Canton de Brantôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Brantôme
Localisation du canton dans la Dordogne en 2015
Localisation du canton dans la Dordogne en 2015
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement(s) Nontron et Périgueux
Bureau centralisateur Brantôme
Conseillers
départementaux
Jeannik Nadal
Marie Pascale Robert-Rolin
2015-2021
Code canton 24 03
Histoire de la division
Création 1790
Modification 1 1801
Modification 2 2015
Démographie
Population 16 663 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 63 m
Max. 251 m
Superficie 663,61 km2
Subdivisions
Communes 33

Le canton de Brantôme est un canton français situé dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Brantôme et de Saint-Astier avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux prochaines élections départementales prévues en mars 2015. Le canton de Brantôme est conservé et s'agrandit. Il passe de 11 à 42 communes[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Brantôme. Il regroupe des communes de l'arrondissement de Nontron et de l'arrondissement de Périgueux. Son altitude varie de 63 m (Saint-Victor) à 251 m (Champeaux-et-la-Chapelle-Pommier).

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Jean-Baptiste Numa Gadaud   Médecin, maire de Saint-Astier
1836 1842 Jean-Baptiste
Debetz-Lacrouzille père
  Avocat à Périgueux, ancien conseiller de préfecture, juge de paix
1842 1871 Étienne Boissat de Lagrave[3]   Médecin - Maire de Bourdeilles
1871 1903
(décès)[4]
Guillaume Puyjoli de Meyjounissas[5] Républicain Médecin - Maire de Brantôme (1877-1903)
1903[6] 1940 André Devillard Rad. Médecin
Maire de Brantôme (1903-1945)
Nommé conseiller départemental en 1943[7]
1945 1961 Marcel Puygauthier Rad. Docteur vétérinaire
1961 1973 Joseph Lançon Rad. Médecin - Maire de Biras
1973 1985 Pierre François DVG puis PS Directeur de C.E.G. honoraire
Adjoint au maire de Brantôme
1985 1998 Jean-Louis Villechanoux MRG puis PRG
puis DVG
Conseiller agricole
Maire de Bourdeilles (1971-1995)
1998 2004 Bernard Mazouaud UDF-Rad. Directeur régional Groupama
Député (2004-2007)
Maire de Saint-Julien-de-Bourdeilles
Président de la communauté de communes du Brantômois
2004 2015 Jean-Léopold Ganiayre PS Médecin retraité
Ancien adjoint au maire de Bourdeilles (1971-1995)

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jeannik Nadal   PS Maire de Saint-Victor
2015 en cours Marie Pascale Robert-Rolin   PS Médecin généraliste à Champagnac-de-Belair

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jeannik Nadal et Marie Pascale Robert-Rolin (PS, 35,41 %) et Christian Maziere et Monique Ratinaud (DVD, 33,5 %). Le taux de participation est de 62,48 % (8 071 votants sur 12 917 inscrits)[8] contre 60,04 % au niveau départemental[9] et 50,17 % au niveau national[10]. Au second tour, Jeannik Nadal et Marie Pascale Robert-Rolin (PS) sont élus avec 50,83 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 64,03 % (3 780 voix pour 8 268 votants et 12 913 inscrits)[11].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Brantôme dans l'arrondissement de Périgueux en 2014.

Le canton de Brantôme regroupait onze communes.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Brantôme
(chef-lieu)
24064 CC Dronne et Belle 2 198 (2013)
Agonac 24002 Le Grand Périgueux 1 746 (2014)
Biras 24042 CC Dronne et Belle 653 (2014)
Bourdeilles 24055 CC Dronne et Belle 744 (2014)
Bussac 24069 CC Dronne et Belle 379 (2014)
Eyvirat 24170 CC Dronne et Belle 286 (2014)
Lisle 24243 CC du Pays ribéracois 901 (2014)
Saint-Front-d'Alemps 24408 CC des Marches du Périg'Or Limousin Thiviers-Jumilhac 266 (2014)
Saint-Julien-de-Bourdeilles 24430 CC Dronne et Belle 83 (2013)
Sencenac-Puy-de-Fourches 24530 CC Dronne et Belle 234 (2014)
Valeuil 24561 CC Dronne et Belle 376 (2014)

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Brantôme se compose de 42 communes. Par rapport aux anciens cantons, il associe quatorze communes de l'ancien canton de Mareuil, neuf communes de l'ancien canton de Champagnac-de-Belair, dix des onze communes de l'ancien canton de Montagrier (Celles en est absente) et neuf des onze communes de l'ancien canton de Brantôme (Agonac et Saint-Front-d'Alemps en sont absentes). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 23 communes sur l'arrondissement de Nontron et 19 sur l'arrondissement de Périgueux[2]. Le bureau centralisateur reste fixé à Brantôme[2].

