Canton de Grandrieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Grandrieu
Canton de Grandrieu
Situation du canton de Grandrieu dans le département de la Lozère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement(s) Mende
Bureau centralisateur Grandrieu
Conseillers
départementaux

Mandat
Francis Gibert
Valérie Vignal-Chemin
2021-2028
Code canton 48 06
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 5 brumaire an X[3],[4]
(27 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2]
3 : 6 mars 2020[5]
Démographie
Population 5 027 hab. (2019)
Densité 8,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 47′ 04″ nord, 3° 37′ 59″ est
Superficie 591,32 km2
Subdivisions
Communes 19

Le canton de Grandrieu est une circonscription électorale française située dans le département de la Lozère et la région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 7 à 21[2].

Le , Belvezet fusionne avec les communes du canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez, Bagnols-les-Bains, Le Bleymard, Chasseradès, Mas-d'Orcières et Saint-Julien-du-Tournel pour former la commune nouvelle de Mont Lozère et Goulet. Le , Chambon-le-Château et Saint-Symphorien fusionnent pour former Bel-Air-Val-d'Ance. Le nombre des communes est alors de dix-neuf plus une fraction de la commune de Mont Lozère et Goulet.

Le , par un décret en date du [5], la commune de Mont Lozère et Goulet est entièrement rattachée au canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez. Le nombre de communes est alors de 19.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1833
(décès)
Étienne de Laporte-Belviala   Conseiller à la Cour royale de Nîmes
Député (1815)
Administrateur du Pays de Gévaudan - Ancien Maire de Grandrieu
1834 1852 Félix Dominique Auguste Barthélemy
Laporte de Belviala[6]

(fils de Auguste Laporte de Belviala)

  Conseiller à la Cour d'appel de Nîmes
1853 1861 Adrien Chirac   Expert-géomètre, maire de Chambon
1861 1867 Ferdinand Bertrand   Juge au Tribunal de Mende
1867 1870 Adrien Chirac   Expert-géomètre, maire de Chambon
1870 1880
(démission)[7]
Jean-François Etienne Baffie
(père)[8]
Républicain Propriétaire
Maire de La Panouse (1852-1854, 1866-1874 et 1877-1881)
1880[9] 1894
(démission)[10]
Joseph Baffie
(fils du précédent)
Républicain Licencié en droit
Propriétaire à La Panouse
1894[11] 1901 Maurice Bourrillon Républicain
Progressiste
Directeur de l'Asile national de Vincennes
puis Docteur-médecin à Mende
Député (1893-1898)
1901 1907
(invalidation)[12]
Auguste Boyer Républicain Sous-inspecteur de l'Assistance Publique à Clermont-Ferrand
Propriétaire à Mende
1908[13] 1925 Auguste Roux Conservateur
puis URD
Notaire à Grandrieu
1925 1931 Justin Barrandon Rad. Docteur en médecine
1931 1940 Auguste Roux URD
puis PSF[14]
Notaire à Grandrieu
1942 1945 Joseph Rambaud   Maire de Saint-Paul-le-Froid
Nommé conseiller départemental en 1942[15]
1945 1964 Joseph Cuminal MRP Instituteur à Grandrieu
1964 1982 Auguste Roudil DVD Commerçant, maire de Grandrieu
1982 1994 André Chazal DVD Cultivateur
1994 2015 Jean-Claude Chazal PS Enseignant - Député (1997-2002)
Conseiller municipal de Langogne

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Michel-Florent Chirac
(1779-1856)[16]
  Ancien officier d'infanterie, propriétaire à Saint-Symphorien
         
  1940 René Lahondès de Laborie URD Propriétaire à Chambon-le-Château
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Bruno Durand   DVD chef d'entreprise, maire de Châteauneuf-de-Randon, ancien président de la communauté de communes du canton de Châteauneuf-de-Randon
2015 2021 Valérie Vignal   DVD commerciale et ancienne conseillère municipale de Badaroux
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Francis Gibert   DVD Exploitant agricole, maire d'Arzenc-de-Randon
2021 en cours Valérie Vignal-Chemin   DVD Commerciale, maire de Badaroux

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Bruno Durand et Valérie Vignal (DVD, 40,87 %) et Jean-Claude Chazal et Monique Guigon-Boullot (Union de la Gauche, 37,28 %). Le taux de participation est de 68,15 % (2 844 votants sur 4 173 inscrits)[18] contre 66,11 % au niveau départemental[19] et 50,17 % au niveau national[20].

