Canal de la Colme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le canal de la Colme est un canal à la fois situé en France et en Belgique. C'est un ancien bras de l'Aa, qui a été canalisé pour contribuer au drainage des anciennes zones humides des polders de Flandre maritime. Le canal actuel correspond grosso modo au cours de l'ancienne rivière canalisée de la Colme.

« il faut se rappeler » écrivait en 1825 François Joseph Grille[1]« que la Colme, qui passe à Bergues, n'est pas une rivière, mais une branche de l'Aa, canalisée, qui vient de Saint-Omer par Watten, et se rend à Furnes par Hondschotte. À l'ouest de Bergues, elle a le nom de Haule-Colme, et à l'est, celui de Basse-Colme ».

Histoire[modifier | modifier le code]

La Colme fut créée en 1169 par les chanoines d'Aire[2]. il est aussi le plus vieux canal de France creusé à la main . c'est le canal de Furnes qui reprendra ses fonctions pour acheminer du matériel sans devoir passer par la mer du nord mais le canal de la petite ou haute Colme contribuent encore aujourd'hui a assécher " nos moeres "

Description physique[modifier | modifier le code]

Bateau sur le canal près de Millam
Le canal à Bergues

Aujourd'hui, on peut répartir le canal de la Colme en trois parties distinctes :

Écologie et qualité de l'eau[modifier | modifier le code]

L'eau de la Colme s'est dégradée dans les années 1970-1990, notamment à cause de l'eutrophisation et de la turbidité exacerbées par l'intensification de l'agriculture.

Selon l' annuaire de la qualité des eaux superficielles (version 2008) [3]. la qualité de l’eau s'est plutôt améliorée en 2008 dans l’agglomération de Dunkerque, où plusieurs canaux ont gagné une classe de qualité par rapport à 2007 (Grand Drack, canal de Bourbourg, canal de la Haute-Colme), et la prolifération d'espèce invasives (Jussie des marais en particulier) qui a touché la Haute-Colme et la Basse-Colme les années précédentes a semblé être réduite en 2008, mais ces canaux comportent toujours des quantités excessives de nutriments (nitrates, phosphates).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Description du département du Nord; Par François Joseph Grille (d'Angers) paris, Ed Sazerac & Duval, 1825-1830 (livre commencé en 1824,
  2. Aymard Drieux et Yves Lemaire, Brouckerque, Coppenaxfort, décembre 2005 (ISBN 2-9525621-0-5)
  3. Annuaire de la qualité de l'eau - 2008 (Agence de l'eau Artois-Picardie, consulté 2010/05/08)