Canton de La Grand-Combe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de La Grand-Combe
Canton de La Grand-Combe
Situation du canton de La Grand-Combe dans le département du Gard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement(s) Alès
Le Vigan
Bureau centralisateur La Grand-Combe
Conseillers
départementaux
Isabelle Fardoux-Jouve
Patrick Malavielle
2021-2028
Code canton 30 08
Histoire de la division
Création 1858[1]
Modification 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 21 422 hab. (2018)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Superficie 452,42 km2
Subdivisions
Communes 28

Le canton de La Grand-Combe est une division administrative du département du Gard, dans les arrondissements d'Alès et du Vigan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de La Grand-Combe a été créé en 1858[1].

Un nouveau découpage territorial du Gard entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Gard, le nombre de cantons passe ainsi de 46 à 23. Le nombre de communes du canton de La Grand-Combe passe de x à 28.

Le nouveau canton de La Grand-Combe est formé de communes des anciens cantons de Génolhac (11 communes), de La Grand-Combe (6 communes), de Alès-Ouest (3 communes), de Saint-Jean-du-Gard (3 communes), de Lasalle (4 communes) et de Anduze (1 commune). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 24 communes incluses dans l'arrondissement d'Alès et 4 dans l'arrondissement du Vigan. Le bureau centralisateur est situé à La Grand-Combe.

Administration[modifier | modifier le code]

Juges de paix[modifier | modifier le code]

Liste des juges de paix successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
1895 1900 Clément Auzière Juge de paix du canton de Noirétable -

Conseillers d'arrondissement[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1858 1871[5] Anselme Gervais   Maire de Rousson[6]
1871 1880 Émile Graffin[7]   Ingénieur civil des Mines, Directeur des mines de La Grand-Combe
1880 1907[8] Joseph Laupies[7] Conservateur Maire de Sainte-Cécile-d'Andorge
1907[9] 1919 Félicien Troussier Réactionnaire[7] Propriétaire à La Grand-Combe
1919[10] 1940 Clovis Bonijol[11] SFIO
puis SFIC[12]
Menuisier à La Grand-Combe[7]
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers généraux[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1858 1879
(décès)[13]
François Beau Conservateur Directeur général de la Compagnie des Mines,
maire de La Grand-Combe
1879[14] 1898
(décès)
Emile Graffin[15] Conservateur
puis Républicain
rallié
Directeur Général des Mines de La Grand-Combe
Maire de La Grand-Combe
1898 1907
(décès)[16]
Clément de Currières de Castelnau[17] Conservateur puis
Républicain
rallié
Ingénieur aux mines de La Grand-Combe
1907[18] 1919 Joseph Mazodier
(1863-1940)[19]
  Ingénieur
Directeur de la Compagnie des Mines de La Grand-Combe
Maire de La Grand-Combe
1919 1928 Émile Viala PRS Docteur en médecine
1928 1940 Germain Soustelle
(1896-1967)
SFIO Ouvrier à la Compagnie des Mines
Maire de La Grand-Combe
1942 1945 Auguste Thomas   Maire de La Grand-Combe
Nommé conseiller départemental en 1942[20]
1945 1951 Gabriel Roucaute PCF Ouvrier métallurgiste
Maire d'Alès (1945-1947)
Député (1945-1958)
1951 1964 Germain Soustelle SFIO Mineur retraité
Maire de La Grand-Combe (1947-1965)
1964 1975
(décès)
Jean Delpuech PCF Mineur
Maire des Salles-du-Gardon (1948-1975)
Député suppléant de la 3e circonscription du Gard (1973-1975)[21]
1975 1988 Ferdinand Durand PCF Maire de La Grand-Combe
1988 2015 Patrick Malavieille PCF Formateur CFA
Maire de La Grand-Combe (1995-2001 et depuis 2008)
Député (1997-2002)
Conseiller municipal d'Alès (2001-2004)
Conseiller régional (2004-2010)
Vice-président du Conseil régional (2004-2010)
Vice-président du Conseil général depuis 2004

