Canton d'Issigeac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Issigeac
Canton d'Issigeac
Situation du canton d'Issigeac dans l'arrondissement de Bergerac en 2014.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement(s) Bergerac
Chef-lieu Issigeac
Code canton 24 14 (ancien)
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 4 363 hab. (2012)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 43′ 50″ nord, 0° 36′ 27″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 206 m
Superficie 178,29 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton d'Issigeac est une ancienne division administrative française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Beaumont et d'Issigeac avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[2].

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton d'Issigeac est supprimé à cette occasion. Ses dix-huit communes sont alors rattachées au canton du Sud-Bergeracois dont le bureau centralisateur est fixé à Eymet[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour d'Issigeac dans l'arrondissement de Bergerac. Son altitude variait de 47 m (Conne-de-Labarde) à 206 m (Boisse) pour une altitude moyenne de 126 m.

Administration[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Avant 1833, les conseillers généraux étaient désignés, et ne représentaient pas un canton déterminé.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 Simon Laborie[4]   Procureur du Roi à Bergerac
Propriétaire à Issigeac
1845 1848 Pierre Goussal[5]   Maire de Beaumont
1848 1871 Jean-Baptiste Louis
de Vergniol[6]
  Juge au tribunal civil de Bergerac
1871 1889 Charles Philip de Laborie Droite Propriétaire à Saint-Cernin-de-Labarde
Ancien conseiller général du canton de Castillonnès (Lot-et-Garonne) (1861-1870)
1889 1894
(décès)[7]
Jean Marius Charlet de Sauvage Républicain Juge de paix de Castillonnès (Lot-et-Garonne)
Maire d'Issigeac (Le Béroy)
1894[8] 1895 Samuel Pozzi Gauche
républicaine
Médecin
1895 1901 René Jean Martial Delpit[9] Nationaliste Ancien officier de marine, Bouniagues
1901 1911
(démission)[10]
Samuel Pozzi Gauche
républicaine
Médecin - Sénateur (1898-1903)
1911[11] 1936
(décès)
Georges Faugère Rad. Médecin
Député (1924-1930)
Sénateur (1930-1936)
Maire de Faux (1904-1918 et 1929-1936)
1936[12] 1940 Gaston Coulange Rad. Maire d'Eyrenville, conseiller d'arrondissement
1945 1972
(décès)
Martial Bellugue[13] SFIO Menuisier à Faux
1972 1976
(décès)
Pierre Perrin UDR puis RPR Médecin - Maire d'Issigeac
1976 1982 Jean-Pierre Vaubal PS Professeur
Maire de Faux (1977-1983)
1982 1994 René Barou RPR puis DVD Agriculteur
Maire de Boisse
1994 2008 Jean-Marie Bos MDC puis PS Retraité des PTT
Maire d'Issigeac (1989-2008)
2008 2015 Jean-Claude Castagner PS Directeur d'école en retraite
Maire d'Issigeac (depuis 2008)
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1833   André Delphin de Vergniol   Propriétaire à Saint-Cernin-et-Poujol
         
1886 1892 M. Coq Droite  
1892 1898 Franck Denuel Républicain Négociant à Issigeac
1898   Jean Coste Républicain Agriculteur, maire de Colombier
         
1919 1922 René Fraigneau RG Pharmacien, administrateur des hospices, maire d'Issigeac
1922   M. Feytout Radical  
         
  1936 Gaston Coulange Radical Maire d'Eyrenville
1936 1940      
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton d'Issigeac regroupait dix-huit communes et comptait 4 306 habitants (population municipale) au 1er janvier 2011[14].

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Bardou 42 24560 24024
Boisse 246 24560 24045
Bouniagues 534 24560 24054
Colombier 240 24560 24126
Conne-de-Labarde 231 24560 24132
Faurilles 43 24560 24176
Faux 589 24560 24177
Issigeac 715 24560 24212
Monmadalès 76 24560 24278
Monmarvès 59 24560 24279
Monsaguel 161 24560 24282
Montaut 118 24560 24287
Plaisance 444 24560 24168
Saint-Aubin-de-Lanquais 304 24560 24374
Saint-Cernin-de-Labarde 197 24560 24385
Sainte-Radegonde 57 24560 24492
Saint-Léon-d'Issigeac 114 24560 24441
Saint-Perdoux 136 24560 24483

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
4 3414 0893 8293 8503 9093 9514 1174 3064 363
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[15] puis population municipale à partir de 2006[16])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Issigeac », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  2. « Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'Etat / J. B. Duvergier » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  3. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le ).
  4. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH123/PG/FRDAFAN83_OL1417037v001.htm
  5. http://archives-num.dordogne.fr/pleade342/img-viewer/etat-civil/Beaumont-du-Perigord/FRAD024_5MI40903_052/viewer.html
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH274/PG/FRDAFAN83_OL2690043V001.htm
  7. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  8. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  9. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH065/PG/FRDAFAN83_OL0720031V001.htm
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  12. « Le Temps » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  13. https://maitron.fr/spip.php?article198792, notice BELUGUE Martial par Louis Botella, version mise en ligne le 5 janvier 2018, dernière modification le 5 janvier 2018.
  14. « Populations légales 2011 des cantons du département », sur Insee (consulté le ).
  15. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]