Campus Paris Rive Gauche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Campus Paris Rive Gauche
Image illustrative de l'article Campus Paris Rive Gauche
Lieu Paris Rive Gauche (région Île-de-France)
Pays Drapeau de la France France
Superficie 155 000 m²
Construction juin 2012 (achèvement)
Établissements principaux Université Paris Diderot
Métro Ce site est desservi par la station de métro Bibliothèque François-Mitterrand.
Coordonnées 48° 49′ 57″ nord, 2° 22′ 49″ est

Géolocalisation sur la carte : 13e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 13e arrondissement de Paris)
Campus Paris Rive Gauche

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Campus Paris Rive Gauche

Le Campus Paris Rive Gauche, situé sur la ZAC Tolbiac (qui fait partie du projet Paris Rive Gauche) dans le 13e arrondissement de Paris, est un complexe académique composé de dix bâtiments (dont quatre en cours de construction), occupés principalement par l'Université Paris Diderot depuis 2006. Cet ensemble regroupe à la fois des équipes, des laboratoires et des instituts de recherche issus des divers milieux scientifiques (hors santé).

Historique du projet[modifier | modifier le code]

Face à un manque de place au sein du Campus de Jussieu, partagé depuis la création de l'université avec l'Université Paris VI et l'Institut de physique du globe et atteignant désormais 40 000 étudiants, soit le double de l'effectif prévu initialement, Jean-Pierre Dedonder, alors président de l'université, présente en novembre 1995 aux autorités de tutelle un projet de déménagement. Ce déménagement est par ailleurs rendu impératif par un plan de désamiantage de Jussieu. La dénomination Paris Rive Gauche, alors retenue pour le projet, concerne non seulement le déménagement, mais aussi le site d'implantation définitif de la totalité des composantes (hors secteur santé), sur un site de friche ferroviaire et industriel situé entre la gare de Paris-Austerlitz et le périphérique, et marqué par la construction du nouveau site de la Bibliothèque nationale de France. Le conseil d'administration de l'université, réuni le , se prononce unanimement en faveur du déménagement.

Le projet de déménagement commence à se concrétiser fin 1999 par six opérations dans le cadre du « Contrat de Projet État Région » : rénovation des Grands Moulins de Paris et de la Halle aux Farines, et construction de quatre bâtiments.

Le campus est officiellement inauguré le par le premier ministre Dominique de Villepin, ainsi que par le ministre de l'éducation Gilles de Robien[1] .

Quatre bâtiments sont bâtis dans le cadre de la deuxième phase de livraison des bâtiments, sur les parcelles M6A1, M5B2, M3I2 et M3A2. Ils ont pour maître d'ouvrage le groupe UNICITÉ (groupe Vinci, lauréate de la consultation d'appel d'offres)[2]. La livraison a lieu en 2012, dans le cadre d'un partenariat public-privé, qui prévoit la location des bâtiments pour une durée de 27 ans pour un loyer annuel d'un montant inférieur à 10 millions d'euro hors-taxes, dont 15% assureront le financement des coûts de maintenance et d'exploitation. Après seulement cette période, l'université sera propriétaire de ses locaux. La cérémonie officielle de pose de la première pierre des premiers bâtiments a eu lieu le [3] par François Fillon, alors Ministre de l'Éducation nationale[4]. Le , Valérie Pécresse, alors Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, inaugure la pose de la première pierre des quatre derniers bâtiments[5].

Implantations[modifier | modifier le code]

Les Grands Moulins[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grands Moulins de Paris.

Le bâtiment des Grands Moulins, situé au 5, rue Thomas-Mann, est un bâtiment rénové en 2006 par l'architecte Rudy Ricciotti. Il est le siège de l'université Paris Diderot, et accueille l'administration centrale, l'UFR des Langues et Civilisations de l’Asie Orientale (LCAO)[6], le département Lettres et Sciences humaines, ainsi que la Bibliothèque centrale.