Conseillers départementaux[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Isabelle Fardoux-Jouve   PCF Journaliste à La Marseillaise à Alès, Saint-Paul-la-Coste
Déléguée à l'égalité femme-homme et à la lutte contre les discriminations
2015 2021 Patrick Malavieille   PCF Formateur en CFA
Maire de La Grand-Combe (1995-2001 et depuis 2008)
Député (1997-2002)
Vice-président du conseil départemental (depuis 2015)
Délégué à la culture, au patrimoine et à l'éducation artistique
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Isabelle Fardoux-Jouve   Union à gauche avec des écologistes  
2021 en cours Patrick Malavielle   Union à gauche avec des écologistes  

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé d'Isabelle Fardoux-Jouve et Patrick Malavieille (PCF[23]) est élu au 1er tour avec 53,03 % des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Nadine Celda et Guy Challier (FN) (29,27 %). Le taux de participation est de 55,59 % (9 474 votants sur 17 042 inscrits)[23] contre 53,96 % au niveau départemental[24]et 50,17 % au niveau national[25].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[26]. Dans le canton de La Grand-Combe, ce taux de participation est de 37,41 % (6 196 votants sur 16 561 inscrits)[27] contre 33,46 % au niveau départemental[28]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Isabelle Fardoux-Jouve et Patrick Malavielle (Union à gauche avec des écologistes, 62,73 %) et Marie-Ange Jardin et Jean-Michel Martin (RN, 20,04 %)[27].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[29], 34,93 % dans le département[28] et 40,98 % dans le canton de La Grand-Combe[27]. Isabelle Fardoux-Jouve et Patrick Malavielle (Union à gauche avec des écologistes) sont élus avec 74,45 % des suffrages exprimés (4 713 voix pour 6 784 votants et 16 556 inscrits)[27],[30],[31].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton avant 2015.

Le canton regroupait six communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Grand-Combe
(chef-lieu)
30132 30110 12,01 5 229 (2012) 435


Branoux-les-Taillades 30051 30110 15,02 1 408 (2012) 94
Lamelouze 30137 30110 8,83 100 (2012) 11
Laval-Pradel 30142 30110 17,68 1 188 (2012) 67
Les Salles-du-Gardon 30307 30110 21,09 2 547 (2012) 121
Sainte-Cécile-d'Andorge 30239 30110 19,09 556 (2012) 29

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de La Grand-Combe comprend vingt-huit communes entières[2].

Liste des 28 communes du canton de La Grand-Combe au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
La Grand-Combe
(bureau centralisateur)
30132 Alès Agglomération 12,01 5 021 (2018) 418 modifier les donnéesmodifier les données
Aujac 30022 Alès Agglomération 16,47 179 (2018) 11 modifier les donnéesmodifier les données
Bonnevaux 30044 Alès Agglomération 8,81 89 (2018) 10 modifier les donnéesmodifier les données
Branoux-les-Taillades 30051 Alès Agglomération 15,02 1 338 (2018) 89 modifier les donnéesmodifier les données
Cendras 30077 Alès Agglomération 12,86 1 778 (2018) 138 modifier les donnéesmodifier les données
Chambon 30079 Alès Agglomération 14,65 263 (2018) 18 modifier les donnéesmodifier les données
Chamborigaud 30080 Alès Agglomération 17,86 863 (2018) 48 modifier les donnéesmodifier les données
Concoules 30090 Alès Agglomération 16,47 259 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Corbès 30094 Alès Agglomération 3,28 147 (2018) 45 modifier les donnéesmodifier les données
Génolhac 30130 Alès Agglomération 17,30 833 (2018) 48 modifier les donnéesmodifier les données
La Vernarède 30345 Alès Agglomération 5,59 340 (2018) 61 modifier les donnéesmodifier les données
Lamelouze 30137 Alès Agglomération 8,83 137 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Laval-Pradel 30142 Alès Agglomération 17,68 1 147 (2018) 65 modifier les donnéesmodifier les données
Les Salles-du-Gardon 30307 Alès Agglomération 21,09 2 598 (2018) 123 modifier les donnéesmodifier les données
Malons-et-Elze 30153 CC Mont Lozère 31,21 124 (2018) 4,0 modifier les donnéesmodifier les données
Mialet 30168 Alès Agglomération 30,76 621 (2018) 20 modifier les donnéesmodifier les données
Ponteils-et-Brésis 30201 CC Mont Lozère 27,80 367 (2018) 13 modifier les donnéesmodifier les données
Portes 30203 Alès Agglomération 14,42 339 (2018) 24 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Bonnet-de-Salendrinque 30236 Alès Agglomération 3,59 119 (2018) 33 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Jean-du-Gard 30269 Alès Agglomération 41,64 2 436 (2018) 59 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Paul-la-Coste 30291 Alès Agglomération 18,95 288 (2018) 15 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Sébastien-d'Aigrefeuille 30298 Alès Agglomération 15,82 500 (2018) 32 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Cécile-d'Andorge 30239 Alès Agglomération 19,09 590 (2018) 31 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Croix-de-Caderle 30246 Alès Agglomération 7,63 111 (2018) 15 modifier les donnéesmodifier les données
Sénéchas 30316 Alès Agglomération 14,86 244 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Soustelle 30323 Alès Agglomération 11,09 123 (2018) 11 modifier les donnéesmodifier les données
Thoiras 30329 Alès Agglomération 22,89 438 (2018) 19 modifier les donnéesmodifier les données
Vabres 30335 Alès Agglomération 4,75 130 (2018) 27 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de La Grand-Combe 3008 452,42 21 422 (2018) 47 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
24 84521 95317 57814 98113 09611 25410 90311 00011 028
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[32] puis population municipale à partir de 2006[33])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 21 422 habitants[Note 2], en diminution de 3,11 % par rapport à 2013 (Gard : +1,67 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
22 11021 422
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[34].)

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le village du Mas-Dieu sur la commune de Laval-Pradel
La Maison du mineur à la Grand-Combe, ancien site de la mine du puits Ricard

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[22].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : La Grand-Combe », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 27 juin 2021).
  2. a b et c Décret no 2014-226 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Gard, sur Légifrance (consulté le 11 mai 2014)
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 11 mai 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1870/06/14
  6. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_OM/1864/06/22
  7. a b c et d Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  8. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1901/07/22
  9. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1907/07/29
  10. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1919/12/15
  11. https://maitron.fr/spip.php?article204534, notice BONIJOL Clovis par Louis Botella, version mise en ligne le 22 juin 2018, dernière modification le 22 juin 2018.
  12. https://www.retronews.fr/journal/le-petit-marseillais/18-octobre-1937/437/1806053/9
  13. « Journal officiel de la République française » Accès libre, sur Gallica, (consulté le 5 septembre 2020).
  14. « Journal officiel de la République française » Accès libre, sur Gallica, (consulté le 5 septembre 2020).
  15. http://www.annales.org/archives/x/graffin.html
  16. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le 5 septembre 2020).
  17. http://www.annales.org/archives/x/castelnau.html
  18. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le 5 septembre 2020).
  19. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH204/PG/FRDAFAN84_O19800035v0945412.htm
  20. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 31 décembre 1942, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771784v/f4.item.r=canton.zoom.lire en ligne]).
  21. https://archive.org/stream/EL066L197303030031PFPdfmasterocr/EL066_L_1973_03_030_03_1_PF_pdfmasterocr#page/n1/mode/2up
  22. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  23. a et b « Résultats du 1er tour pour le canton de La Grand-Combe », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  24. « Résultats du 1er tour pour le département du Gard », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  25. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  26. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 24 juin 2021)
  27. a b c et d « Résultats pour le canton de La Grand-Combe », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 26 juin 2021)
  28. a et b « Résultats pour le département du Gard », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 juin 2021)
  29. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le 30 juin 2021)
  30. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de La Grand-Combe. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 30 juin 2021)
  31. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de La Grand-Combe. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 30 juin 2021)
  32. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  33. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  34. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]