Canne de verrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canne.
Dessin et coupe d'une canne de Verrier.
Canne de verrier.
Canne de verrier

La canne de verrier (ou canne à vent, ou fêle) est l'outil qui permet de réaliser le soufflage du verre. C'est une espèce de sarbacane ou tuyau creux en fer ou en acier, au moyen duquel on enlève une portion de la matière vitrifiée du creuset, et avec lequel on étend cette matière en soufflant pour en faire une glace[R 1]. Le tube est muni d'un embout pour la bouche appelé bauquin[R 2] et s'évasant légèrement à l'autre bout pour y faire adhérer le verre en fusion cueillé (ou cueilli) au four.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique la canne de verrier est utilisé pour introduire de l'air dans une boule de verre chaud et y ménager un espace afin de créer des boules, des vitres et glaces mais aussi certains type de verre a boire.

En termes de miroiterie, la glace soufflée est une glace qui a été formée d'une masse vitreuse ou bosse enlevée et parée au bout d'une canne de verrier, en soufflant dans cette canne pour étendre le verre et lui donner d'abord la forme d'un manchon et ensuite celle d'une glace en le déroulant[R 3]. La paraison est la forme que l'on donne au verre en fusion en le roulant sur le marbre et le soufflant avec la fêle pour l'étendre[R 4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment. Vocabulaire des arts et métiers en ce qui concerne les constructions (miroiterie), Carilian, (lire en ligne)

  1. p. 4
  2. p. 1
  3. p. 5
  4. p. 6