Canada Goose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canada Goose
logo de Canada Goose
Création 1957
Dates clés 2000, changement de nom
Fondateurs Sam Tick
Siège social Toronto, Ontario
Drapeau du Canada Canada
Activité Prêt-à-porter
Produits Vêtements pour grand froid
Site web http://fr.canada-goose.com
Chiffre d’affaires 72 millions d'euros en 2010 [1]


Canada Goose est une marque canadienne de vêtements d'extérieur pour grand froid. La société a été fondée en 1957 par Sam Tick sous le nom Metro Sportswear Ltd[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1957, l'immigrant polonais Sam Tick fonde la société Metro Sportswear Ltd qui fabrique principalement des uniformes et des vêtements d'extérieur en laine[3]. En 1972, le beau-fils de Tick, David Reiss, rejoint la société et la spécialise dans les vêtements rembourrés en duvet[4] pour les policiers, les gardes forestiers et autres agents publics travaillant en extérieur[2]. Au début des années 1980, David Reiss reprend la société et renomme la marque Snow Goose. Son fils Dani Reiss, qui intègre l'entreprise en 1997, fait pression pour que la production ne se fasse qu'au Canada et le convainc en 2000 de changer le nom en Canada Goose[2].

Produits[modifier | modifier le code]

Trois personnes en Canada Goose à Observation Hill, Antarctica.

Canada Goose fabrique une large gamme de vestes, gilets, chapeaux, gants et autres vêtements conçus pour des conditions de froid extrême. La marque a bénéficié d'une importante publicité gratuite par le fait d'être portée par de nombreuses célébrités, comme Matt Damon, Hilary Duff, Hayden Christensen ou Maggie Gyllenhaal. De plus, les vestes sont apparues dans plusieurs films d'Hollywood, portées entre autres par Nicolas Cage dans Benjamin Gates et le Trésor des Templiers, Jessica Alba dans Charlie, les filles lui disent merci, ou les chercheurs de la National Oceanic and Atmospheric Administration dans le film Le jour d'après, jusqu'à devenir des produits de mode[5].

Contrefaçons[modifier | modifier le code]

En raison du succès récent mais notable de la marque, celle-ci est victime d'un grand nombre de contrefaçons[6] et communique largement sur le sujet[7].

Critiques[modifier | modifier le code]

L'usage de fourrure de coyote sauvage par la marque est critiqué par les associations de défense des animaux. Ainsi, le politicien canadien Justin Trudeau a été critiqué par l'association PETA pour avoir porté avec sa famille des produits Canada Goose sur une carte de Noël[8]. La marque justifie quant à elle l'utilisation de fourrure en présentant celle-ci comme la seule solution efficace pour protéger le visage en conditions de froid extrême et met en avant que le coyote est un animal considéré comme nuisible dans plusieurs régions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur le site www.usinenouvelle.com
  2. a, b et c John Lorinc, « The Golden Goose », Profit Guide,‎ (consulté le 19 novembre 2013)
  3. Jillian LaRochelle, « When hell freezes over », MRketplace,‎ (consulté le 8 novembre 2013)
  4. Dana Flavelle, « Arctic parkas hot and haute », The Star,‎ (consulté le 8 novembre 2013)
  5. « Les rois de la doudoune se volent dans les plumes », sur capital.fr, Capital,‎ (consulté le 10 novembre 2013) : « Ces anoraks matelassés sont tellement à la mode que, l’hiver, ils s’arrachent. »
  6. Sur www.lapresse.ca
  7. Page dédiée à la contrefaçon sur le site officiel
  8. Article du site www.lapresse.ca.

Lien externe[modifier | modifier le code]