Candidatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans la nomenclature bactérienne, Candidatus[1] est un élément du nom taxinomique attribué à une espèce de bactérie impossible à maintenir en culture dans une collection bactériologique. Ce terme correspond à un statut taxinomique provisoire pour les organismes qui sont encore à cultiver. Exemple "Candidatus Phytoplasma allocasuarinae", qui peut s'abréger en "Ca. Phytoplasma allocasuarinae"[2]. Le statut Candidatus peut être utilisé quand une espèce ou un genre est bien caractérisé, mais pas encore cultivé. Dans ce cas, on ne peut pas utiliser les méthodes traditionnelles d'identification des bactéries, méthodes qui se basent sur des caractéristiques phénotypiques et physiologiques, mais beaucoup d'informations permettant une identification fiable des différentes souches bactériennes peuvent être obtenues par l'analyse phylogénétique de séquences de l'ARN ribosomique 16S ou même du génome presque complet par la métagénomique[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour la publication valide d'une espèce, les bactéries doivent être isolées, cultivées, décrites, et un échantillon doit être déposé dans une collection de culture bactériologique. Cependant, certaines bactéries exigent des conditions de culture particulières et ne peuvent être maintenues dans ces collections. C'est le cas des agents pathogènes intracellulaires et endosymbiontes obligatoires, des symbiotes d'insectes et des populations issues des océans ou des boues. En 1994, Murray et Schleifer ont publié une note taxinomique dans laquelle ils recommandaient qu'une nouvelle catégorie de rang indéterminé (Candidatus) soit créée pour certains taxons putatifs qui ne pouvaient être décrits avec suffisamment de détails pour justifier la création d'un nouveau taxon. Ils recommandaient également que la liste des Candidatus soit publiée dans l' International Journal of Systematic Bacteriology (IJSB), devenu depuis l' International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology.

La note taxinomique proposant la création du statut provisoire Candidatus pour désigner les procaryotes décrits fut publiée dans le numéro de janvier 1995 de l'IJSB[4],[5],[6]. Selon cette note, la catégorie Candidatus doit être utilisée pour décrire des entités procaryotes pour lesquelles plus d'une séquence d'ADN est disponible, mais pour lesquelles les caractéristiques nécessaires pour la description selon le Code bactériologique font défaut. Outre l'information de type génomique, telle que des séquences d'ADN, d'autres informations, notamment celles concernant la structure, le métabolisme et les caractéristiques de la reproduction, devraient figurer dans la description.

Des échantillons (souches types) des nouvelles bactéries cultivables proposées doivent être déposés dans au moins deux des collections de cultures de souches microbiennes ouvertes (accessibles au public) dans différents pays[7].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Selon le « comité ad-hoc pour la réévaluation de la définition de l'espèce en bactériologie », les microbiologistes sont encouragés à utiliser le concept de Candidatus pour désigner les organismes bien caractérisés mais pas encore cultivés.

