Canton d'Angoulême-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Angoulême-1
Canton d'Angoulême-1
Situation du canton d'Angoulême-1 dans le département de la Charente.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement(s) Angoulême
Bureau centralisateur Angoulême
Conseillers
départementaux

Mandat
Hélène Gingast
Patrick Mardikian
2021-2028
Code canton 16 01
Histoire de la division
Création avant 1833
Modification 22 mars 2015[1]
Disparition 15 janvier 1982[2]
Démographie
Population 19 002 hab. (2019)
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 58″ nord, 0° 09′ 34″ est
Subdivisions
Communes 1 + fraction Angoulême

Le canton d'Angoulême-1 est une circonscription électorale française du département de la Charente recréée par le décret du 20 février 2014 et entrée en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1982, la commune d'Angoulême est divisée en deux cantons : Angoulême-I et Angoulême-II.

Le décret no 82-25 du portant modification et création de cantons dans le département de la Charente remplace ces deux cantons par trois nouveaux cantons[2] :

Un nouveau découpage territorial de la Charente entre en vigueur en , défini par le décret du 20 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans la Charente, le nombre de cantons passe ainsi de 35 à 19.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers d'arrondissement de 1833 à 1940[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Jean Jacques Henry Bellamy
(1787-1867)
  Négociant en cognac, ancien conseiller général, maire d'Angoulême (1832-1833)
1871 1907 Alexandre Débouchaud
(1830-1914)
Républicain Industriel (fabricant de feutres) à Nersac
1907 1910 Marcel Nouel Républicain Médecin, propriétaire à Mougnac, maire de La Couronne
1910 1919 Edmond Laroche-Joubert Droite Industriel (fabricant de papier) à Angoulême
Député (1924-1928)
1919 1931
(démission)
Achille Puet Républicain
puis Radical
Avocat, conseiller municipal d'Angoulême
1931 1940 Jean Danton Radical Ancien professeur d'école normale, conseiller municipal d'Angoulême
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

Représentation de 1833 à 1982[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1838 Pierre Philippe de Lambert[6]
(1769-1847)
  Propriétaire à Magnac-Lavalette
Maire d'Angoulême (1830-1833)
1838[7] 1845 Paul Joseph Normand de La Tranchade   Officier de cavalerie en retraite
Maire d'Angoulême (1837-1841 et 1847-1855)
1845 1848 Philippe Albert Centre gauche Magistrat
Député (1830-1831, 1834-1842 et 1846-1848)
1848 1855 Paul Joseph Normand de La Tranchade   Maire d'Angoulême (1837-1841 et 1847-1855)
1855 1864 Pierre Antony Cheneusac   Directeur de l'usine à gaz
Maire d'Angoulême (1848-1849)
1864 1871 Jean-Edmond Laroche-Joubert Appel au peuple Négociant, fabricant de papier
Juge au Tribunal de commerce d'Angoulême
Conseiller municipal d'Angoulême
Député (1868-1870 et 1876-1884)
1871 1877 Paul Sazerac de Forge Droite Maire d'Angoulême (1864-1870)
1877 1883
(décès)[8]
Jean Hippolyte Broquisse Républicain Maire d'Angoulême (1875-1879)
1883 1907 Edgard Laroche-Joubert Bonapartiste Industriel
Adjoint au Maire d'Angoulême
Député (1884-1906)
1907 1913 Alexandre Débouchaud
(1860-1932)[Note 1]
Républicain Docteur en droit, créateur de l'industrie du feutre en Charente
1913 1925 Jacques Debouchaud
(fils du précédent)
Républicain-RG Industriel à Angoulême
1925 1940 Gustave Guillon Rad.ind. Ingénieur des Arts et Métiers
Maire d'Angoulême (1925-1941)
1943 1945 René Cognasse
(1884-1952)
? Industriel, Président du conseil d'administration de la Maison des métiers, conseiller municipal d'Angoulême
Nommé membre de la Commission administrative départementale en 1941[9]
Nommé conseiller départemental en 1943[10].
1945 1949 Isidore Trinquet
(1894-?)
PCF Camelot puis commerçant (marchand de cirage) à Angoulême (La Grand-Font)
1949 1961 Henri Thébault RPF
puis CNIP
Instituteur
Maire d'Angoulême (1955-1958 et 1959-1970)
Elu en 1964 dans le Canton de Mauron (Morbihan)
1961 1967 Roger Baudrin DVD Notaire honoraire
Maire d'Angoulême (1947-1955)
1967 1979 Roland Chiron
(1920-2010)[11]
CNIP Avocat et journaliste
Maire d'Angoulême (1970-1977)
Conseiller régional (1974-1977)
1979 1985 Jean-Pierre Brunet PS Commercial
Premier Adjoint au maire d'Angoulême (1977-1989)

