Canal de Crimée du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canal de Crimée du Nord
(uk) Північно-Кримський канал
(ru) Северо-Крымский канал
Vue du canal de Crimée du Nord à Djankoï.
Vue du canal de Crimée du Nord à Djankoï.
Carte du canal de Crimée du Nord (en ukrainien)
Carte du canal de Crimée du Nord (en ukrainien)
Géographie
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau de la Russie Russie
Début Réservoir de Kakhovka sur le Dniepr
46° 45′ 52″ N, 33° 23′ 42″ E
Fin Kertch
45° 21′ 44″ N, 36° 28′ 14″ E
Traverse Isthme de Perekop
Connexions 10 761,1 km de canaux secondaires
Caractéristiques
Longueur d'origine 402,6 km
Usage Irrigation, eau potable
Débit 294 m3 s−1
Infrastructures
Réservoirs 22
Histoire
Année début travaux 1961
Année d'ouverture 1971

Le canal de Crimée du Nord (en ukrainien : Північно-Кримський канал, Pivnitchno-Krymskyï kanal ; en russe : Северо-Крымский канал, Severo-Krymski kanal) est un canal d'Ukraine, qui relie le Dniepr à la Crimée. Il est destiné à l'irrigation des basses terres de la mer Noire et à l'approvisionnement en eau de la Crimée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canal de Crimée du Nord a été construit entre 1961 et 1971.

Après la dislocation de l'Union soviétique, l'entretien de ce vaste système d'irrigation a été négligé et ses performances ont baissé. En 2006, un projet de reconstruction du canal principal a été lancé, grâce à un financement de la Banque mondiale[1].

Malgré l'annexion de la Crimée par la Fédération de Russie, en , le canal, qui n'est pas en activité durant l'hiver, a été normalement remis en service le et continue d'alimenter la péninsule en eau, selon l'Agence des ressources en eau ukrainienne. Les nouvelles autorités de Crimée n'ont pas proposé de négocier un contrat afin de régulariser la nouvelle situation du canal et le ministre russe de l'Agriculture, Nikolaï Fedorov, a prétendu le que le canal avait été coupé, ce que les responsables ukrainiens ont aussitôt démenti.[2],[3]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Timbre-poste soviétique de 1951 de la série « Les grands travaux du communisme » : centrale hydroélectrique de Kakhovka, canaux du sud de l'Ukraine et de la Crimée du nord.

La longueur du canal principal est de 402,6 km et son débit maximum au départ du réservoir de Kakhovka atteint 294 m3/s. Il fournit chaque année 3,5 milliards de mètres cubes d'eau. Le canal alimente 10 761,1 km de canaux secondaires, 22 réservoirs et 857 étangs. Une puissante station de pompage à proximité de Djankoï élève l'eau du canal. En tout, plus d'une centaine de stations sont nécessaires pour maintenir l'activité du système d'irrigation. La superficie totale des terres irriguées par le canal est d'environ 400 000 hectares, alors qu'en 1937, seulement 34 500 hectares étaient irrigués dans la région. C'est le système d'irrigation le plus vaste et le plus complexe d'Europe. Il part du réservoir de Kakhovka, immédiatement au-dessus de la centrale hydroélectrique de Kakhovka sur le Dniepr, achevé en 1956. Il franchit l'isthme de Perekop et aboutit à Kertch, à l'extrémité orientale la péninsule de Crimée. Sur les derniers kilomètres, du village de Zeleny Yar à Kertch, l'eau du canal emprunte des tuyaux en acier de grand diamètre.

Le canal de Crimée du Nord fournit 85 % de l'eau potable consommée en Crimée. Plusieurs grands réservoirs reçoivent l'eau du Dniepr. Le principal est celui de Megegornoïe, d'une capacité de 50 millions de mètres cubes, qui dessert les villes de Simferopol et Sebastopol. Les réservoirs de Feodossinskoïe, Leninskoïe, Zelenoïarskoïe et Kertchenskoïe [3] servent à l'approvisionnement de Kertch, Feodossia et Soudak. Le réservoir de Kertch a une capacité de 24 millions de mètres cubes. De puissantes pompes élèvent l'eau de 53 m.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « World Bank to support project of reconstruction of North Crimean main canal » [1]
  2. (en) Vladyslav Golovin, « Ukraine spurns Russia’s accusations that it shut off water tap to Crimea », Kyiv Post, 25 avril 2014.
  3. Le blog Finance [2]

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :