Canouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canouville
Image illustrative de l'article Canouville
Blason de Canouville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Saint-Valery-en-Caux
Intercommunalité Côte d'Albâtre
Maire
Mandat
Annie Dumenil
2014-2020
Code postal 76450
Code commune 76156
Démographie
Population
municipale
320 hab. (2014)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 24″ nord, 0° 36′ 06″ est
Altitude Min. 27 m – Max. 106 m
Superficie 4,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Canouville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Canouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Canouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Canouville

Canouville est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se trouve à 90 m d'altitude, sur le rebord ouest d'une vallée sèche rejoignant à Paluel le cours de la rivière côtière, la Durdent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine de ce nom est Vieux-francique, il indique une origine familiale. L'étymologie de ce toponyme provient de l'agglutination du nom de personne francique Kanowald (qui signifierai 'Chef audacieux') et du latin villa. Canouville signifierai donc le domaine de Kanowald - le domaine du chef audacieux.[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1878 1879 Cavelan    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Jean Doury[2] DVD Vice-président de la CC de la Côte d'Albâtre (2008 → 2014)
mars 2014[3] en cours
(au 30 avril 2014)
Annie Dumenil   Vice-présidente de la CC de la Côte d'Albâtre (2014 → )

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 320 habitants, en augmentation de 2,56 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
370 400 409 348 403 400 405 408 395
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
399 379 387 387 346 370 369 357 372
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
392 379 342 297 283 280 259 241 238
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
208 201 149 184 236 245 290 325 320
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame[8][modifier | modifier le code]

L’église Notre Dame est construite en grés avec un clocher à la croisée du transept. Le transept nord est absent.

La façade est flanquée de 2 petites tours en brique visiblement récentes.

Sur les chapiteaux des piliers qui forment l'entrée du chœur, on distingue des dauphins et des lys et une inscription: commencé en l'an VccXLIII (1543)

Le dernier curé de la paroisse mort avant la révolution française est enterré dans le chœur sous une dalle noire.

L'église est entourée d'un cimetière.

Le Théâtre romain[9][modifier | modifier le code]

En janvier 1977 des fouilles ont permis de mettre à jour les restes d'un théatre romain prés de l'église.

Son hémicycle fait face au nord, ses remblais sont maintenus par un mur de silex et de tuf. Il décrit un arc de cercle doit le diamètre maximum est de 75 mètres.

Il ne reste plus que quelques ruines de ce théâtre romain.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Canouville

Les armes de la commune de Canouville se blasonnent ainsi :

De gueules à une charrue à roue d’or soutenue de deux molettes d’éperon du même et d’une couronne étoilée d’argent en pointe.

Création Denis Joulain, validée par délibération municipale le 28 septembre 2015.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Origine du nom de famille Canouville » (consulté le 11 avril 2017)
  2. « Jean Doury », Célébrités, sur http://seine76.fr, (consulté le 5 décembre 2015).
  3. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 2 décembre 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Jean Benoît Désiré Cochet, Les églises de l'arrondissement d'Yvetot, Paris, DIDRON, (lire en ligne), p. 193
  9. Jacques LE MALLO et Jean-Marie NICOLLE, « LE THÉÂTRE GALLO-ROMAIN DE CANOUVILLE (Seine-Maritime) », GALLIA, Tome 37, facicule 2,‎ , p. 237-246