Canton de Charny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Charny
Canton de Charny
Situation du canton de Charny dans le département de Yonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement(s) Auxerre (36)
Sens (2)
Bureau centralisateur Charny Orée de Puisaye
Conseillers
départementaux
Irène Eulriet Brocardi
William Lemaire
2015-2021
Code canton 89 08
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 15 vendémiaire an X[3],[4]
(7 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 16 780 hab. (2017)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Superficie 535,42 km2
Subdivisions
Communes 17

Le canton de Charny est un canton français du département de l'Yonne.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Bléneau et de Charny avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[5].
  • À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 15 à 38.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1851 1870 Alphonse Lavollée   Ancien notaire, juge de paix à Charny
1870 1880 Charles Esclavy   Propriétaire à la Gruerie, Fontenouilles
1880 1892 Louis-Ernest Levert   Maire de Charny
1892 1898 Charles-Bernard Boulet   Vétérinaire à Charny
1898   M. Gache   Docteur-médecin à Villefranche
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1847 Ovide Gabriel Roussel Gauche Propriétaire, maire de Charny
Député (1849-1851)
1847 1848 Comte Scipion
Grimoard du Roure de Beauvoir
(1815-1871)
  Propriétaire à Grandchamp
1848 1871 Ambroise Challe[6]   Avocat - Maire d'Auxerre (1865-1870)
1871 1874 Charles Boulet   Vétérinaire - Maire de Charny
1874 1877 Pierre-Armand Séguier Droite Avocat, inventeur, membre de l'Académie des sciences
Propriétaire à Malicorne
1877 1889 Louis Pignon Républicain Avocat à la Cour d'appel
1889 1898
(décès)[7]
Aimeric de Tryon-Montalembert[8] Républicain Maire de La Ferté-Loupière
1899[9] 1913 Louis Echard Rad. Capitaine retraité
Saint-Martin-sur-Ouanne
1913 1919 Louis-Jules Métier Républicain Pharmacien, maire de Charny
1919 1940 Abel Maringe Rad.ind. Ancien maire, propriétaire du château de Grandchamp
Nommé membre de la Commission administrative départementale en 1941[10]
Nommé conseiller départemental en 1943[11]
1945 1958 Pierre Merland UDSR puis
RGR
Maire de Charny
1958 1970 M. Grange DVD  
1970 2001 Marcel Lavergne RI puis UDF Maire puis adjoint au maire de Charny
2001 2008 Bernard Jobert UDF Agent immobilier
Maire de Charny
2008 2015 Michel Courtois UMP Agriculteur
Maire de Perreux

Représentation depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Irène Eulriet Brocardi   DVD Sociologue, maire de La Ferté-Loupière (2014-2020)
2015 en cours William Lemaire   LR Retraité, maire d'Aillant-sur-Tholon
Ancien conseiller général du canton d'Aillant-sur-Tholon (2008-2015)
11ème Vice-Président du Conseil départemental

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Véronique Auberger et Laurent Perrigault (FN, 39,59 %) et Irène Eulriet Brocardi et William Lemaire (Union de la Droite, 37,26 %). Le taux de participation est de 53,79 % (7 190 votants sur 13 367 inscrits)[12] contre 51,97 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. Au second tour, Irène Eulriet Brocardi et William Lemaire (Union de la Droite) sont élus avec 56,37 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,73 % (3 750 voix pour 7 316 votants et 13 367 inscrits)[15].

Irène Eulriet-Brocardi est membre d'Agir, la droite constructive[16].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Charny, d'une superficie de 261 km2, était composé de quinze communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Charny
(chef-lieu)
89086 89120 18,99 1 626 (2012) 86


Chambeugle 89070 89120 7,28 53 (2012) 7,3
Chêne-Arnoult 89097 89120 9,10 120 (2012) 13
Chevillon 89103 89120 13,08 317 (2012) 24
Dicy 89138 89120 10,24 329 (2012) 32
La Ferté-Loupière 89163 89110 30,48 497 (2012) 16
Fontenouilles 89178 89120 16,48 221 (2012) 13
Grandchamp 89192 89350 28,29 370 (2012) 13
Malicorne 89241 89120 15,91 157 (2012) 9,9
Marchais-Beton 89243 89120 10,95 119 (2012) 11
Perreux 89294 89120 26,37 330 (2012) 13
Prunoy 89317 89120 24,89 308 (2012) 12
Saint-Denis-sur-Ouanne 89343 89120 10,21 126 (2012) 12
Saint-Martin-sur-Ouanne 89358 89120 15,34 443 (2012) 29
Villefranche 89454 89120 23,27 634 (2012) 27

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Lors du redécoupage cantonal de 2014, le canton comptait trente-huit communes entières[2].

À la suite de la création des communes nouvelles de Charny Orée de Puisaye[17],[Note 1], Sépeaux-Saint Romain[18],[Note 2], Valravillon[19],[Note 3] et du Val d'Ocre[20],[Note 4] au et de Montholon[Note 5] au , le canton comprend désormais dix-sept communes entières.

