Canals (Tarn-et-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canals
Canals (Tarn-et-Garonne)
La Mairie
Blason de Canals
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Montauban
Canton Verdun-sur-Garonne
Intercommunalité Communauté de communes Grand Sud Tarn et Garonne
Maire
Mandat
Alain Rey
2014-2020
Code postal 82170
Code commune 82028
Démographie
Gentilé Canalais, Canalaises
Population
municipale
764 hab. (2017 en augmentation de 8,68 % par rapport à 2012)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 51′ 09″ nord, 1° 17′ 34″ est
Altitude 135 m
Min. 102 m
Max. 159 m
Superficie 7,35 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne
Voir sur la carte administrative de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Canals
Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne
Voir sur la carte topographique de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Canals
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Canals
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Canals
Liens
Site web www.ville-canals.fr

Canals est une commune française, située dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Canalais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse, Canals surplombe la vallée de la Garonne en Pays Montalbanais. C'est une commune limitrophe avec le département de la Haute-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Canals est limitrophe de cinq autres communes dont une dans le département de la Haute-Garonne.

Carte de la commune de Canals et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Canals[1]
Campsas
Dieupentale Canals[1] Fabas
Grisolles Fronton
(Haute-Garonne)

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Rieu Tort affluent du Tarn et par le Canal de Garonne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 735 hectares ; son altitude varie de 102 à 135 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Accès par les routes départementales (D820) (ex route nationale 20) et la (D813) (ex Route nationale 113).

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune n'est pas desservie par un réseau de transport, seulement des lignes scolaires.

Cependant, des communes voisines sont desservies par des lignes du réseau Arc-en-Ciel. Ainsi, la ligne 77 de ce réseau dessert Grisolles en direction de Toulouse et les lignes Hop!1 et 51 desservent Fronton en direction de Toulouse également. Grisolles et Dieupentale sont aussi desservis par la ligne 924 du réseau liO, vers Montauban et Toulouse.

Les gares les plus proches sont celles de Grisolles et de Dieupentale, desservies par des TER Occitanie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de Canals remontent au IIIe siècle de notre ère. On peut signaler le passage à Canals de Napoléon Ier. Selon la légende, Napoléon Ier revient de Russie avec de nombreux Russes qui se seraient installés à Canals.

La commune faisait partie du Bas-Montauban.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Canals

Son blasonnement est : De gueules au lion d'or tenant une épée d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne de la communauté de communes du Terroir Grisolles Villebrumier et du canton de Verdun-sur-Garonne (avant le redécoupage départemental de 2014, Canals faisait partie de l'ex-canton de Grisolles).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 François Vayssieres   retraité agricole
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2017, la commune comptait 764 habitants[Note 1], en augmentation de 8,68 % par rapport à 2012 (Tarn-et-Garonne : +4,61 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330361318412479460513476484
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
477515488462475463440424433
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
401383370370361318325306316
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
336325391417467537609620630
2013 2017 - - - - - - -
728764-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[7] 1975[7] 1982[7] 1990[7] 1999[7] 2006[8] 2009[9] 2013[10]
Rang de la commune dans le département 127 93 89 90 73 78 78 73
Nombre de communes du département 195 195 195 195 195 195 195 195

Économie[modifier | modifier le code]

La viticulture (Fronton (AOC)), et l'agriculture basée sur la culture de céréales (maïs, blé ...) ont encore une place importante.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Canals fait partie de l'académie de Toulouse.

L'éducation est assurée par un regroupement pédagogique intercommunal pour les classes de la maternelle au primaire avec la commune de Fabas[11].

Santé[modifier | modifier le code]

Pharmacie,

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre du SIEEOM Grisolles-Verdun[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]