Représentation depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Agnès Bel   DVD Cadre
Conseillère municipale de Fléac
2015 2021 Samuel Cazenave   UDI Conseil en affaires publiques et gestion de projets et structures culturels
Ancien Premier adjoint au maire d'Angoulême
4ème Vice-Président du Conseil départemental
2021 2028[Note 2] 2021 en cours Hélène Gingast   DVG Cadre de la fonction publique, maire de Fléac
2021 en cours Patrick Mardikian   DVG Gérant d'entreprise, cofondateur du Festival du Film, Angoulême
9ème Vice-Président du conseil départemental

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Agnès Bel et Samuel Cazenave (Union de la Droite, 42,54 %) et David Comet et Nadine Villeneuve (Union de la Gauche, 23,28 %). Le taux de participation est de 43,09 % (5 275 votants sur 12 241 inscrits)[13] contre 50,21 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15].

Au second tour, Agnès Bel et Samuel Cazenave (Union de la Droite) sont élus avec 60,71 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 43,35 % (2 964 voix pour 5 306 votants et 12 241 inscrits)[16].

Samuel Cazenave a démissionné de son poste de premier adjoint au maire en .

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[17]. Dans le canton d'Angoulême-1, ce taux de participation est de 28,44 % (3 288 votants sur 11 561 inscrits)[18] contre 33,39 % au niveau départemental[19]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Sylvie Carrera et Guillaume Chupin (DVD, 43,29 %) et Hélène Gingast et Patrick Mardikian (DVG, 42,51 %)[18].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,3 % au niveau national[20], 33,99 % dans le département[19] et 31,1 % dans le canton d'Angoulême-1[18]. Hélène Gingast et Patrick Mardikian (DVG) sont élus avec 53,85 % des suffrages exprimés (1 826 voix pour 3 596 votants et 11 563 inscrits)[18],[21],[22].

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste partielle des communes du canton d'Angoulême-1 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Angoulême
(bureau centralisateur)
16015 CA du Grand Angoulême 21,85 Fraction : 15 184 (2019)
Commune : 41 603 (2019)
1 904 modifier les donnéesmodifier les données
Fléac 16138 CA du Grand Angoulême 12,60 3 818 (2019) 303 modifier les donnéesmodifier les données
Canton d'Angoulême-1 1601 19 002 (2019) modifier les données

Le canton d'Angoulême-1 comprend[1] :

  1. Une commune entière,
  2. La partie de la commune d'Angoulême située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : à partir de la limite territoriale de la commune de Saint-Yrieix-sur-Charente, cours de la Charente, pont Saint-Cybard, rue de Bordeaux, avenue de Cognac, rue Léonard-Jarraud, rue de la Corderie, place Perrot, rue de Montmoreau, voie de l'Europe jusqu'à l'intersection de la rue Pierre-Grenet, rue Pierre-Grenet, ligne droite dans le prolongement de la rue Pierre-Grenet jusqu'à l'intersection du boulevard de Bigorre et de la rue du Petit-Montbron, chemin des Eaux-Claires au pont Valto, jusqu'à la limite territoriale de la commune de La Couronne.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2019, le canton comptait 19 002 habitants[Note 3], en augmentation de 1,4 % par rapport à 2013 (Charente : −0,42 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
18 74018 95219 002
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[23].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Créateur de l'Industrie de Feutre en Charente. Fondateur d'une des dynasties industrielles les plus notables du pays charentais, il doit sa réussite à son invention du feutre en continu qui transforme radicalement l'ancien moulin familial. Le feutre en continu permet en effet un séchage plus rationnel du papier en continu dont le développement, à partir des années 1830, est à la base de toute l'industrie papetière et de l'essor spectaculaire de la grande presse au XIXe siècle. La société DEBOUCHAUD est créée en 1834, elle accompagne dès lors l'expansion papetière des environs d'Angoulême grâce à des accords avec les grands groupes en formation, notamment ceux des LACROIX et des ALAMIGEON.
  2. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[12].
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2014-195 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Charente.
  2. a et b Décret n°82-25 du 15 janvier 1982 portant modification et création de cantons dans le département de la Charente (Angouleme et Ruelle).
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le )
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. La Charente sur Gallica
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH094/PG/FRDAFAN83_OL1457061V001.htm
  7. « La Caricature 1 janvier 1970 », sur Gallica (consulté le ).
  8. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  11. « Roland Chiron est mort », sur CharenteLibre.fr (consulté le ).
  12. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  13. « Résultats du 1er tour pour le canton d'Angoulême-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  14. « Résultats du 1er tour pour le département de la Charente », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  16. « Résultats du second tour pour le canton d'Angoulême-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  17. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  18. a b c et d « Résultats pour le canton d'Angoulême-1 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  19. a et b « Résultats pour le département de la Charente », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  20. « Résultats des élections départementales 2021 : la liste des départements qui ont basculé », sur lemonde.fr, (consulté le )
  21. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton d'Angoulême-1. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  22. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton d'Angoulême-1. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  23. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]