À la suite de la fusion des communes de Brantôme et Saint-Julien-de-Bourdeilles au pour former la commune nouvelle de Brantôme en Périgord[12], il est constitué de 41 communes.

Au , la commune nouvelle de Mareuil en Périgord regroupe neuf anciennes communes ; le nombre de communes baisse à trente-trois.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Brantôme en Périgord
(bureau centralisateur)
24064 CC Dronne et Belle 2 274 (2014)
Biras 24042 CC Dronne et Belle 653 (2014)
Bourdeilles 24055 CC Dronne et Belle 744 (2014)
Bussac 24069 CC Dronne et Belle 379 (2014)
Cantillac 24079 CC Dronne et Belle 192 (2014)
Champagnac-de-Belair 24096 CC Dronne et Belle 723 (2014)
Chapdeuil 24105 CC du Pays ribéracois 134 (2014)
La Chapelle-Faucher 24107 CC Dronne et Belle 419 (2014)
La Chapelle-Montmoreau 24111 CC Dronne et Belle 71 (2014)
Condat-sur-Trincou 24129 CC Dronne et Belle 461 (2014)
Creyssac 24144 CC du Pays ribéracois 91 (2014)
Douchapt 24154 CC du Pays ribéracois 351 (2014)
Eyvirat 24170 CC Dronne et Belle 286 (2014)
La Gonterie-Boulouneix 24198 CC Dronne et Belle 249 (2014)
Grand-Brassac 24200 CC du Pays ribéracois 530 (2014)
Lisle 24243 CC du Pays ribéracois 901 (2014)
Mareuil en Périgord 24253 CC Dronne et Belle 2 509 (2014)
Montagrier 24286 CC du Pays ribéracois 522 (2014)
Paussac-et-Saint-Vivien 24319 CC du Pays ribéracois 440 (2014)
Quinsac 24346 CC Dronne et Belle 381 (2014)
La Rochebeaucourt-et-Argentine 24353 CC Dronne et Belle 318 (2014)
Rudeau-Ladosse 24221 CC Dronne et Belle 169 (2014)
Saint-Crépin-de-Richemont 24391 CC Dronne et Belle 203 (2014)
Saint-Félix-de-Bourdeilles 24403 CC Dronne et Belle 70 (2014)
Saint-Just 24434 CC du Pays ribéracois 123 (2014)
Saint-Pancrace 24474 CC Dronne et Belle 169 (2014)
Saint-Victor 24508 CC du Pays ribéracois 208 (2014)
Sainte-Croix-de-Mareuil 24394 CC Dronne et Belle 141 (2014)
Segonzac 24529 CC du Pays ribéracois 206 (2014)
Sencenac-Puy-de-Fourches 24530 CC Dronne et Belle 234 (2014)
Tocane-Saint-Apre 24553 CC du Pays ribéracois 1 658 (2014)
Valeuil 24561 CC Dronne et Belle 376 (2014)
Villars 24582 CC Dronne et Belle 478 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 880 6 617 6 252 6 444 6 925 7 036 7 518 7 706 7 758
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 16 663 habitants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale de Brantôme sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 2 janvier 2012.
  2. a, b et c Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne sur Légifrance, consulté le 28 avril 2014.
  3. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH021/PG/FRDAFAN83_OL0270057v001.htm
  4. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6456411k/f2.item.r=canton.zoom
  5. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH185/PG/FRDAFAN83_OL2242035V001.htm
  6. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6456436d/f56.item.r=canton.zoom
  7. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5612099g/f7.item.zoom
  8. « Résultats du 1er tour pour le canton de Brantôme », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  9. « Résultats du 1er tour pour le département de la Dordogne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  11. « Résultats du second tour pour le canton de Brantôme », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  12. « Arrêté n° PREF/DDL/2015/0153 portant création de la commune nouvelle de Sainte-Alvère-Saint-Laurent, Les Bâtons », Recueil des actes administratifs de la Dordogne,‎ , p. 28-30 (lire en ligne [PDF]).
  13. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  14. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]