Canton de Mainvilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Mainvilliers
Canton de Mainvilliers
Position de l'ancien canton de Mainvilliers dans l'arrondissement de Chartres.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement(s) Arrondissement de Chartres
Chef-lieu Mainvilliers
Conseiller général Nicolas André
2011-2015
Code canton 28 30
Histoire de la division
Création 1982
Disparition mars 2015
Démographie
Population 20 302 hab. (2012)
Densité 274 hab./km2
Géographie
Superficie 74,05 km2
Subdivisions
Communes 5

Le canton de Mainvilliers (issu de la division en 1982 de l'ancien canton de Chartres-Nord-Ouest créé en 1973) est une ancienne division administrative française située dans le département d'Eure-et-Loir et la région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Mainvilliers dans l'arrondissement de Chartres. Son altitude variait de 120 m (Lèves) à 242 m (Saint-Aubin-des-Bois) pour une altitude moyenne de 148 m. Il y a environ 10 000 habitants à Mainvilliers, qui se situe à environ 2 km du centre-ville de Chartres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Village de l'immédiate périphérie chartraine, Mainvilliers a connu un fort développement au XXe siècle et est devenue une commune essentiellement résidentielle de l'agglomération. La ville de Lucé constituait à l'origine un hameau intégré à la commune de Mainvilliers dont elle a été détachée au XIXe siècle.

Lèves poursuit une évolution comparable à Mainvilliers, même si la structure sociale de sa population est nettement différente, la ville comptant peu de logements sociaux (13 % en 2008 contre 37 % à Mainvilliers, soit le taux le plus bas de l'agglomération, hormis Champhol, qui n'est pas soumise à l'obligation des 20 % en raison de sa faible population).

Les autres communes du canton sont typiques des zones périurbaines et ont conservé un caractère essentiellement rural.

En 1973 lors du redécoupage des cantons de Chartres, le canton de Mainvilliers est créé sur une partie du canton de Chartres-Nord-Ouest, qui était un des quatre cantons dont Chartres était le chef-lieu[1].

Toutefois le secteur de Chartres inclus était de taille et de population modeste en comparaison des communes de Mainvilliers et Lucé, dont les populations ont connu une croissance rapide de population. C'est par le décret du 15 janvier 1982 que le découpage actuel de Chartres en quatre cantons a été une nouvelle fois modifié[2], l'ancien canton de Chartres-Nord-Ouest étant divisé en deux, pour créer ceux de Mainvilliers et de Lucé (qui a été détaché en séparant les communes de Lucé, Amilly et Cintray, sans modifier le fractionnement de la commune de Chartres).

Économie[modifier | modifier le code]

Plusieurs zones d'activités économiques et commerciales se sont développées à proximité de la rocade contournant l'agglomération à l'ouest. La zone du Vallier à Mainvilliers et celle de Lèves devraient bénéficier de la proximité du futur pôle commercial d'Amilly (prévu par le SCOT sur le canton de Lucé).

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1982 1992 Jean Charpentier PS Maire de Mainvilliers (1979-2001)
1992 2004 Jean-Jacques Châtel PS Maire de Mainvilliers (2001-2008)
2004 2015 Nicolas André PS Professeur de mathématiques
Maire de Lèves (2007-2014)

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Mainvilliers regroupait cinq communes et comptait 19 665 habitants (recensement de 2008 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Bailleau-l'Évêque 1153 28300 28022
Chartres (fraction nord-ouest de la commune) 2 453 28000 28085
Lèves 4 826 28300 28209
Mainvilliers 10 289 28300 28229
Saint-Aubin-des-Bois 944 28300 28325

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----18 13418 69119 31320 29020 302
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[3] puis population municipale à partir de 2006[4])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]