Candide (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Colias phicomone

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Candide (homonymie).

Le Candide (Colias phicomone) est une espèce de lépidoptères de la famille des Pieridae et de la sous-famille des Coliadinae.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Colias phicomone a été décrite par le naturaliste allemand Eugen Johann Christoph Esper en 1780, sous le nom initial de Papilio phicomone[1].

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon l'INPN[2] :

  • Papilio phicomone Esper, 1780
  • Colias phicomone oberthueri Verity, 1909

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Funet cite les sous-espèces suivantes[1] :

  • Colias phicomone phicomone (Esper, 1780) — dans les Alpes, le Nord de l'Italie et les Carpates.
  • Colias phicomone juliana Hospital, 1948 — dans les monts Cantabriques.
  • Colias phicomone oberthueri Verity, 1909 — dans les Pyrénées.
  • Colias phicomone phila Fruhstorfer, 1903 — au Cachemire.
Colias phicomone en coupe,
à gauche la femelle, à droite, le mâle.
Colias phicomone

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : le Candide, le Soufré des montagnes[3].
  • En anglais : Mountain Clouded Yellow[1].
  • En allemand : Alpen-Gelbling ou Grünlicher Heufalter[1].
  • En néerlandais : bergluzernevlinder.

Description[modifier | modifier le code]

Imago[modifier | modifier le code]

Le Candide est un papillon de taille moyenne. Le mâle est de couleur jaune pâle, la femelle presque blanche, tous les deux ont leurs ailes sur les deux faces bordées d'une frange rouge, avec un point noir ou blanc au centre de l'aile antérieure.

Le revers de l'aile antérieure est blanc verdâtre à apex jaune alors que le revers de l'aile postérieure est jaune envahi de gris.

Espèce ressemblante[modifier | modifier le code]

Colias nastes lui ressemble mais c'est une espèce circumpolaire, leurs aires de répartition sont donc différentes.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs éclosent vite en environ dix jours, et donnent des chenilles bleu-vert à poils courts noirs, ornées d'une fine raie jaune très clair sur les côtés[4]..

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

C'est la chenille qui hiverne, le plus souvent sous la neige et directement au pied de sa plante hôte.

Le Candide vole de juin à août, en une seule génération, parfois deux dans les régions les plus au sud, la seconde génération vole alors en septembre[5].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont Lotus corniculatus, Trifolium repens et Hippocrepis comosa[5].

carte de distribution du Candide

Distribution et biotopes[modifier | modifier le code]

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

En Europe, le Candide est présent à haute altitude dans les Pyrénées, les Alpes et les monts Cantabriques. Il serait aussi présent au Cachemire[1].

En France, il est présent dans treize départements des Alpes et des Pyrénées[6]

Biotope[modifier | modifier le code]

Le Candide est inféodé aux prairies alpines et subalpines au-dessus de 1800 mètres d'altitude.

Protection[modifier | modifier le code]

Il n'a pas de statut de protection spécifique[réf. souhaitée].

Philatélie[modifier | modifier le code]

Timbre de la poste allemande

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e FUNET Tree of Life, consulté le 18 février 2019
  2. INPN – taxonomie.
  3. INPN, consulté le 18 février 2019
  4. D.J. Carter (ill. B. Hargreaves), Guide des chenilles d'Europe, Delachaux et Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste », , 311 p. (ISBN 2-603-00639-8)
  5. a et b (Tolman et Lewington 1997)
  6. Lépi'Net.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Chinery (trad. Patrice Leraut), Photoguide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, coll. « Les photo-guides du naturaliste », , 676 p. (ISBN 978-2603011140)
  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)