Canton de Bourg-Saint-Andéol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Bourg-Saint-Andéol
Situation du canton de Bourg-Saint-Andéol dans le département de Ardèche.
Situation du canton de Bourg-Saint-Andéol dans le département de Ardèche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement(s) Privas
Bureau centralisateur Bourg-Saint-Andéol
Conseillers
départementaux
Christine Malfoy
Pascal Terrasse
2015-2021
Code canton 07 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 15 brumaire an X[2],[3]
(4 novembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 19 098 hab. (2014)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Superficie 262,27 km2
Subdivisions
Communes 9

Le canton de Bourg-Saint-Andéol est une division administrative française située dans le département de l'Ardèche et la région Auvergne-Rhône-Alpes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, le nombre de communes du canton reste inchangé même si sa composition a changé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le département de l'Ardèche est créé par décret du 16 février 1790 qui divise le royaume en quatre-vingt-trois départements[5]. Il comprend trois districts et trente-six cantons [1]. Le canton de Bourg-Saint-Andéol fait partie du district du Coiron qui comprend lui-même douze cantons[1]. Chaque canton comprend des villes, bourgs, villages et paroisses. Le terme de commune leur est substitué par décret de la Convention nationale du 10 brumaire an II (31 octobre 1793)[6]. La Constitution du 5 fructidor an III, appliquée à partir de vendémiaire an IV (1795) supprime les districts, mais maintient les cantons qui acquièrent dès lors plus d'importance. Une nouvelle organisation du territoire est définie avec la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800)[6] qui divise « le territoire européen de la république en départemens et en arrondissemens communaux » (art.1). Le nombre de cantons est très fortement réduit. Du décret du 15 brumaire an X réduisant le nombre de justices de paix (cantons) dans le département de l'Ardèche, pris en application de cette loi, le nombre de cantons passe de 36 à 31. Le canton de Bourg-Saint-Andéol fait partie de l'arrondissement de Privas et compte alors neuf communes[7]. Le territoire du canton reste inchangé jusqu'en 2015 à la suite du nouveau découpage territorial entrant en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[8]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[9]. En Ardèche, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le nouveau canton de Bourg-Saint-Andéol est formé du même nombre de communes qu'en 1801, la commune de Viviers se substituant à Saint-Remèze dans la nouvelle composition. Le bureau centralisateur est situé à Bourg-Saint-Andéol.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Bourg-Saint-Andéol dans l'arrondissement de Privas. Son altitude varie de 38 mètres à Saint-Just-d'Ardèche jusqu'à 732 mètres à Gras, pour une altitude moyenne de 212 mètres.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Marquis
Alexandre Pierres de Bernis
(1777-1845)
Extrême droite Propriétaire
Maire de Saint-Marcel-d'Ardèche
Député de la Lozère (1827-1831)
1839 1848 Louis Pellier   Propriétaire à Bourg-Saint-Andéol
1848 1854 Casimir Faure   Notaire à Bourg-Saint-Andéol
1854 1857 Albéric Charles,
Marquis de Bernis
(1813-1881)
  Propriétaire à Saint-Marcel-d'Ardèche
1857 1871 Etienne Henri Giraud   Maire de Bourg-Saint-Andéol (1852-1870)
1871 1874 Jean Alphonse Astier   Banquier - Maire de Bourg-Saint-Andéol (1870-1874)
1874 1880 Louis Auguste Broët Centre droit Journaliste
Secrétaire général de la Compagnie du PLM
Député (1871-1876)
1880 1886 André-Cyrille Armand du Marchais Républicain Propriétaire
Maire de Saint-Montan
1886 1922 Julien Rigaud[10] Rad. Receveur des Finances
Industriel, Président du Conseil d'Administration
et Directeur de la Société franco-russe de Krasnogorowska
Propriétaire à Bourg-Saint-Andéol
1922 1928 Joseph Marqueyrol   Docteur en médecine
1928 1940 Julien Roman Rad. Propriétaire
Maire de Saint-Martin-d'Ardèche
1945 1956 Julien Roman Rad. Propriétaire
Maire de Saint-Martin-d'Ardèche
1956 1964 Pierre Piéri DVG puis UNR Commerçant
Maire de Bourg-Saint-Andéol (1947-1971)
1964 1970 Jean-Claude Daudel RI Médecin
1970 1976 Gilbert Maurel UDR Membre de cabinet ministériel
Maire de Bourg-Saint-Andéol (1971-1977)
1976 1982 Louis Rouvière DVG puis UDF Retraité
1982 1994 Max Carrière PS Pharmacien
Maire de Saint-Just-d'Ardèche (1977-2004)
1994 2015 Pascal Terrasse PS Ancien directeur de maison de retraite
Député (1997-2017)
Président du Conseil général (2006-2012)
Ancien conseiller municipal de Saint-Remèze puis de Bourg-Saint-Andéol

