Canton de Goncelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Goncelin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement(s) Arrondissement de Grenoble
Chef-lieu Goncelin
Conseiller général Charles Bich
2008-2015
Code canton 38 10
Démographie
Population 23 010 hab. (2012)
Densité 174 hab./km2
Géographie
Superficie 132,03 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Goncelin est une ancienne division administrative française regroupant plusieurs communes du département de l'Isère dans la région Rhône-Alpes en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Goncelin[1] dans l'arrondissement de Grenoble. Son altitude variait de 219 m (Froges) à 2 440 m (Les Adrets) pour une altitude moyenne de 442 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1848, les cantons d'Allevard et de Goncelin avaient le même conseiller général.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 François Dutrait-Desayes   Avocat à Grenoble
Maire de Saint-Pierre-d'Allevard
(1825-1833 et 1838-1840)
1848 1852 Jean Cartier-Millon   Notaire, maire des Adrets
1852 1861
(décès)
Etienne Honoré Victor Coppier[2]   Ancien officier
1861 1870 Pierre Eugène Sachet   Juge de paix, notaire à Goncelin
1870 1871 Clément Benoît
Drier de Laforte
  Propriétaire et industriel, Theys
1871 1895 Louis Jourdanet Républicain Notaire à Goncelin
1895 1905
(démission)[3]
M. Boullier Rad.  
1905[4] 1907 Gustave Rivet Rad. Enseignant et auteur dramatique
Député (1883-1903) - Sénateur (1903-1924)
1907 1913 M. Duing Républicain  
1913 1919 Pierre Escarfail Républicain Fabricant à Pontcharra
1919 1925 Camille Argoud[5] Rad. Retraité des Ponts et Chaussées
Maire des Adrets
1925 1937
(décès)
Joseph Paganon Rad. Ingénieur
Maire de Laval (1919-1937)
Député (1924-1935)
Sénateur (1935-1937)
Ministre (1932-1934 et 1935)
1937 1940 M. Guerre Rad.  
1945 1964 Clément Vizioz Rad.  
1964 1975
(décès)
Pierre Pissetty SFIO-PS Maire du Cheylas (1934-1940 et 1944-1971)
1975 1982 Georges Zougs PS Maire de Theys (1971-1983)
1982 1989
(décès)
Augustin Giraud PS  
1989 2015 Charles Bich PS - Vice-président du Conseil général
- Maire de Pontcharra (1983-2014)

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Goncelin groupait douze communes[6] et comptait 22 455 habitants (recensement de 2010 sans doubles comptes).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Goncelin
(chef-lieu)
38181 CC Le Grésivaudan 14,36 2 277 (2014) 159


Les Adrets 38002 CC Le Grésivaudan 16,15 982 (2014) 61
Le Champ-près-Froges 38070 CC Le Grésivaudan 4,83 1 215 (2014) 252
Le Cheylas 38100 CC Le Grésivaudan 8,44 2 639 (2014) 313
Froges 38175 CC Le Grésivaudan 6,43 3 332 (2014) 518
Hurtières 38192 CC Le Grésivaudan 3,35 172 (2014) 51
Morêtel-de-Mailles 38262 CC du Pays du Grésivaudan 6,71 448 (2013) 67
La Pierre 38303 CC Le Grésivaudan 3,31 557 (2014) 168
Pontcharra 38314 CC Le Grésivaudan 15,58 7 289 (2014) 468
Saint-Maximin 38426 CC Le Grésivaudan 10,35 647 (2014) 63
Tencin 38501 CC Le Grésivaudan 6,75 1 940 (2014) 287
Theys 38504 CC Le Grésivaudan 35,77 1 959 (2014) 55

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 38012 53013 33514 80516 36719 20621 73622 67523 010
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7] puis population municipale à partir de 2006[8])
Histogramme de l'évolution démographique

Redécoupage des cantons de l'Isère en 2015[modifier | modifier le code]

Le , la nouvelle carte cantonale de l'Isère a été présenté par le préfet Richard Samuel et, voté par l'Assemblée départementale de l'Isère[9]. Le Conseil d'État publie le décret n°2014-180, le , validant le redécoupage cantonal du département[10].

Les 12 communes du canton de Goncelin sont rattachées au canton du Haut-Grésivaudan (bureau centralisateur : Pontcharra) depuis les élections départementales de 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Localisation et description de la ville de Goncelin, sur le site lion1906.com
  2. Officier de l’ordre royal de la légion d'honneur, sur le site culture.gouv.fr, consulté le 5 décembre 2015.
  3. Journal officiel de la république du 3 aout 1905, consulté le 3 fevrier 2017
  4. Voir partie non officielle, sur bnf.fr, consulté le 2 février 2017
  5. Retraité des ponts et chaussées de la ville de Grenoble, sur le site culture.gouv.fr, consulté le 5 décembre 2015
  6. Liste des communes du canton de Goncelin, sur le site insee.fr, consulté le 19 avril 2013
  7. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  8. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  9. Carte des cantons de l'Isère (février 2014), sur le site isere.fr, consulté le 22 décembre 2015
  10. Redécoupage officiel des cantons de l'Isère (26.02.2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]