Canton de Crozon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Crozon
Canton de Crozon
Situation du canton de Crozon dans le département du Finistère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement(s) Châteaulin
Bureau centralisateur Crozon
Conseillers
départementaux
Jacques Gouerou
Monique Porcher
2021-2028
Code canton 29 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 7 brumaire an X[3],[4]
(29 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 32 322 hab. (2018)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Superficie 456,80 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton de Crozon est une circonscription électorale française située dans le département du Finistère et la région Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Crozon a été créé en 1790[1].

Un nouveau découpage territorial du Finistère entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans le Finistère, le nombre de cantons passe ainsi de 54 à 27. Le nombre de communes du canton de Crozon passe de 7 à 18.

Le nouveau canton de Crozon est formé de communes des anciens cantons de Crozon (7 communes) et de Châteaulin (11 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Châteaulin, excepté Quéménéven (arrondissement de Quimper). Le bureau centralisateur est situé à Crozon.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1901 1919 Michel Balcon Républicain
Catholique
Commerçant, maire de Crozon (1908-1918)
1919 1931 Nicolas Goalès RG Négociant en vins à Crozon
1931 1937 Emmanuel Donnard Radical Médecin, adjoint au maire de Crozon
1937 1940 Pierre Quentric
(1878-1949)
PDP Pensionné de la Marine, Morgat, Crozon
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Hervé Savina
(1773-1853)
  Notaire royal, maire de Telgruc
1836 1843
(décès)
Emmanuel
Le Gentil de Quélern
(1773-1843)
  Colonel du Génie, maréchal-de-camp
en retraite à Roscanvel
Egyptologue
1843[7] 1848 Jean-Sébastien Goury des Tuileries Majorité
gouvernementale
Ingénieur, inspecteur divisionnaire adjoint au corps royal
des ponts et chaussées
Député (1839-1848)
1848 1852 Hervé Savina   Notaire, maire de Telgruc
1852 1871 Eugène Bois-Viel Majorité
dynastique
Négociant, propriétaire
Député (1865-1870)
1871 1874 Thomas Fénigan[8]   Avocat à Crozon
1874 1880 Edouard Fénigan (fils)[9] Républicain Avoué et avocat à Châteaulin
1880 1885
(décès)
Hervé Louboutin
(1808-1885)
Républicain Docteur-médecin - Maire de Crozon
1885 1910 René Hippolyte Louboutin
(fils du précédent)(1844-1915)
Républicain Maire de Crozon (1883-1908)
1910 1919 François Moulin Républicain
Progressiste
Adjoint au maire de Crozon
1919 1925 Jean Cariou Rép.G Maire de Crozon
1925 1940 Henri Kéranguyader
(1868-1949)[10]
RG Médecin, maire de Crozon
1945 1949
(décès)
Henri Kéranguyader DVD Médecin
1949 1979 Louis Jacquin
(1912-2008)[11]
RPF puis RS puis
DVD puis
CD puis UDF
Médecin, maire de Crozon (1965-1971)
1979 1985 Claude Yvenat PS Directeur d'école
Maire de Crozon (1977-1983)
1985 2004 Jean-Jacques Fabien RPR Attaché commercial
Maire de Crozon (1983-1989)
2004 2011 Dominique Trétout PS Ingénieur en informatique
Conseillère municipale de Crozon
2011 2015 Louis Ramoné DVG Retraité, maire de Lanvéoc

Conseillers départementaux après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Jacques Gouerou   DVD Ancien responsable FNSEA
Maire de Cast
Ancien conseiller général du Canton de Châteaulin
2015 2021 Monique Porcher   DVD Retraitée
Adjointe au maire de Crozon
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Jacques Gouerou   DVD Conseiller sortant, 2ème Vice-Président du conseil départemental
2021 en cours Monique Porcher   DVD Conseillère sortante

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Jacques Gouerou et Monique Porcher (Union de la Droite, 39,73 %) et Christine Lelievre et Louis Ramoné (PS, 38,12 %). Le taux de participation est de 54,39 % (14 390 votants sur 26 456 inscrits)[13] contre 51,11 % au niveau départemental[14]et 50,17 % au niveau national[15].

