Canton de Montélimar-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Montélimar-1
Canton de Montélimar-1
Situation du canton de Montélimar-1 dans le département de Drôme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement(s) Nyons
Bureau centralisateur Montélimar
Conseillers
départementaux
Catherine Autajon
Karim Oumeddour
2015-2021
Code canton 26 08
Histoire de la division
Création 23 juillet 1973[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 27 672 hab. (2015)
Subdivisions
Communes 5 + fraction Montélimar

Le canton de Montélimar-1 est situé dans la Drôme, dans l'arrondissement de Nyons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Montélimar-1 a été créé en 1973, par division du canton de Montélimar[1].

Un nouveau découpage territorial de la Drôme (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 20 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans la Drôme, le nombre de cantons passe ainsi de 36 à 19. Le nombre de communes du canton de Montélimar-1 passe de 1 + fraction Montélimar à 5 + fraction Montélimar.

Le nouveau canton de Montélimar-1 est formé de communes des anciens cantons de Montélimar-1 (1 commune + 1 fraction), de Marsanne (3 communes) et de Loriol-sur-Drôme (1 commune). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 4 communes incluses dans l'arrondissement de Nyons et 1 dans l'arrondissement de Valence. Le bureau centralisateur est situé à Montélimar.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de l'ancien canton de Montélimar (1833 à 1973)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Jean Joseph Fleury Bith
(?-1861)
  Avocat et notaire à Montélimar
1848 1851 M. Chabaud   Maître de poste à Montélimar
1852 1861
(décès)
Jean Joseph Fleury Bith   Notaire, maire de Montélimar
1861 1874 Jean-Joseph Veye de Chareton Républicain Général du Génie
Député (1871-1875)
Sénateur (1875-1878)
1874 1884
(décès)[5]
Jean Lamorte Républicain Avocat, ancien Sous-Préfet
Député (1871) - Sénateur (1876-1884)
1884 1886 M. Carle Républicain Docteur en médecine à Montélimar
1886 1899
(démission)[6]
Émile Loubet Républicain Avocat
Ministre (1887 à 1893)
Président du Conseil des Ministres (1892)
Député (1876-1885)
Sénateur (1885-1899)
Président de la République (1899-1906)
Maire de Montélimar (1878-1899)
1899[7] 1924
(décès)[8]
Paul Gauthier Républicain Notaire
Maire de Montélimar (1899-1908)
1924 1925
(décès)
M. Marmillod Rad. Propriétaire à Montélimar
1925[9] 1940 Jean Thorent Rad. Négociant
1945 1973 Maurice Pic SFIO puis PS Instituteur puis professeur de collège
Sénateur (1948-1959 et 1971-1989)
Député (1959-1989)
Secrétaire d'État (1956-1958)
Maire de Montélimar (1959-1989)
Président du Conseil Général (1955-1985)
Elu en 1973 dans le Canton de Montélimar-2

Représentation de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1985 Henri Sauvinet PS Adjoint au maire de Montélimar
1985 1998 Jean-Jacques Ayzac UDF Vice-président du Conseil général
Adjoint au maire de Montélimar
1998 2015 Jean-Luc Vincent PS Maire d'Ancône (1995-2014)
Conseiller municipal d'Ancône depuis 2014

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Catherine Autajon   UDI Adjointe au maire de Montélimar
2015 en cours Karim Oumeddour   LR Adjoint au maire de Montélimar

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Annette Biret et Guillaume Valla (FN, 31,09 %) et Catherine Autajon et Karim Oumeddour (Union de la Droite, 29,92 %). Le taux de participation est de 47,66 % (8 975 votants sur 18 830 inscrits)[10] contre 53,14 % au niveau départemental[11]et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Catherine Autajon et Karim Oumeddour (Union de la Droite) sont élus avec 61,04 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,77 % (4 939 voix pour 9 183 votants et 18 831 inscrits)[13].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Localisation du canton de Montélimar-1 dans le département de la Drôme avant 2015.

Lors de sa création en 1973, le canton comprenait[1] :

  • la commune d'Ancône,
  • la portion du territoire de la ville de Montélimar située au nord de la rivière le Roubion.

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Montélimar
(bureau centralisateur)
26198 Montélimar-Agglomération Fraction : 21 004(2015)
Commune : 37 193 (2014)
Ancône 26008 Montélimar-Agglomération 1 313 (2014)
La Coucourde 26106 Montélimar-Agglomération 1 022 (2014)
Saulce-sur-Rhône 26337 Montélimar-Agglomération 1 838 (2014)
Savasse 26339 Montélimar-Agglomération 1 402 (2014)
Les Tourrettes 26353 Montélimar-Agglomération 1 054 (2014)

Le nouveau canton de Montélimar-1 comprend[2] :

  1. cinq communes entières,
  2. la partie de la commune de Montélimar située au nord du Roubion.

En 2014, la population municipale du canton était de 26 942 habitants[14].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--17 90618 54919 32921 08121 239
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[15] puis population municipale à partir de 2006[16])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 73-718 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Drôme
  2. a b et c Décret no 2014-191 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Drôme.
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 4 mai 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6412195w/f1.item.r=canton.zoom
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62569268/f4.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62569609/f9.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6476041w/f3.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65073634/f23.item.r=canton.zoom
  10. « Résultats du 1er tour pour le canton de Montélimar-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour le département de la Drôme », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de Montélimar-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  14. « Les populations légales 2012 des nouveaux cantons en vigueur à compter du 1er janvier 2015 », sur le site de l'Insee, (consulté le 8 mars 2015), p. 32.
  15. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012