Canivetie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les canivettistes, qui pratiquent la canivetie[1] sont les collectionneurs d'images pieuses[2] et, par extension, des objets de piété populaire (reliques, scapulaires, rosaires, chapelets...).

La canivetie tire son nom des images pieuses dont les bords sont décorés de perforations appelées abusivement canivets[3], le canivet relevant de l'art du papier découpé.

Indépendamment de leur sujet qui fut l'expression d'une foi, on peut en apprécier la délicatesse et la richesse ornementale[4]. La bibliothèque du Saulchoir à Paris, rue de la Glacière, en a recueilli un certain nombre qui firent l'objet d'une exposition à Paris, en 1984 au Musée-Galerie de la Seita, Un Siècle d’images de piété, 1814-1914.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un mot par jour
  2. Canivetie
  3. Au début ces perforations étaient faites au canif, d'où le nom.
  4. Revue Fideliter nº 203, septembre-octobre 2011, Entretien avec un collectionneur, p. 94

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]