Canton de Bondy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Bondy
Canton de Bondy
Situation du canton de Bondy dans le département de Seine-Saint-Denis.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-Saint-Denis
Arrondissement(s) Bobigny
Le Raincy
Bureau centralisateur Bondy
Conseillers
départementaux
Katia Coppi
Stephen Herve
2015-2021
Code canton 93 06
Histoire de la division
Création 20 juillet 1967[1]
22 mars 2015[2]
Disparition 20 janvier 1976[3]
Démographie
Population 79 940 hab. (2017)
Densité 9 528 hab./km2
Géographie
Superficie 8,39 km2
Subdivisions
Communes 2 + fraction Bobigny

Le canton de Bondy est un canton français situé dans le département de la Seine-Saint-Denis et la région Île-de-France.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • De 1893 à 1919, Bondy faisait partie du canton de Noisy-le-Sec.
Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1893 1916
(décès)
Marie-Philéas
Collardeau de Heaume[4]
(1838-1916)
Républicain
Nationaliste
puis
Radical
Juriste
Maire de Bondy (1876-1892 et 1896-1908)
1916 1919 siège vacant    
Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1935 Isidore Pontchy
(1860-1946)
SFIO Graveur lithographe puis
professeur de dessin et représentant de commerce
Maire de Bondy (1919-1935)
1935 1940
(déchu le 1er février 1940)
Jules Auffret
(1902-1941)[5]
PCF Ouvrier gazier à Bondy
1941
(nommé par décret)
1942
(décès)
André Morisot
(1891-1942)
  Directeur commercial
1943
(nommé par décret)
1944 Ulysse Durup
(1884-1965)
  Cheminot retraité
Adjoint puis Maire (1939-1940) de Noisy-le-Sec
1945
Décret du 12 mars 1945
1945 Renée Calmanovic PCF Épouse de Salomon Calmanovic (alias Jean Calma),
militant du PCF aux Pavillons-sous-Bois,
fusillé le 22 janvier 1942 au Mont-Valérien
Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1953 Emile Dubois
(1886-1957)
PCF Ouvrier gazier, Aubervilliers
Ancien conseiller général de la Seine (1935-1940)
1945 1953 Henri Quatremaire
(1899-1982)
PCF Peintre en bâtiment
Maire de Noisy-le-Sec (1944-1947)
1945 1953 Maurice Léonard
(1904-1975)
PCF Fournier
Maire de La Courneuve (1945-1947)
Ancien conseiller général de la Seine (1935-1940)
1945 1953 Jean Chardavoine PCF Manœuvre spécialisé à la Compagnie des chemins de fer du Nord
Ancien conseiller général de la Seine (1935-1940)
Ancien maire de Stains (1935-1940)
1945 1953 Pierre Kérautret
(1899-1967)
PCF Forgeron à la Compagnie du gaz de Paris
Maire de Romainville (1935-1960 et 1944-1966)
1945 1953 Paul Coudert
(1892-1985)
PCF Ouvrier sculpteur sur bois
Maire de Bagnolet (1928-1940 et 1944-1959)
Ancien conseiller général de la Seine (1929-1935, 1936-1940)
1945 1953 Maurice Coutrot SFIO Employé
Maire de Bondy (1945-1967)
1945 1953 René Boin
(1887-1972)
SFIO Instituteur puis directeur d'école à Stains
1945 1953 Joseph Dumas MRP Ouvrier ajusteur
Député (1946-1955)
1945 1953 Gaston Fayolle
(1895-1964)[6]
MRP Ancien lieutenant au 34ème Régiment d'Aviation,
Les Pavillons-sous-Bois
1945 1953 Marcel Labre Réconciliation
française
Artisan plombier
Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1959 Maurice Coutrot SFIO Maire de Bondy
Président du conseil général de la Seine (1953-1954)
1953 1959 Paul Febvre RPF Maire de Fontenay-sous-Bois (1947-1954)
1953 1959 Charles Garcia
(1905-1965)
PCF Employé de presse, Fontenay-sous-Bois
1953 1959 Pierre Kérautret PCF Forgeron à la Compagnie du gaz de Paris
Maire de Romainville (1935-1966)
1953 1959 Adrienne Maire PCF Sténo-dactylographe
Conseillère municipale de Montreuil
1953 1959 Roger Ménager MRP Conseiller Juridique
Président du conseil général de la Seine (1957-1958)
Sénateur (1958-1959)
1953 1959 Jean-Pierre Profichet RPF Médecin
Conseiller municipal de Montreuil
Député (1958-1962)
1953 1959 Henri Quatremaire
(1899-1982)
PCF Peintre en bâtiment
Maire de Noisy-le-Sec
1953 1959 Claude Raybois RPF Premier adjoint au maire de Noisy-le-Sec
1953 1958
(décès)
Daniel Renoult PCF Correcteur d’imprimerie et journaliste
Maire de Montreuil (1945-1958)
1958 1959 Maurice Nilès[7] PCF Ouvrier fraiseur
Maire-adjoint de Drancy
(remplace Daniel Renoult)


Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 31e secteur
Bondy-Les Pavillons-sous-Bois
1967 Maurice Coutrot SFIO Maire de Bondy (1945-1977)
Ancien président du conseil général de la Seine
Sénateur (1958-1977)

Le canton de Bondy a été créé par le décret du 20 juillet 1967, lors de la constitution du département de la Seine-Saint-Denis[1]. Il a été supprimé lors du redécoupage cantonal de 1976 créant les cantons de Bondy-Sud-Est et Bondy-Nord-Ouest[3].