Depuis début 2003, les neuf communes du canton de Bourg-Saint-Andéol se sont constituées, avec la commune contiguë de Viviers, en communauté de communes sous l'appellation "Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche". Le président en est Max Carrière (ancien maire de Saint-Just-d'Ardèche, ancien président du SIVOM local).

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christine Malfoy   PS Maire de Saint-Martin-d'Ardèche
2015 en cours Pascal Terrasse   PS Député (1997-2017)

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Christine Malfoy et Pascal Terrasse (PS, 40,72 %) et Olivier Dutreil et Céline Porquet (FN, 29,21 %). Le taux de participation est de 55,6 % (8 053 votants sur 14 483 inscrits)[11] contre 55,97 % au niveau départemental[12] et 50,17 % au niveau national[13].

Au second tour, Christine Malfoy et Pascal Terrasse (PS) sont élus avec 60,1 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 57,31 % (4 609 voix pour 8 300 votants et 14 482 inscrits)[14].

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Bourg-Saint-Andéol regroupait neuf communes.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bourg-Saint-Andéol
(chef-lieu)
07042 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 7 236 (2014)
Bidon 07034 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 233 (2014)
Gras 07099 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 608 (2014)
Larnas 07133 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 216 (2014)
Saint-Just-d'Ardèche 07259 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 1 708 (2014)
Saint-Marcel-d'Ardèche 07264 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 2 429 (2014)
Saint-Martin-d'Ardèche 07268 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 986 (2014)
Saint-Montan 07279 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 1 894 (2014)
Saint-Remèze 07291 CC des Gorges de l'Ardeche 893 (2014)

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis le redécoupage cantonal de 2014, le nouveau canton de Bourg-Saint-Andél est composé des neuf communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Bourg-Saint-Andéol
(chef-lieu)
07042 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 43,74 7 236 (2014) 165
Bidon 07034 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 28,93 233 (2014) 8,1
Gras 07099 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 56,68 608 (2014) 11
Larnas 07133 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 13,50 216 (2014) 16
Saint-Just-d'Ardèche 07259 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 10,44 1 708 (2014) 164
Saint-Marcel-d'Ardèche 07264 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 36,12 2 429 (2014) 67
Saint-Martin-d'Ardèche 07268 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 5,53 986 (2014) 178
Saint-Montan 07279 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 33,18 1 894 (2014) 57
Viviers 07346 CC du Rhône aux Gorges de l'Ardèche 34,15 3 788 (2014) 111

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 214 10 906 10 687 12 129 13 308 14 173 15 164 15 868 16 009
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[15] puis population municipale à partir de 2006[16])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 19 098 habitants[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Louis Marie Prudhomme (1798), p. 338
  2. Notice communale de Bourg-Saint-Andéol sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 790.
  4. a et b Décret no 2014-148 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Ardèche.
  5. Décrets des 15 janvier et 16 février 1790 relatifs à la division du royaume, annexés à la séance du 26 février 1790
  6. a et b Communes d'hier, communes d'aujourd'hui: les communes de la France (2003), p. 109
  7. « Arrêté du 15 brumaire an X portant réduction des justices de paix du département de l'Ardèche - Bulletin des lois de 1801 - page 551 », sur http://gallica.bnf.fr (consulté le 27 février 2014)
  8. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242,
  9. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  10. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH189/PG/FRDAFAN83_OL2329039V001.htm
  11. « Résultats du 1er tour pour le canton de Bourg-Saint-Andéol », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Ardèche », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  13. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  14. « Résultats du second tour pour le canton de Bourg-Saint-Andéol », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  15. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  17. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]