Au second tour, Bruno Durand et Valérie Vignal (DVD) sont élus avec 50,76 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 72,46 % (1 441 voix pour 3 018 votants et 4 165 inscrits)[21].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[22]. Dans le canton de Grandrieu, ce taux de participation est de 53,91 % (2 169 votants sur 4 023 inscrits)[23] contre 48,91 % au niveau départemental[24]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Francis Gibert et Valérie Vignal-Chemin (DVG, 51,09 %) et Christiane André et Christophe Ranc (DVG, 48,91 %)[23].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[25], 50,49 % dans le département[24] et 61,46 % dans le canton de Grandrieu[23]. Francis Gibert et Valérie Vignal-Chemin (DVG) sont élus avec 50,19 % des suffrages exprimés (1 177 voix pour 2 473 votants et 4 024 inscrits)[23],[26],[27].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Grandrieu regroupait 7 communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Grandrieu
(chef-lieu)
48070 48600 65,37 759 (2012) 12


Chambon-le-Château 48038 48600 8,12 290 (2012) 36
Laval-Atger 48084 48600 10,67 167 (2012) 16
La Panouse 48108 48600 37,83 80 (2012) 2,1
Saint-Bonnet-de-Montauroux 48139 48600 21,33 111 (2012) 5,2
Saint-Paul-le-Froid 48174 48600 44,17 145 (2012) 3,3
Saint-Symphorien 48184 48600 33,28 245 (2012) 7,4

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Lors du redécoupage de 2014, le canton de Grandrieu comprenait vingt-et-une communes entières[2].

À la suite de la création au de la commune nouvelle de Mont Lozère et Goulet, au de Bel-Air-Val-d'Ance et au décret du rattachant entièrement la commune de Mont Lozère et Goulet au canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez, le nombre de communes entières du canton est désormais de 19[5].

Liste des 19 communes du canton de Grandrieu au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Grandrieu
(bureau centralisateur)
48070 CC Randon - Margeride 65,37 751 (2019) 11 modifier les donnéesmodifier les données
Allenc 48003 CC Mont Lozère 38,58 253 (2019) 6,6 modifier les donnéesmodifier les données
Arzenc-de-Randon 48008 CC Randon - Margeride 69,20 193 (2019) 2,8 modifier les donnéesmodifier les données
Badaroux 48013 CC Cœur de Lozère 20,72 984 (2019) 47 modifier les donnéesmodifier les données
Bel-Air-Val-d'Ance 48038 CC du Haut Allier 41,40 543 (2019) 13 modifier les donnéesmodifier les données
Le Born 48029 CC Cœur de Lozère 30,21 148 (2019) 4,9 modifier les donnéesmodifier les données
Chadenet 48037 CC Mont Lozère 12,96 120 (2019) 9,3 modifier les donnéesmodifier les données
Châteauneuf-de-Randon 48043 CC Randon - Margeride 24,49 527 (2019) 22 modifier les donnéesmodifier les données
Chaudeyrac 48045 CC Randon - Margeride 44,10 292 (2019) 6,6 modifier les donnéesmodifier les données
Laubert 48082 CC Mont Lozère 14,28 99 (2019) 6,9 modifier les donnéesmodifier les données
Montbel 48100 CC Mont Lozère 22,87 117 (2019) 5,1 modifier les donnéesmodifier les données
La Panouse 48108 CC Randon - Margeride 37,83 76 (2019) 2,0 modifier les donnéesmodifier les données
Pelouse 48111 CC Cœur de Lozère 32,98 237 (2019) 7,2 modifier les donnéesmodifier les données
Pierrefiche 48112 CC Randon - Margeride 16,82 164 (2019) 9,8 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Frézal-d'Albuges 48151 CC Mont Lozère 17,20 63 (2019) 3,7 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Jean-la-Fouillouse 48160 CC Randon - Margeride 29,27 156 (2019) 5,3 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Paul-le-Froid 48174 CC Randon - Margeride 44,17 139 (2019) 3,1 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Sauveur-de-Ginestoux 48182 CC Randon - Margeride 22,14 58 (2019) 2,6 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Hélène 48157 CC Mont Lozère 6,73 107 (2019) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Grandrieu 4806 591,32 5 027 (2019) 8,5 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
3 3153 0762 7082 4702 1611 8991 9051 8111 797
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[28] puis population municipale à partir de 2006[29])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2019, le canton comptait 5 027 habitants[Note 2], en diminution de 0,81 % par rapport à 2013 (Lozère : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
5 0685 0965 027
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[30].)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[17].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 348
  2. a b et c Décret no 2014-245 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Lozère.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Grandrieu », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 804.
  5. a b et c Décret n° 2020-206 du 5 mars 2020, modifiant le décret n° 2014-245 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Lozère.
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH096/PG/FRDAFAN83_OL1479056V001.htm
  7. « Journal officiel de la République française » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  8. « Généalogie de Jean François Etienne BAFFIE », sur Geneanet (consulté le ).
  9. « Journal officiel de la République française » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  12. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  13. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  14. Le Petit Journal, 26 octobre 1937, "Liste officielle des membres du P.S.F. élus aux derniers scrutins", consultable sur Gallica
  15. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 12 décembre 1942, (en ligne).
  16. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH041/PG/FRDAFAN83_OL0528059v001.htm
  17. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  18. « Résultats du premier tour pour le canton de Grandrieu », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  19. « Résultats du premier tour pour le département de la Lozère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  20. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  21. « Résultats du second tour pour le canton de Grandrieu », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  22. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  23. a b c et d « Résultats pour le canton de Grandrieu », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  24. a et b « Résultats pour le département de la Lozère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  25. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  26. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Grandrieu. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  27. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Grandrieu. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  28. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  29. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  30. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.