Liste des 17 communes du canton de Charny au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Charny Orée de Puisaye
(bureau centralisateur)
89086 CC de Puisaye-Forterre 230,40 4 877 (2017) 21 modifier les donnéesmodifier les données
Chamvres 89079 CC du Jovinien 5,58 657 (2017) 118 modifier les donnéesmodifier les données
Chassy 89088 CC de l'Aillantais 16,45 460 (2017) 28 modifier les donnéesmodifier les données
Fleury-la-Vallée 89167 CC de l'Aillantais 15,06 1 102 (2017) 73 modifier les donnéesmodifier les données
La Ferté-Loupière 89163 CC de l'Aillantais 30,48 532 (2017) 17 modifier les donnéesmodifier les données
Le Val d'Ocre 89334 CC de l'Aillantais 29,50 566 (2017) 19 modifier les donnéesmodifier les données
Les Ormes 89281 CC de l'Aillantais 8,55 346 (2017) 40 modifier les donnéesmodifier les données
Merry-la-Vallée 89251 CC de l'Aillantais 18,31 376 (2017) 21 modifier les donnéesmodifier les données
Montholon 89003 CC de l'Aillantais 50,80 2 866 (2017) 56 modifier les donnéesmodifier les données
Paroy-sur-Tholon 89289 CC du Jovinien 4,21 284 (2017) 67 modifier les donnéesmodifier les données
Poilly-sur-Tholon 89304 CC de l'Aillantais 19,56 688 (2017) 35 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Maurice-Thizouaille 89361 CC de l'Aillantais 1,95 263 (2017) 135 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Maurice-le-Vieil 89360 CC de l'Aillantais 4,93 373 (2017) 76 modifier les donnéesmodifier les données
Senan 89384 CC de l'Aillantais 17,54 700 (2017) 40 modifier les donnéesmodifier les données
Sépeaux-Saint Romain 89388 CC du Jovinien 30,30 559 (2017) 18 modifier les donnéesmodifier les données
Sommecaise 89397 CC de l'Aillantais 15,53 369 (2017) 24 modifier les donnéesmodifier les données
Valravillon 89196 CC de l'Aillantais 37,10 1 762 (2017) 47 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Charny 8908 536,25 16 780 (2017) 31 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 3885 9945 6175 4425 3305 5355 7315 7065 650
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[21] puis population municipale à partir de 2006[22])
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de Charny en 2009[23] ainsi que, comparativement, celle du département de l'Yonne la même année[24] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 48,7 % d'hommes et 51,3 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge plus âgée que celle de la France métropolitaine[Note 6]. Il existe en effet 60 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est également inférieur à celui du département (0,87) et à celui de la région (0,84)[25].

Pyramide des âges du canton de Charny en 2009 en pourcentage[23].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90  ans ou +
1,7 
10,8 
75 à 89 ans
14,2 
21,0 
60 à 74 ans
19,4 
21,7 
45 à 59 ans
21,4 
17,0 
30 à 44 ans
16,6 
12,8 
15 à 29 ans
11,4 
15,8 
0 à 14 ans
15,3 
Pyramide des âges du département de l'Yonne en 2009 en pourcentage[26].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,4 
7,9 
75 à 89 ans
11,9 
15,5 
60 à 74 ans
15,6 
21,5 
45 à 59 ans
20,7 
19,3 
30 à 44 ans
18,4 
16,3 
15 à 29 ans
15,1 
19,0 
0 à 14 ans
16,9 

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 16 780 habitants[Note 7].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
17 14117 14317 03816 91616 780
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par regroupement entre Chambeugle, Charny, Chêne-Arnoult, Chevillon, Dicy, Fontenouilles, Grandchamp, Malicorne, Marchais-Beton, Perreux, Prunoy, Saint-Denis-sur-Ouanne, Saint-Martin-sur-Ouanne et Villefranche.
  2. Par regroupement entre Saint-Romain-le-Preux et Sépeaux.
  3. Par regroupement entre Guerchy, Laduz, Neuilly et Villemer.
  4. Par regroupement entre Saint-Aubin-Château-Neuf et Saint-Martin-sur-Ocre.
  5. Par regroupement entre Aillant-sur-Tholon, Champvallon, Villiers-sur-Tholon et Volgré.
  6. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 156
  2. a et b Décret no 2014-156 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Yonne.
  3. Notice communale de Charny (Yonne) sur le site de l'EHESS.
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 821.
  5. « Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'Etat / J. B. Duvergier », sur Gallica, (consulté le 21 septembre 2020).
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH037/PG/FRDAFAN83_OL0470046v001.htm
  7. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 21 septembre 2020).
  8. « Généalogie de Aimeric de TRYON MONTALEMBERT », sur Geneanet (consulté le 21 septembre 2020).
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 21 septembre 2020).
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 21 septembre 2020).
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 21 septembre 2020).
  12. « Résultats du premier tour pour le canton de Charny », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 mars 2015)
  13. « Résultats du premier tour pour le département de l'Yonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. « Résultats du second tour pour le canton de Charny », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  16. http://www.auxerretv.com/content/index.php?post/2019/01/20/Lancement-d-Agir-dans-l-Yonne-La-Droite-constructive
  17. « recueil des actes administratifs Yonne », sur Préfecture de l'Yonne, (consulté le 21 décembre 2015)
  18. « Arrêté no PREF-DCPP-SRCL-2015-504 en date du 8 décembre 2015 », Préfecture de l'Yonne,‎ consulté le 29 décembre 2015 (lire en ligne [PDF]).
  19. « Arrêté de création » (consulté le 23 novembre 2015)
  20. « Arrêté no PREF-DCPP-SRCL-2015-503 en date du 8 décembre 2015 », Préfecture de l'Yonne,‎ consulté le 29 décembre 2015 (lire en ligne [PDF]).
  21. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  22. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  23. a et b « Évolution et structure de la population du canton de Charny en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 7 décembre 2012)
  24. « Recensement de la population du département de l'Yonne en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 7 décembre 2012)
  25. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 décembre 2012).
  26. « Résultats du recensement de la population de l'Yonne en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 7 décembre 2012)
  27. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).