Canton d'Anglès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Anglès
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn
Arrondissement(s) Castres
Chef-lieu Anglès
Conseiller général Serge Cazals
2011-2015
Code canton 81 03
Démographie
Population 666 hab. (2012)
Densité 5,8 hab./km2
Géographie
Superficie 115,52 km2
Subdivisions
Communes 3

Le canton d'Anglès est une ancienne division administrative française, située dans le département du Tarn.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour d'Anglès dans l'arrondissement de Castres. Son altitude variait de 358 m pour Anglès à 1 111 m pour Lamontélarié, avec une moyenne de 764 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Lors de sa création, le canton d'Anglès fait partie du district de Saint-Pons dans le département de l'Hérault. Par la loi du 28 pluviôse an V, le canton d'Anglès est cédé au Tarn, en échange du canton de Saint-Gervais-sur-Mare. Par la loi du , Lasfaillades passe du canton de Brassac à celui d'Anglès. Par la même loi, la commune du Margnès d'Anglès quitte le canton d'Anglès pour celui de Brassac en fusionnant avec le Margnès de Brassac.
  • De 1833 à 1848, les cantons d'Anglès et de Brassac (Castelnau-de-Brassac) avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Louis Boulade   Notaire royal, Brassac
1839 1848 Antoine du Bernard Droite Avocat puis magistrat
Président du Tribunal d'Albi, Conseiller à la Cour Royale de Toulouse
1848 1852 Pierre Houlès   Notaire à Anglès
1852 1860
(décès)
Louis Vieu   Maître des forges de Monségou à Lamontélarié
1860 1870 Louis Rouanet   Médecin, maire d'Anglès
1870 1871 Henri de Larembergue   Propriétaire à Anglès
1871 1874 Louis Rouanet   Médecin, maire d'Anglès
1874 1886 Marie Joseph Louis
de Saint-Vincent
Droite Propriétaire à Anglès (château de Brassac)
et à Toulouse
1886 1898
(décès)[3]
Baron
André Reille
Droite Député (1894-1898), maire de Saint-Amans-Soult (1888-1898)
1898 1904 Baron
Xavier Reille-Soult-Dalmatie
(frère du précédent)
Conservateur Ancien officier d'artillerie
Député (1898-1910)
Maire de Saint-Amans-Soult
1904 1910 Napoléon Ney,
duc d'Elchingen
Conservateur Propriétaire à Anglès
1910 1919 Charles Cormouls-Houlès Act.lib. Propriétaire à Lasfaillades
1919 1928 Armand Maynadier Rad. Greffier de paix, maire d'Anglès (1912-1914 et 1919-1925)
1928 1934 Camille Rouanet de Lugan URD Docteur en médecine à Castres
1934 1940 Charles Cauquil DVG Bijoutier à Narbonne
Propriétaire à La Souque
1945 1955 Charles Cauquil DVG Bijoutier à Narbonne
Propriétaire à La Souque
1955 1961 Gaston Delost RGR Inspecteur d'assurances honoraire
Maire d'Anglès (1952-1959)
1961 1973 Henri Maillet SE puis RI Maire d'Anglès (1959-1971)
1973 2004 André Cauquil UDR puis RPR Artisan, constructeur de chalets
Maire d'Anglès (1971-2001)
2004 2015 Serge Cazals DVG Retraité de l'enseignement
Maire d'Anglès (2001-2008)

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   M. Houlès   Médecin à Anglès
1883 1895 M. Bouffé Droite  
1895 1901 Jean Galibert Droite Cultivateur propriétaire, maire d'Anglès (1898-1900)
1901   Paul Azaïs Républicain Maire d'Anglès (1900-1904)
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton d'Anglès comprenait trois communes et comptait 666 habitants, selon la population municipale au [4].

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Anglès 521 81260 81014
Lamontélarié 67 81260 81134
Lasfaillades 78 81260 81137

Démographie[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012
1 0931 150859799715718690666
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]