Au second tour, Jacques Gouerou et Monique Porcher (Union de la Droite) sont élus avec 55,2 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,33 % (7 404 voix pour 14 371 votants et 26 453 inscrits)[16].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[17]. Dans le canton de Crozon, ce taux de participation est de 38,41 % (10 130 votants sur 26 374 inscrits)[18] contre 35,55 % au niveau départemental[19]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Jacques Gouerou et Monique Porcher (Union au centre et à droite, 49,78 %) et Florence Le Coz et Alain Le Quellec (Union à gauche, 33,03 %)[18].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[20], 36,76 % dans le département[19] et 39,31 % dans le canton de Crozon[18]. Jacques Gouerou et Monique Porcher (Union au centre et à droite) sont élus avec 61,48 % des suffrages exprimés (6 031 voix pour 10 368 votants et 26 374 inscrits)[18],[21],[22].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Localisation du canton de Crozon avant 2015

Le canton de Crozon regroupe sept communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Crozon
(chef-lieu)
29042 29160 80,37 7 692 (2012) 96


Argol 29001 29560 31,73 996 (2012) 31
Camaret-sur-Mer 29022 29570 11,64 2 602 (2012) 224
Landévennec 29104 29560 13,83 344 (2012) 25
Lanvéoc 29120 29160 19,21 2 224 (2012) 116
Roscanvel 29238 29570 9,08 876 (2012) 96
Telgruc-sur-Mer 29280 29560 28,29 2 101 (2012) 74

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Crozon comprend désormais dix-huit communes entières[2].

Liste des 18 communes du canton de Crozon au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Crozon
(bureau centralisateur)
29042 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 80,37 7 415 (2018) 92 modifier les donnéesmodifier les données
Argol 29001 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 31,73 992 (2018) 31 modifier les donnéesmodifier les données
Camaret-sur-Mer 29022 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 11,64 2 504 (2018) 215 modifier les donnéesmodifier les données
Cast 29025 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 37,66 1 545 (2018) 41 modifier les donnéesmodifier les données
Châteaulin 29026 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 20,81 5 189 (2018) 249 modifier les donnéesmodifier les données
Dinéault 29044 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 45,96 2 069 (2018) 45 modifier les donnéesmodifier les données
Landévennec 29104 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 13,83 341 (2018) 25 modifier les donnéesmodifier les données
Lanvéoc 29120 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 19,21 2 033 (2018) 106 modifier les donnéesmodifier les données
Ploéven 29166 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 13,11 514 (2018) 39 modifier les donnéesmodifier les données
Plomodiern 29172 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 46,74 2 191 (2018) 47 modifier les donnéesmodifier les données
Plonévez-Porzay 29176 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 29,23 1 762 (2018) 60 modifier les donnéesmodifier les données
Port-Launay 29222 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 2,00 395 (2018) 198 modifier les donnéesmodifier les données
Quéménéven 29229 CA Quimper Bretagne Occidentale 28,21 1 116 (2018) 40 modifier les donnéesmodifier les données
Roscanvel 29238 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 9,08 837 (2018) 92 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Coulitz 29243 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 11,22 451 (2018) 40 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Nic 29256 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 18,03 767 (2018) 43 modifier les donnéesmodifier les données
Telgruc-sur-Mer 29280 CC Presqu'île de Crozon-Aulne maritime 28,29 2 085 (2018) 74 modifier les donnéesmodifier les données
Trégarvan 29289 CC Pleyben-Châteaulin-Porzay 9,68 116 (2018) 12 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Crozon 2909 456,80 32 322 (2018) 71 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
15 92716 30816 16216 12916 11815 80516 69716 88416 835
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[23] puis population municipale à partir de 2006[24])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 32 322 habitants[Note 2], en diminution de 1,45 % par rapport à 2013 (Finistère : +0,86 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
32 79732 322
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[25].)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[12].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis Marie Prudhomme (1798), p. 194
  2. a b et c Décret no 2014-151 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Finistère.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Crozon », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 797.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le )
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44466743/f1.image.r=canton?rk=1223182;0
  8. « Généalogie de Thomas Marie FENIGAN », sur Geneanet (consulté le ).
  9. « Généalogie de Edouard Esprit Marie FENIGAN », sur Geneanet (consulté le ).
  10. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH117/PG/FRDAFAN84_O19800035v0313234.htm
  11. « Nécrologie. Louis Jacquin », sur letelegramme.fr, Le Télégramme, (consulté le ).
  12. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  13. « Résultats du 1er tour pour le canton de Crozon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  14. « Résultats du 1er tour pour le département du Finistère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  16. « Résultats du second tour pour le canton de Crozon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  17. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  18. a b c et d « Résultats du premier tour pour le canton de Crozon », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  19. a et b « Résultats pour le département du Finistère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  20. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  21. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Crozon. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  22. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Crozon. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  23. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  24. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  25. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]