Canavalia ensiformis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canavalia ensiformis
Description de cette image, également commentée ci-après
Pois sabre
Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Canavalia

Espèce

Canavalia ensiformis
(L.) DC., 1825[1],[2]

Classification phylogénétique

Ordre Fabales
Famille Fabaceae

Synonymes

  • Canavalia ensiformis var. albida DC.
  • Canavalia ensiformis var. truncata Ricker
  • Canavalia gladiata (Jacq.) DC.
  • Canavalia gladiata fo. leucocarpa Taub.
  • Canavalia gladiata var. leucosperma Voigt
  • Canavalia incurva (Thunb.) DC.
  • Canavalia loureiroi G. Don
  • Dolichos acinaciformis Jacq.
  • Dolichos ensiformis L. - Basionyme
  • Dolichos ensiformis Thunb.
  • Dolichos gladiatus Jacq.
  • Dolichos pugioniformis Raeusch.
  • Malocchia ensiformis (L.) Savi[3]

Canavalia ensiformis, est une liane d'origine néotropicale, appartenant de la famille des Fabaceae, et utilisé pour la nutrition humaine et comme fourrage pour les animaux, en particulier au Brésil. C'est aussi la source de la concanavaline A.

On l'appelle localement pois-sabre (nom partagé avec d'autres espèces comme Canavalia gladiata), haricot de Madagascar, haricot sabre, pois gogane en français, gotani bean, jack bean, jackbean, swordbean en anglais, frijol espada, haba de burro, judía sable en espagnol, Jackbohne, Schwertbohne en allemand, canavalia en italien et feijão-de-porco ("haricot-de-cochon") en portugais du Brésil[4].

Description[modifier | modifier le code]

Canavalia ensiformis est une plante volubile pouvant grimper à plusieurs mètres de hauteur. Ses racines profondes lui permettent de résister à la sécheresse. La plante peut se propager via des stolons. Les fleurs sont de couleur rose-violet. Les gousses, mesurant jusqu'à 36 centimètres de long, contiennent de grosses graines blanches.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Canavalia ensiformis MHNT

Les jeunes gousses de Canavalia ensiformis sont consommées cuites comme légume vert. Les graines peuvent être consommées après une cuisson suffisante (la chaleur détruit les substances légèrement toxiques qu'elles contiennent). Les jeunes feuilles sont également comestibles.

La plante entière peut être utilisée comme fourrage, mais il faut veiller à ce que cet aliment ne soit pas souillé par de l'urine : Canavalia ensiformis contient de grandes quantités d'uréase, un enzyme qui dégrade l'urée en ammoniac toxique.

Canavalia ensiformis a été étudiée comme source potentielle d'uréase. C'est aussi la principale source de concanavaline A, une lectine utilisés dans des applications biotechnologiques, telles que la Chromatographie d'affinité.

Culture[modifier | modifier le code]

Canavalia ensiformis n'est pas cultivé à grande échelle pour des cultures commerciales. Il atteint communément 2 mètres dans les jardins, si les conditions lui sont favorables : il préfère les sols riches, des régions chaudes, ensoleillées, et pluvieuses.

Noms[modifier | modifier le code]

En anglais, Canavalia ensiformis porte de nombreux noms, qui sont souvent sont trompeurs ou ambigu, car dérivant de comparaison avec des plantes similaires par leurs graines ou leurs fruits :

  • Brazilian broad bean (fève brésilienne)
  • "Coffee bean" (grain de café)
  • Chickasaw lima bean (haricot de lima des Chicachas)
  • Ensiform bean
  • Goatani bean[4]
  • Horse bean (haricot de cheval, nom généralement appliqué à Vicia faba)
  • Jack bean (également appliqué à d'autres espèces du genre Canavalia)
  • Mole bean
  • Overlook bean[5]
  • Pearson bean
  • "Sword bean" (pois sabre, nom généralement appliqué à Canavalia gladiata)
  • Wonder bean

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]