Canton de Montauban-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Montauban-1
Canton de Montauban-1
Situation du canton de Montauban-1 dans le département de Tarn-et-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement(s) Montauban
Bureau centralisateur Montauban
Conseillers
départementaux
Ghislain Descazeaux
Liliane Morvan
2015-2021
Code canton 82 06
Histoire de la division
Création 13 juillet 1973
Modification(s) 27 février 1991
22 mars 2015
Démographie
Population 19 908 hab. (2016)
Subdivisions
Communes fraction Montauban

Le canton de Montauban-1 est un canton français du département de Tarn-et-Garonne et de la région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton est créé en 1973, lors du redécoupage de la ville en quatre cantons. Montauban était auparavant divisée entre les cantons de Montauban-Est et de Montauban-Ouest[1].

Il est modifié par le décret du 27 février 1991 créant les cantons de Montauban-5 et Montauban-6[2].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 2+1 fraction à une fraction de commune[3].

Composition[modifier | modifier le code]

De 1973 à 1991[modifier | modifier le code]

Le canton de Montauban-1 était formé de[1] :

  • Lamothe-Capdeville,
  • Villemade,
  • la portion de territoire de la ville de Montauban délimitée par l'axe des voies ci-après : route nationale n° 20, avenue Jean-Moulin, avenue Gambetta jusqu'à la place Alexandre-Ier, place Alexandre-Ier, esplanade Prax-Paris, rue Villenouvelle, rue Delcassé, rue Saint-Jean-Villenouvelle, théâtre Municipal, rue Marie-Lafon, place Victor-Hugo, rue Princesse, rue Malcousinat, rue de la République, place Bourude, la rivière le Tarn jusqu'à la limite de la ville de Montauban.

De 1991 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Montauban-1 dans le département de Tarn-et-Garonne de 1991 à 2015.

Le canton de Montauban-1 était formé de[2] :

  • Lamothe-Capdeville,
  • Villemade,
  • la portion de territoire de la commune de Montauban délimitée par l'axe de la rivière le Tarn (à partir de la limite de la commune d'Albefeuille-Lagarde) jusqu'au niveau de l'extrémité Ouest du quai de Montmurat, par l'axe des voies ci-après : rue du Docteur-Labat, rue Issanchou, rue Henri-Tournié, avenue de Falguières, route de l'Aveyron, voie communale n° 152, voie communale n° 173, chemin rural n° 474 dit « de Gascou », voie communale n° 171 dite « de Bonnefond », voie communale n° 31 dite « de Fustier », voie communale n° 182 dite « de Laousanelle », C.D. n° 69 et par les limites des communes de Lamothe-Capdeville, L'Honor-de-Cos, Piquecos et Villemade.

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Montauban
(bureau centralisateur)
82121 CA du Grand Montauban Fraction : 19 143(2014)
Commune : 58 826 (2014)

Le canton est désormais composé de la partie de la commune de Montauban située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Bressols, cours du Tarn, Pont-Neuf, avenue Marceau-Hamecher, avenue Chamier, rue Roger-Salengro, avenue Aristide-Briand, ligne de chemin de fer Les Aubrais-Montauban, cours du Tarn, Pont-Vieux, place Antoine-Bourdelle, rue de l'Hôtel-de-Ville, rue du Docteur-Lacaze, place Franklin-Roosevelt, rue Notre-Dame, place du Maréchal-Foch, avenue Léon-Gambetta, place de la Libération, rue Léon-Cladel, avenue du 11e-Régiment-d'Infanterie, avenue de Falguières, rue Henri-Tournié, rue des Primeurs, rue du Colonel-Christian-Gerona, rue du Docteur-Labat, ligne de chemin de fer Les Aubrais-Montauban, chemin de Matras, route départementale 959, chemin Prax-Paris, chemin des Gascous, chemin de Bonnefond, chemin de Fustie, chemin de Bondillou, route de Mirabel, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Lamothe-Capdeville[3].

Représentation[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1973[modifier | modifier le code]

Voir Canton de Montauban-Est et Canton de Montauban-Ouest.

De 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1979 Joseph Conquet DVD Avocat à Montauban
1979 1985 Albert Cavaillé[4] PS Spéléologue, agronome, pédologue, géologue
Adjoint au maire de Montauban (1965-1983)
1985 1992 André Garrigue[5] UDF Dirigeant de la Fédération Française de Rugby
Conseiller municipal de Montauban (1983-1989)
Vice-Président du Conseil général
1992 2004 Alain Gabach UDF puis UMP Maire de Lamothe-Capdeville depuis 1983
2004 2015 Roland Garrigues PS Gérant d'entreprise
Député (1997-2002)
Maire de Montauban (1995-2001)

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Ghislain Descazeaux   PS Professeur d'EPS, Montauban
Ancien conseiller général du Canton de Montauban-4 (2008-2015)
2015 en cours Liliane Morvan   PS Conseillère juridique (droit rural, droit des sociétés), Montauban

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Pierre-Antoine Levi et Laurence Pages (Union de la Droite, 32,69 %), Ghislain Descazeaux et Liliane Morvan (PS, 31,79 %) et Ingrid Hainaut et Thierry Viallon (FN, 27,13 %). Le taux de participation est de 57,12 % (7 548 votants sur 13 214 inscrits)[6] contre 58,89 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Ghislain Descazeaux et Liliane Morvan (PS) sont élus avec 39,81 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 59,03 % (2 995 voix pour 7 799 votants et 13 212 inscrits)[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--8 2318 6259 78711 67611 927
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[10] puis population municipale à partir de 2006[11])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 19 143 habitants[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]