Canton de Bonnat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Bonnat
Canton de Bonnat
Situation du canton de Bonnat dans le département de Creuse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement(s) Guéret
Bureau centralisateur Bonnat
Conseillers
départementaux
Gérard Gaudin
Hélène Pilat
2015-2021
Code canton 23 04
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 29 vendémiaire an X[2],[3]
(21 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 7 289 hab. (2015)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Superficie 380,16 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton de Bonnat est une division administrative française située dans le département de la Creuse et la région Nouvelle-Aquitaine. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 13 à 18.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Bonnat dans l'arrondissement de Guéret. Son altitude varie de 210 m (Nouzerolles) à 515 m (Bonnat) pour une altitude moyenne de 332 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Bonnat a été créé en 1801[5].

L'entrepreneur creusois Léon Chagnaud légua une partie de sa fortune au canton de Bonnat lors de sa mort en 1930.

Un nouveau découpage territorial de la Creuse entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[6]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[7]. Dans la Creuse, le nombre de cantons passe ainsi de 27 à 15. Le nombre de communes du canton de Bonnat passe de 13 à 18.

Le nouveau canton de Bonnat est formé de communes des anciens cantons de Bonnat (12 communes) et de Châtelus-Malvaleix (6 communes) Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Guéret. Le bureau centralisateur est situé à Bonnat.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 M. Sallé   Médecin à Chéniers
1845 1852 Auguste François
Laroche
  Président du Tribunal civil
conseiller municipal de Guéret
1852 1867 Eugène Peyrot[8]   Notaire honoraire, maire de Bonnat (1858-1873)
juge de paix
1867 1892 André Poissonnier
(fils)
Droite Notaire, Maire de Chéniers
1893 1898 Auguste Lacôte Républicain
Radical
Pharmacien puis médecin
Député (1881-1898)
1898 1910 Paul Arrivière Républicain Maître des requêtes au Conseil d'État
Chef de secrétariat du Président de la République
1910 1930
(décès)
Léon Chagnaud
(cousin du précédent)
Républicain Industriel, sénateur (1921-1930)
Président du syndicat professionnel des entrepreneurs de travaux publics de France
Propriétaire du château de Lasvy à Champsanglard
1930 1940 Camille Pinton Rad. Maire de Bonnat
1945 1948 Maurice Cornette Rad. Maire de Bonnat (1944-1971)
1949 1979 Jean Pinton Rad. puis DVD Notaire à Bonnat
1979 1985 Nelly Commergnat PS Députée (1981-1986)
Maire de Bonnat (1973-1991)
1985 1992 René Le Caignec DVD Comptable puis ingénieur à Bonnat
1992 2015 Jean Commergnat DVG puis PRG Maire de Bonnat (2013-2014)

Élections cantonales de mars 2004[modifier | modifier le code]

  • 1er tour
Nom Parti politique score obtenu
Georges Perrier FN 6,84 %
Jean Commergnat PRG 30,44 %
Michel Durand PCF 8,91 %
Jean-Michel Pinton Divers Droite 28,89 %
Benoît Berniguet Sans étiquette 8 %
Michel Garrigou Divers Gauche 5,43 %
Jacky Vernier LCR 3,14 %
Benoît Reix Divers Droite 8,35 %

Il y a donc eu ballotage et un 2e tour

  • 2e tour
Nom Parti politique score obtenu résultat
Jean Commergnat PRG 56,97 % élu
Jean-Michel Pinton Divers Droite 43,03 % battu

M Jean Commergnat a donc été élu conseiller général du canton de Bonnat

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Gérard Gaudin   LR Vétérinaire
Conseiller général du canton de Châtelus-Malvaleix (1985-2015)
Premier vice-président du Conseil départemental chargé du budget et de l'administration générale
2015 en cours Hélène Pilat   LR Préparatrice en pharmacie
conseillère municipale de Bonnat

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Gérard Gaudin et Hélène Pilat (Union de la Droite, 42,23 %) et Nadine Auger et Jean Commergnat (Union de la Gauche, 26,8 %). Le taux de participation est de 59,11 % (3 542 votants sur 5 992 inscrits)[9] contre 58,65 % au niveau départemental[10]et 50,17 % au niveau national[11]. Au second tour, Gérard Gaudin et Hélène Pilat (Union de la Droite) sont élus avec 61,82 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 60,81 % (2 009 voix pour 3 645 votants et 5 994 inscrits)[12].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Bonnat regroupait treize communes et comptait 5 196 habitants (recensement de 2007 population municipale).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Bonnat 1 311 23220 23025
Le Bourg-d'Hem 215 23220 23029
Chambon-Sainte-Croix 95 23220 23044
Champsanglard 227 23220 23049
Chéniers 572 23220 23062
La Forêt-du-Temple 154 23360 23084
Linard 166 23220 23109
Lourdoueix-Saint-Pierre 864 23360 23112
Malval 47 23220 23121
Méasnes 596 23360 23130
Mortroux 307 23220 23136
Moutier-Malcard 540 23220 23139
Nouzerolles 102 23360 23147

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Bonnat comprend dix-huit communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bonnat
(bureau centralisateur)
23025 CC Portes de la Creuse en Marche 1 310 (2014)
Le Bourg-d'Hem 23029 Monts et Vallées Ouest Creuse 215 (2014)
La Cellette 23041 CC Portes de la Creuse en Marche 269 (2014)
Chambon-Sainte-Croix 23044 Monts et Vallées Ouest Creuse 82 (2014)
Champsanglard 23049 CC Portes de la Creuse en Marche 232 (2014)
Châtelus-Malvaleix 23057 CC Portes de la Creuse en Marche 591 (2014)
Chéniers 23062 Monts et Vallées Ouest Creuse 577 (2014)
La Forêt-du-Temple 23084 CC Portes de la Creuse en Marche 140 (2014)
Genouillac 23089 CC Portes de la Creuse en Marche 749 (2014)
Linard 23109 CC Portes de la Creuse en Marche 167 (2014)
Lourdoueix-Saint-Pierre 23112 CC Portes de la Creuse en Marche 781 (2014)
Malval 23121 CC Portes de la Creuse en Marche 41 (2014)
Méasnes 23130 CC Portes de la Creuse en Marche 555 (2014)
Mortroux 23136 CC Portes de la Creuse en Marche 294 (2014)
Moutier-Malcard 23139 CC Portes de la Creuse en Marche 528 (2014)
Nouziers 23148 CC Portes de la Creuse en Marche 227 (2014)
Roches 23162 CC Portes de la Creuse en Marche 369 (2014)
Saint-Dizier-les-Domaines 23188 CC Portes de la Creuse en Marche 180 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 4457 7426 6426 1505 7385 3425 2145 0695 051
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 7 307 habitants[15].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 266
  2. Notice communale de Bonnat sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 795.
  4. a, b et c Décret no 2014-161 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Creuse.
  5. Notice communale de Bonnat sur le site de l'EHESS
  6. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 2 mai 2014)
  7. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  8. http://gw.geneanet.org/archassal?lang=fr;pz=pierre+valery;nz=archassal;ocz=0;p=eugene+francois;n=peyrot
  9. « Résultats du 1er tour pour le canton de Bonnat », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour le département de la Creuse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Bonnat », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  13. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  14. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  15. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]