Canal de Jouy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canal de Jouy
Canal d'Ars
Aboutissement du canal à Metz avec l'ancienne maison de l'éclusier
Aboutissement du canal à Metz avec l'ancienne maison de l'éclusier
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Début Jouy-aux-Arches
Fin Metz
Connexions Moselle, Bras-mort de la Moselle
Caractéristiques
Longueur d'origine 8,68[1] km
Infrastructures
Écluses 2
Histoire
Année début travaux 1867
Année d'ouverture 1877

Le canal de Jouy est un canal de Moselle, longeant la rivière éponyme depuis la commune de Jouy-aux-Arches jusqu'à l'entrée de celle de Metz.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Ce canal latéral de la Moselle, situé sur la rive droite de celle-ci, est d'une longueur légèrement supérieure à 8 km. Il s'étire entre la ville d'Ars-sur-Moselle environ jusqu'aux portes de la ville de Metz et de Longeville-lès-Metz, où il s'achève sur deux écluses.

Le canal de Jouy joint le bras principal de la Moselle au niveau de Jouy-aux-Arches et les bras latéraux de la rivière sur la ville de Metz, longeant notamment le dit bras-mort entre Longeville et Metz.

Historique[modifier | modifier le code]

Débutée en 1867, la construction de cet ouvrage s'inscrit dans une dynamique de modernisation des infrastructures fluviales du nord-est de la France, de même que le canal de la Marne au Rhin ou que le Canal des mines de fer de la Moselle plus proche[2]. Il permettait l'accès des bateaux au port de Metz, situé à cette époque et jusqu'au début du XXe siècle à l'extérieur des remparts Vauban, à l'emplacement de l'actuelle poste centrale.

C'est à cette époque également que le bras-mort de la Moselle, apparaissant trois kilomètres environ en amont de Metz, s'est retrouvé coupé du cours principal de la Moselle au niveau de la limite entre Montigny-lès-Metz et Moulins-lès-Metz, pouvant s'agir d'une cause ou d'une conséquence de la mise en œuvre de ce canal fluvial[3].

Environnement[modifier | modifier le code]

En , des érables sycomores atteints de la maladie de la cime, ou maladie de la suie, ont dû être abattus, rive droite, à la hauteur de Montigny-les Metz[4].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://bordabord.org/images/metz_canal_jouy.jpg
  2. Structurae, « Canal de Jouy (Jouy-aux-Arches/Metz, 1877) » Accès libre, sur structurae.info (consulté le ).
  3. Le bras-mort sera reconnecté au bras principal de la Moselle dans les années 1960-70 avec la construction de l'autoroute A31
  4. Abattage au canal de Jouy