Tour Voltaire[modifier | modifier le code]

La Tour Voltaire, située sur la rue Marguerite-Duras, est un bâtiment d'une surface de 550 m2 (SHON). Réalisée par les architectes Antonioni et Darmon, elle accueille notamment les locaux syndicaux et associatifs, ainsi que divers services administratifs. Considérée comme une extension de la Halle aux farines[réf. nécessaire], elle le surplombe à la fois par sa hauteur, mais aussi par sa sustentation sur pilotis.

Halle aux Farines[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Halle aux farines.

La Halle aux Farines, situé quai Panhard-et-Levassor et le long de la rue Françoise-Dolto, est un bâtiment rénové en 2006 par l'architecte Nicolas Michelin.

Bâtiment Buffon[modifier | modifier le code]

Le bâtiment Buffon est situé rue Hélène-Brion[7]. Le bâtiment, réalisé par les architectes F. Chochon et L. Pierre, dont la superficie est de 20 000 m² (SHON), est le siège de l'administration du département Sciences de la Nature et de la Vie (1er Cycle). Il abrite notamment les laboratoires suivants :

Bâtiment Condorcet[modifier | modifier le code]

Entrée principale du bâtiment Condorcet.

Le bâtiment Condorcet est situé rue Elsa-Morante[10]. Réalisé par les architectes P. Chaix et J.-P. Morel, il doit son nom au philosophe et mathématicien Nicolas de Condorcet. D'une superficie est de 20 000 m² (SHON), il est le siège de l'UFR de physique. On y trouve des salles de travaux dirigés et de cours réservés aux étudiants en sciences exactes, ainsi que les laboratoires suivants :

  • Matière et systèmes complexes (MSC) (UMR 7057)[11]
  • AstroParticule et Cosmologie (APC) (UMR 7164)[12]
  • Matériaux et phénomènes quantiques (MPQ) (UMR 7162)[13]
  • Astrophysique, interactions, multi-échelles (AIM) (UMR 7158)[14]
  • La composante "Didactique des sciences physiques et chimiques" du Laboratoire de Didactique André Revuz (LDAR) (EA 1548)[15]

Bâtiment Lamarck A[modifier | modifier le code]

Le bâtiment Lamarck A est situé rue Hélène-Brion[16]. Réalisé par les architectes J. Guervilly et F. Mauffret, il doit son nom au naturaliste français Jean-Baptiste de Lamarck. Le bâtiment, d'une superficie de 11 500 m² (SHON), est le siège de l'UFR Sciences de la Vie et de l'UFR Sciences de la Terre, de l'Environnement et des Planètes (STEP)[17]. Il abrite notamment les laboratoires suivants :

Bâtiment Lamarck B[modifier | modifier le code]

Le bâtiment Lamarck B est un bâtiment situé sur l'avenue de France, d'une surface de 4 300 m² (SHON). Livré en juin 2012, il abrite l'UFR de Sciences de la Vie, l'UFR de Sciences de la Terre, ainsi que divers logements de fonction. L'agence d'architecture IN / ON déclare associer « [des] contraintes techniques de construction, les traitements acoustiques, une forte inertie pour la certification HQE, une maintenance réduite, une flexibilité des usages et des espaces[19]. »

Bâtiment Lavoisier[modifier | modifier le code]

Le bâtiment Lavoisier est situé rue Jean-Antoine-de-Baïf[20]. Il doit son nom au chimiste, philosophe et économiste Antoine Lavoisier. Le bâtiment, d'une superficie de 10 200 m² (SHON), réalisé par les architectes Anouk Legendre et Nicolas Desmazières (agence X-TU)[21] et inauguré en 2008, est le siège de l'UFR de chimie[22]. Il abrite les laboratoires suivants :

  • Interfaces, Traitements, Organisation et Dynamique des Systèmes (ITODYS) (UMR 7086)[23]
  • Laboratoire d'Électrochimie Moléculaire (LEM) (UMR 7591)[24]

Bâtiment Sophie-Germain[modifier | modifier le code]

Le bâtiment Sophie-Germain[25] est situé aux 19 et 21 de la rue de la Croix-Jarry. Le bâtiment, réalisé par l'architecte J.-B. Lacoudre, dont le coût est estimé à 45 000 000 euros, est inauguré en juin 2012. Déclaré comme étant « Pôle Mathématiques-Informatique, Locaux Sportifs », il regroupe à la fois les secrétariats et laboratoires de recherche de l'UFR de Mathématiques, ainsi que de l'UFR d'Informatique, et des amphithéâtres et salles de TD/TP. Ce bâtiment, d'une superficie de 25 000 m² (SHON), abrite notamment un équipement sportif complet (vestiaires et salles de sport).

Bâtiment Olympe-de-Gouges[modifier | modifier le code]

Le bâtiment Olympe-de-Gouges est un bâtiment situé sur la rue Albert-Einstein, d'une surface de 21 620 m² (SHON) et d'une hauteur de 46 m. Réalisé par les architectes Barthélémy et Grino, il accueille les UFR des pôles de langues et de sciences humaines, l'école d'ingénieurs Denis Diderot (EIDD) ainsi que divers logements de fonction. Construit au-dessus du réseau ferroviaire, il est équipé de dispositifs à boîtes à ressort, afin d'éviter les transmissions de vibration.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique de Villepin, « Discours lors de l’inauguration de l’université de Paris VII », Interventions du Premier ministre, 7 février 2007, consulté sur www.archives.premier-ministre.gouv.fr le 7 mars 2011
  2. Pavillon de l'Arsenal - L'université dans la ville - Exposition - Consultation pour la construction de la deuxième phase, consulté sur paris-skyscrapers.fr le
  3. Intervention du ministre lors de la pose de la première pierre de l'université Denis Diderot - Paris 7, consulté sur www.education.gouv.fr le
  4. Emmanuel Davidenkoff, « Fillon invite les facs à passer à la vitesse supérieure », Libération, 1er décembre 2004, consulté sur www.liberation.fr le 9 octobre 2004
  5. Pose de la première pierre des 4 derniers bâtiments du grand campus de la Zac Rive Gauche - MESR, consulté sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
  6. Site de l'UFR des Langues et Civilisations de l’Asie Orientale - Contacter, consulté surwww.univ-paris-diderot.fr le
  7. Buffon
  8. Institut Jacques Monod - Accès, consulté sur www.ijm.fr le
  9. Biologie Fonctionnelle et Adaptative - Accès, consulté sur www.bfa.univ-paris-diderot.fr le
  10. Bâtiment Condorcet
  11. Site du laboratoire Matière et systèmes complexes, consulté sur www.msc.univ-paris-diderot.fr le
  12. Site du laboratoire Astroparticules et cosmologie, consulté sur www.apc.univ-paris7.fr le
  13. Site du laboratoire Matériaux et phénomènes quantiques, consulté sur www.mpq.univ-paris-diderot.fr le
  14. Site du laboratoire Astrophysique, interactions, multi-échelles, consulté sur irfu.cea.fr le
  15. Site du Laboratoire de Didactique André Revuz, consulté sur www.lar.univ-paris-diderot.fr le
  16. Lamarck
  17. Site de l'UFR Sciences de la Terre, de l'Environnement et des Planètes, consulté sur step.ipgp.fr le
  18. Équipes de recherche - UFR STEP, consulté sur step.ipgp.fr le
  19. Université Paris Diderot - Paris 7 - IN / ON Architecture
  20. Bâtiment Lavoisier
  21. Site de l'agence X-TU
  22. Site de l'UFR de chimie Paris Diderot
  23. Site du laboratoire Interfaces, Traitements, Organisation et Dynamique des Systèmes
  24. Site du Laboratoire d'Électrochimie Moléculaire
  25. Architoptik.com, Université Paris Diderot - Bâtiment M6A1, consulté sur www.architoptik.com le

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles plus généraux

Liens externes[modifier | modifier le code]