Canton de Carquefou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Carquefou
Canton de Carquefou
Situation du canton de Carquefou dans le département de Loire-Atlantique.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement(s) Nantes
Bureau centralisateur Carquefou
Conseillers
départementaux
Véronique Dubettier-Grenier
Serge Mounier
2015-2021
Code canton 44 04
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]
Démographie
Population 47 251 hab. (2015)
Densité 574 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 1 m
Max. 84 m
Superficie 82,38 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton de Carquefou est un canton français situé dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Carquefou et de La Chapelle-sur-Erdre avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[4].

Composition[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Carquefou dans le département de la Loire-Atlantique avant 2015.

Depuis sa création, le canton de Carquefou compte quatre communes[5] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Carquefou
(bureau centralisateur)
44026 Nantes Métropole 18 893 (2014)
Mauves-sur-Loire 44094 Nantes Métropole 3 166 (2014)
Sainte-Luce-sur-Loire 44172 Nantes Métropole 14 663 (2014)
Thouaré-sur-Loire 44204 Nantes Métropole 9 109 (2014)

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 André Julien
Linsens de Lépinay
  Propriétaire à Nantes et à Carquefou
1839 1848 Ernest Poictevin de La Rochette Droite
légitimiste
Propriétaire agricole
Propriétaire du château de Monchoix à Assérac
Député (1848-1851 et 1871-1876)- Sénateur (1875-1876)
1848 1852 Elzéar Bouvais de la Fleuriais   Maire de Carquefou (1848-1852, 1864-1865)
1852 1864 Charles de Valori   Maire de Sainte-Luce-sur-Loire (1851-1863)
1864 1899
(décès)
Albert Gaspard Bertin,
Vicomte Boucher d'Argis de Guillerville
(1822-1899)
Droite
Royaliste
Propriétaire - Maire de Carquefou (1882-1899)
1899[6] 1934 Marquis Albert de Dion Conservateur Industriel automobile
Député (1902-1923)
Sénateur (1923-1941)
1934 1940 René de Cassin
Baron de Kainlis
URD Propriétaire à Carquefou
1945 1949 Albert Guéneau de Montbeillard PRL Maire de Carquefou
1949 1955 Jean Moussion DVD Médecin - Thouaré-sur-Loire
1955 1973 Louis Fouchard DVD Viticulteur - Maire de Carquefou
1973 1985 Pierre Stalder DVD puis UDF-CDS Maire de Carquefou (1977-1983)
1985 2004 Pierre Brasselet DVD Maire de Sainte-Luce-sur-Loire (1983-2007)
2004 2015 Bernard Aunette PS puis DVG Maire de Sainte-Luce-sur-Loire (2007-2014)

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Véronique Dubbettier-Grenier   DVD Maire de Carquefou (depuis 2014)
2015 en cours Serge Mounier   DVD Maire de Thouaré-sur-Loire (depuis 2014)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Véronique Dubettier-Grenier et Serge Mounier (Union de la Droite, 44,92 %) et Bernard Chesneau et Elsa Régent-Pennuen (PS, 30,08 %). Le taux de participation est de 52,38 % (17 523 votants sur 33 454 inscrits)[7] contre 50,7 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Véronique Dubettier-Grenier et Serge Mounier (Union de la Droite) sont élus avec 58,5 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,83 % (9 267 voix pour 17 006 votants et 33 454 inscrits)[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 28410 54116 80624 70729 80335 70639 90941 66343 354
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[11] puis population municipale à partir de 2006[12])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 45 831 habitants[13]. En 2015, la population municipale du canton était de 47 251 habitants.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]