Les noms figurant dans cette catégorie doivent s'écrire de la manière suivante : Candidatus (en italique), suivi du nom binominal en caractères droits (avec une majuscule initiale pour le nom générique), l'ensemble étant placé entre guillemets. Exemples : "Candidatus Phytoplasma", "Candidatus Phytoplasma allocasuarinae".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Terme latin désignant les postulants à des fonctions publiques dans la Rome antique qui portaient l'habit blanc (toga candida) des sénateurs romains.
  2. IRPCM Phytoplasma/Spiroplasma Working Team--Phytoplasma Taxonomy Group, « 'Candidatus Phytoplasma', a taxon for the wall-less, non-helical prokaryotes that colonize plant phloem and insects », International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology, vol. 54, no 4,‎ , p. 1243–1255 (PMID 15280299, DOI 10.1099/ijs.0.02854-0).
  3. (en) D.A. Bryant, A.M.G. Costas, J.A. Maresca, A.G.M. Chew, C.G. Klatt, M.M. Bateson, L.J. Tallon, J. Hostetler, W.C. Nelson, J.F. Heidelberg et D.M. Ward, « Candidatus Chloracidobacterium thermophilum: An Aerobic Phototrophic Acidobacterium », Science, vol. 317, no 5837,‎ , p. 523–526 (PMID 17656724, DOI 10.1126/science.1143236, résumé).
  4. (en) R.G.E. Murray et K.H. Schleifer, « Taxonomic Notes: A Proposal for Recording the Properties of Putative Taxa of Procaryotes », International Journal of Systematic Bacteriology, vol. 44, no 1,‎ , p. 174–6 (PMID 8123559, DOI 10.1099/00207713-44-1-174).
  5. (en) R.G.E. Murray et E. Stackebrandt, « Taxonomic Note: Implementation of the Provisional Status Candidatus for Incompletely Described Procaryotes », International Journal of Systematic Bacteriology, vol. 45, no 1,‎ , p. 186–187 (PMID 7857801, DOI 10.1099/00207713-45-1-186).
  6. (en) W. Frederiksen, « Judicial Commission of the International Committee on Systematic Bacteriology: Minutes of the Meetings, 2 and 6 July 1994, Prague, République tchèque », International Journal of Systematic Bacteriology, vol. 45,‎ , p. 195 (DOI 10.1099/00207713-45-1-195).
  7. (en) J.P. Euzéby, B.J. Tindall et International Committee on Systematics of Prokaryotes, « Status of strains that contravene Rules 27(3) and 30 of the Bacteriological Code. Request for an opinion », International journal of systematic and evolutionary microbiology, vol. 54, no Pt 1,‎ , p. 293–301 (PMID 14742499, DOI 10.1099/ijs.0.03022-0).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) D.P. Labeda, « Judicial Commission of the International Committee on Systematic Bacteriology VIIIth International Congress of Microbiology and Applied Bacteriology: Minutes of the Meetings, 17 and 22 August 1996, Jerusalem, Israel », International Journal of Systematic Bacteriology, vol. 47,‎ , p. 240 (DOI 10.1099/00207713-47-1-240, lire en ligne).
  • (en) « International Committee on Systematic Bacteriology VIIth International Congress of Microbiology and Applied Bacteriology: Minutes of the Meetings, 17, 18, and 22 August 1996, Jerusalem, Israel », International Journal of Systematic Bacteriology, vol. 47, no 2,‎ , p. 597 (DOI 10.1099/00207713-47-2-597, lire en ligne).
  • (en) P. De Vos, H.G. Trüper et B.J. Tindall, « Judicial Commission of the International Committee on Systematics of Prokaryotes; Xth International (IUMS) Congress of Bacteriology and Applied Microbiology; Minutes of the meetings, 28, 29 and 31 July and 1 August 2002, Paris, France », International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology, vol. 55,‎ , p. 525 (DOI 10.1099/ijs.0.63585-0, lire en ligne).
  • (en) E. Stackebrandt, Frederiksen, G.M. Garrity, P.A. Grimont, P. Kämpfer, M.C. Maiden, X. Nesme, R. Rosselló-Mora, J. Swings, H.G. Trüper, L. Vauterin, A.C. Ward et W.B. Whitman, « Report of the ad hoc committee for the re-evaluation of the species definition in bacteriology », International journal of systematic and evolutionary microbiology, vol. 52, no Pt 3,‎ , p. 1043–1047 (PMID 12054223, DOI 10.1099/ijs.0.02360-0, résumé).
  • (en) J.P. Euzeby, B.J. Tindall et International Committee on Systematics of Prokaryotes, « Status of strains that contravene Rules 27(3) and 30 of the Bacteriological Code. Request for an Opinion », International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology, vol. 54, no Pt 1,‎ , p. 293–301 (PMID 14742499, DOI 10.1099/ijs.0.03022-0, lire en ligne).