De 1976 à 2015, il n'existait donc plus de canton de Bondy.

Un nouveau découpage territorial de la Seine-Saint-Denis entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[8]. En Seine-Saint-Denis, le nombre de cantons passe ainsi de 40 à 21.

Dans ce cadre, le canton de Bondy a été recréé. Il est formé de deux communes entières et d'une fraction de la commune de Bobigny[2]. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bobigny. Le bureau centralisateur est situé à Bondy. Il associe notamment Bondy, une ville solidement ancrée à gauche dont tous les maires ont été socialistes depuis 1945 et Les Pavillons-sous-Bois, plus orienté à droite.

Composition[modifier | modifier le code]

De 1967 à 1976[modifier | modifier le code]

Le canton de Bondy comprenait la partie de la commune de Bondy sise à l'Ouest de la limite formée par l'axe de la route de Villemomble (jusqu'à la passerelle du chemin de fer), la passerelle du chemin de fer, l'axe de l'avenue Caderas (jusqu'à la rue Édouard-Vaillant, l'axe, de la rue Édouard-Vaillant (jusqu'à la rue François-Collet), l'axe de la rue François-Collet (jusqu'à la rue Moleret), l'axe de la rue Moleret, l'axe de la rue de la Concorde (jusqu'à la rue Louis-Auguste-Blanqui), l'axe de la rue Louis-Auguste-Blanqui (jusqu'à la rue du Professeur-Vaillant), l'axe de la rue du Professeur-Vaillant, l'axe de la rue des Cinq-Ormes, l'axe de l'avenue de Verdun, l'axe de l'avenue Gallieni (depuis l'avenue de Verdun jusqu'à la limite des Pavillons-sous-Bois)[1].

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bondy
(bureau centralisateur)
93010 Métropole du Grand Paris 53 074 (2014)
Bobigny 93008 Métropole du Grand Paris Fraction : 2 586 (2014)
Commune : 50 479 (2014)
Les Pavillons-sous-Bois 93057 Métropole du Grand Paris 23 135 (2014)

Le canton de Bondy comprend désormais[2] :

  1. deux communes entières,
  2. la partie de la commune de Bobigny non incluse dans le canton de Bobigny, soit celle située à l'ouest et au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la place Saint-Just, avenue Édouard-Vaillant, rue de Luxembourg, rue de la Grande-Denise, rue Babeuf, rue d'Helsinki, voie non dénommée parallèle à la rue Étienne-Dolet, jusqu'au chemin de Groslay, limite territoriale de la commune de Bondy.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014
78 19078 795
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du canton était de 78 795 habitants[10].

Représentation[modifier | modifier le code]

De 1967 à 1976[modifier | modifier le code]

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Stephen Hervé[11]   LR Docteur en science, responsable d'études dans un groupe cimentier
Conseiller municipal de Bondy (2008 → )
Conseiller communautaire d'Est Ensemble (2014 → )
2015 en cours Katia Coppi   LR Adjointe au maire des Pavillons-sous-Bois (2001 → )
Conseillère générale du Canton des Pavillons-sous-Bois (2004 → 2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Gilbert Roger et Sylvine Thomassin (PS, 32,92 %) et Katia Coppi et Stephen Herve (Union de la Droite, 32,56 %) tandis que le Front national arrive en troisième position avec 19,97 % des voix. Le taux de participation est de 39,47 % (15 031 votants sur 38 080 inscrits)[12] contre 36,83 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. À l'issue du deuxième tour, le binôme d'union de la droite s'impose avec 53,85 % contre 46,15 % à l'union de la gauche, la participation s'élevant à 40,52 %[15]. Au sein même du canton, l'union de la gauche est arrivée en tête à Bondy avec 56,11 % des suffrages exprimés[16] mais cette avance est largement compensée par la large victoire de l'union de la droite aux Pavillons-sous-Bois (74,19 % des suffrages exprimés)[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Décret n°67-591 du 20 juillet 1967 portant création et délimitation des cantons des nouveaux départements de la région parisienne - Seine-Saint-Denis », Journal officiel de la République française,‎ , p. 7359-7360 (lire en ligne [PDF]).
  2. a b c et d Décret no 2014-217 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Seine-Saint-Denis.
  3. a et b « Décret n°76-76 du 20 janvier 1976 portant création et modification de cantons dans le département de la Seine-Saint-Denis » [PDF], Journal officiel, (consulté le 12 avril 2015).
  4. http://cths.fr/an/prosopo.php?id=116830
  5. Fusillé à Châteaubriant - http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10438
  6. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH114/PG/FRDAFAN84_O19800035v0259200.htm
  7. En remplacement de Daniel Renoult, décédé (BMO ville de Paris, 29 août 1958, p. 1631
  8. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  9. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années [ 2006], [ 2014]
  10. Populations légales des cantons de la Seine-Saint-Denis, publiées par l'INSEE.
  11. M.-P. B., « Qui sont vos nouveaux élus ? : Stephen Hervé (UMP) veut développer l’économie », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ , p. IV (lire en ligne).
  12. « Résultats du premier tour pour le canton de Bondy », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  13. « Résultats du premier tour pour le département de la Seine-Saint-Denis », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. « Résultats du deuxième tour pour le canton de Bondy », sur Ministère de l'intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  16. « Résultats du deuxième tour à Bondy », sur Ministère de l'intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  17. « Résultats deuxième tour à Pavillons-sous-Bois », sur Ministère de l'intérieur (consulté le 30 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]