Canon de 340 mm/45 modèle 1912

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canon de 340 mm/45 modèle 1912
Batteries principales du cuirassé Provence.
Batteries principales du cuirassé Provence.
Caractéristiques de service
Type Artillerie navale
Service 1915 - 1954
Utilisateurs Drapeau de la France France
Production
Année de conception 1912[1]
Constructeur Fonderie de Ruelle
Caractéristiques générales
Poids du canon seul 66,95 t
Longueur du canon seul 15,580 m
Longueur en calibre 45,82 cal.
Longueur du canon et de l'affût 16,115 m
Calibre 340 mm
Cadence de tir 2 coups/min
Vitesse initiale 794 m/s[2]
Portée maximale 1912 : 18,000 m à 18°
1924 : 21,000 m à 18°
Précédent Canon de 305 mm/45 Modèle 1906 Canon de 330 mm/50 Modèle 1931 Suivant

Le canon de 340 mm/45 modèle 1912 est un canon naval de gros calibre utilisé par la marine française durant la Première puis la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lorsque le Royaume-Uni construit ses super-dreadnoughts, la France décide d'augmenter la taille des canons de ses batteries principales. Elle lance la construction de trois super-dreadnoughts, la classe Bretagne, équipés de cinq tourelles doubles de canons de 340 mm[1].

Les canons sont de bonne facture et considérés comme étant excellents, mais leur installation sur les navires est handicapée par une mauvaise direction de tir et une élévation limitée, raccourcissant ainsi la portée maximale[1].

Les deux classes de cuirassé suivantes, les Normandie et Courbet, sont arrêtées avant la fin de la guerre. Les canons de celles-ci sont alors utilisés lors de la refonte des Bretagne dans les années 1930. Le reste des canons est utilisé comme artillerie côtière, quatre d'entre eux étant montées en tourelles jumelées au cap Cépet, non loin de Toulon. Quatre autres sont installés à Plouharnel, et les autres sont utilisés en tant qu'artillerie lourde sur voie ferrée sous la forme des obusiers de 400 mm modèle 1916.

Canon de batterie côtière à Toulon.

Après que le Provence se soit sabordé à Toulon en 1942, les deux tourelles arrières de celui-ci sont utilisées comme batterie côtière par les Allemands. Elles ouvriront ainsi le feu sur le Lorraine et l'USS Nevada lors du débarquement de Provence en 1944[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :