Canton de Fiumalto-d'Ampugnani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Fiumalto-d'Ampugnani
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Haute-Corse
Arrondissement(s) Corte
Chef-lieu La Porta
Conseiller général Ours-Pierre Grimaldi
2008-2015
Code canton 2B 39
Démographie
Population 3 322 hab. (2012)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Superficie 109,41 km2
Subdivisions
Communes 20

Le canton de Fiumalto-d'Ampugnani est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Haute-Corse et la collectivité territoriale de Corse. La Porta était son chef-lieu.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton réunissait les territoires correspondant à la moyenne vallée du Fium'Altu (Ampugnani) et à la rive droite de la basse vallée du Fium'Altu (Tavagna).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce canton est issu de la fusion des cantons de La Porta et de Pero-Casevecchie en 1973.

Le 1er janvier 2010 le canton, ainsi que trois autres, est retiré de l'arrondissement de Bastia et est rattaché à celui de Corte[1].

Il est supprimé par le décret du 26 février 2014, à compter des élections départementales de mars 2015[2]. Il est englobé dans le canton de Casinca-Fiumalto, à l'exception des communes de Poggio-Mezzana et de Velone-Orneto, rattachées à celui de Castagniccia.

Administration[modifier | modifier le code]

Canton de La Porta (1833-1973)[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Campile et de La Porta avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[3].
Liste des conseillers généraux successifs du canton de La Porta
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 Jacques Antoine
Gavini de Campile[4]
  Conseiller à la cour d'appel de Bastia
1845 1845 Vicomte Tiburce Sebastiani Majorité
ministérielle
Lieutenant-général commandant la 17ème division militaire
Député (1828-1835)
Pair de France
Elu dans le Canton de Bastia Terranova de 1833 à 1848
1846[5] 1848 Jacques Antoine
Gavini de Campile
  Conseiller à la cour d'appel de Bastia
1848 1852 Hippolyte François d'Angelis   Propriétaire à Bastia
1852 1856 François Conneau   Médecin ordinaire de l'Empereur Napoléon III
Député de la Somme (1852-1857)
1856 1864 Antoine-André Casabianca   Médecin à Casabianca
1864 1871 Horace Sébastiani   Juge de paix
1871 1877 Antoine Guérin Vittini
(1833-1899)
Droite Propriétaire
Maire de La Porta
1877 1895 Eugène Pompéi[6] Républicain Procureur de la République à Bordeaux
1895 1901 Jean-Baptiste, dit
Titu de Caraffa
Républicain Avocat à Bastia
1901 1907 Charles Vittini
(fils d'A.Vittini)
Républicain Ingénieur à Bastia
1907 1919 Vicomte
Horace Sebastiani
(1869-1921)
  Docteur en droit à Beauvais (Oise)
puis à Ajaccio
1919 1937 M. Moretti Rad.  
1937 1940 M. Poggi Rad.  
1945 1951 Philippe Semidei    
1951 1958 Nicolas Semidei RGR puis
DVD
Médecin
Maire de Velone-Orneto
1958 1973 Pierre-Paul Giacomi DVD puis
UNR puis UDR
Médecin - Maire de Pruno (1953-1983)
Député (1968-1973)

Canton de Pero-Casevecchie (1833-1973)[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Cervione, Pero-Casevecchie et San Nicolao avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[3]
Liste des conseillers généraux successifs du canton de Pero-Casevecchie
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Antoine Philippe
dit Darius Casalta[7]
  Maréchal de camp en retraite à Cervione
1836 1848 Antoine Félix Auguste
Poli
(1803-1877)
  Procureur du Roi près le Tribunal d'Ajaccio
puis Conseiller à la Cour Royale de Bastia
1848 1852 Jean Paul Borghetti   Chirurgien à Bastia
1852 1862 François-Octavien Renucci   Juge de paix à Pero-Casevecchie
1862 1870 M. Filippi   Chef d'escadron d'état-major
1870 1888
(décès)[8]
Patrice de Corsi
(1824-1888)
Républicain Conseiller à la Cour d'appel de Bastia
Maire de Bastia (1871)
Président du Conseil Général
Sénateur (1888)
1888 1890
(annulation)[9]
Ange-Louis de Corsi Républicain Vicaire à Vescovato
puis curé de Brando
1890 1903 Pierre de Casabianca Républicain Avocat à Bastia
puis Substitut du Procureur général à Aix-en-Provence
1903 1919 Pierre Franchetti Rad. Docteur en médecine à Bastia
1919 1940 Ange de Corsi RG Avocat à Bastia
1945 1958 Pierre-François Romani DVD Gouverneur de la France d'Outre-Mer
Sénateur (1948-1955)
Maire de Taglio-Isolaccio
Président du Conseil Général
Nommé commissaire du Gouvernement au Niger en 1955
1958 1973 Paul Renucci Rad. puis MRG Maire de Pero-Casevecchie (1965-2006)

Canton de Fiumalto-d'Ampugnani (1973-2015)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs du canton de Fiumalto-d'Ampugnani
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1983
(décès)
Pierre-Paul Giacomi UDR puis RPR Médecin
Député (1968-1973 et 1978-1981)
Maire de Pruno (1953-1983)
1983 2015 Ours-Pierre Grimaldi UDF puis UMP
Union libérale
de progrès
Maire de La Porta (1977-2001)

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Fiumalto-d'Ampugnani comprenait vingt communes et comptait 3 322 habitants, selon la population légale de 2012.

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Casabianca 94 20237 2B069
Casalta 50 20215 2B072
Croce 77 20140 2B101
Ficaja 52 20237 2B113
Giocatojo 45 20237 2B125
Pero-Casevecchie 128 20230 2B210
Piano 23 20131 2B214
Poggio-Marinaccio 30 20237 2B241
Poggio-Mezzana 626 20230 2B242
Polveroso 39 20229 2B243
La Porta 210 20237 2B246
Pruno 183 20264 2B252
Quercitello 50 20237 2B255
Scata 49 20213 2B273
Silvareccio 119 20215 2B280
San-Damiano 52 20213 2B297
San-Gavino-d'Ampugnani 89 20213 2B299
Taglio-Isolaccio 565 20230 2B318
Talasani 731 20230 2B319
Velone-Orneto 110 20230 2B340

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
2 4952 4232 4232 7013 1403 2963 322
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[10] puis population municipale à partir de 2006[11])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]