Canon de proportion (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Canon de proportion est un canon musical dans lequel l'entrée des différentes voix ne se fait pas à la même vitesse.
Assez répandu à la Renaissance (chez Johannes Ockeghem en particulier), il disparaît ensuite pour refaire surface dans la seconde moitié du XXe siècle chez György Ligeti, Conlon Nancarrow, et Arvo Pärt, notamment.

On peut également noter le canon par augmentation en mouvement contraire de L'Art de la Fugue (BWV 1080) de Jean Sébastien Bach.

Exemple de canon de proportion.Jouer Agnus Dei de la Missa l'homme armé super voces musicales, de Josquin des Prez

Notes et références[modifier | modifier le code]