Canal Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la radiodiffusion image illustrant Toulouse
Cet article est une ébauche concernant la radiodiffusion et Toulouse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les pratiques du projet Radio.

Canal Sud
Présentation
Pays France
Siège social Toulouse
Langue Français
Statut Association loi de 1901
Site Web www.canalsud.net
Historique
Création 1981
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
Numérique terrestre  Non
Satellite  Non
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Canal Sud est une radio associative (autorisation de catégorie A) non-commerciale émettant sur la région de Toulouse en Modulation de Fréquence sur le 92,2 MHz 24h sur 24. Créé en 1976 sous forme d'une radio pirate, elle se nommait alors "Barbe Rouge".

Malgré les saisies et autres descentes de polices la jeune radio continue à émettre régulièrement. Elle était alors à cette époque la première radio libre de France. Le 3 mai 1981, le local de Canal Sud, situé au centre ville de Toulouse, est incendié volontairement. L'incendie est revendiqué par "La Mangouste", un groupe radical toulousain proche de l'extrême droite.

Le , l'équipe de Barbe Rouge, décide de régulariser sa situation, grâce à la toute fraîche libération des ondes, et s'organise autour d'une association loi de 1901. Canal Sud est née. La cohérence de son projet est immédiatement garantie par l'application d'une charte : indépendance totale, pluralisme, laïcité, auto-organisation, démocratie directe, engagement contre l'exploitation et contre l'oppression raciste et sexiste. Ces principes, toujours en vigueur, ont permis à Canal Sud de développer une expériences médiatique originale. Tout d'abord ouverte par son fonctionnement, chaque membre disposant d'une totale liberté d'expression et gérant entièrement ses émissions tout en respectant la rigueur des informations délivrées.

Canal Sud a émit sur les fréquences suivantes : 88.8, 92.6, et enfin (jusqu'à aujourd'hui) 92,2 MHz.

Une des émissions phares fut Trans-Murailles Express, qui donnait la parole aux détenus de la prison St-Michel de Toulouse, et pour laquelle Canal Sud a été attaquée en justice.

Canal Sud participe souvent au festival de films Résistances[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]