Cantiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Cantiers
Image illustrative de l'article Cantiers
Blason de Cantiers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Canton Les Andelys
Intercommunalité Seine Normandie Agglomération
Code postal 27420
Code commune 27128
Démographie
Gentilé Cantelais
Population 233 hab. (2013)
Densité 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 07″ nord, 1° 35′ 10″ est
Altitude Min. 95 m – Max. 132 m
Superficie 2,28 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Vexin-sur-Epte
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Cantiers

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 15.svg
Cantiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Cantiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Cantiers

Cantiers est une ancienne commune française, située dans le département de l'Eure en région Normandie devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Vexin-sur-Epte[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean Fremin Droite Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 233 habitants, en augmentation de 17,68 % par rapport à 2008 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
190 196 196 208 180 208 210 208 200
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
200 193 168 178 157 170 177 179 170
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
145 146 146 100 123 111 104 109 120
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
125 92 95 99 164 203 198 233 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cantiers (Eure).svg

Les armoiries de Cantiers se blasonnent ainsi :

Écartelé au 1) de gueules aux deux léopards d'or armés et lampassés d'azur passant l'un sur l'autre, au 2) d'argent à la croix engrêlée d'azur, au 3) d'azur à la croix de calvaire du lieu d'argent, la partie senestre de la traverse défaillante, au 4) de gueules au puits du lieu à la charpente d'argent remplie aussi de gueules, ajouré de sable, couvert aussi d'argent, le tout maçonné de sable.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean, seigneur de Cantiers, portait un écu d'argent, à la croix engrêlée d'azur ; son cimier était la tête et col de griffon d'argent becqué d'or et langué de gueules[6]. Ces armes sont celles de la Maison de Hulluch, qui est d'origine anglaise en 1252. Hulluch est dans le Pas-de-Calais, au nord de Lens;
  • Michel-Barthélemy Hazon (1722-1822), architecte, jeune protégé de Mme de Pompadour et proche de son frère le marquis de Marigny, ami de son collègue Brongniart (beau-père de sa petite-fille Cécile Coquebert de Montbret) ; créa dans sa propriété de Cantiers où il se retira, un grand jeu de l'oie avec toutes ses stations sous forme de grands panneaux peints, les dés étant formés de gros cubes de bois de 18 centimètres sur 20 (dont des vestiges sont cités en 1869) ; lors de la Révolution de 1789, il projeta de transformer une partie de son jardin irrégulier en "bosquet religieux" comportant une pyramide de verdure destinée à sa sépulture et à celle de son épouse, enclos funéraire où son ami de jeunesse le peintre-pastelliste Guillaume Voiriot (mort en 1799) avait réservé sa place ; il fit ensuite évoluer ce projet en une sorte de cimetière communautaire doté d'une catacombe extensible pour ses parents et amis...(le catalogue de l'exposition Jardins de France 1760-1820, Paris, C.N.M.H.S. 1978, pp 60 et 61, reproduit le dessin de la pyramide). Le 24 mars 1808, âgé de 76 ans, il put sceller, avec son arrière- petit-fils Adolphe Brogniart, la première pierre de futur Palais de la Bourse de Paris, dit "Palais Brongniart", qui fut achevé trois ans après sa mort (novembre 1825).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]