Camille Raspail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un homme politique français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raspail.
Tombe de Camille Raspail à Paris au cimetière du Montparnasse.

Camille Raspail, né à Paris le et mort le , était un homme politique et médecin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Camille Raspail est reçut docteur en médecine en 1857 après avoir suivi les cours d'anatomie vers 1854 de l'ami et médecin personnel de son père, le docteur Simon Noël Dupré (1814-1885)[1], et depuis cette époque, il a pratiqué son art conformément à la méthode de son père, François-Vincent Raspail. On lui doit une Notice théorique et pratique sur les appareils orthopédiques de la méthode hygiénique curative de F.- V. Raspail (1802, in-8°; 2e édit., 1873).

Il est commandant en chef des forts du sud de Paris 1870-1871.

Il est élu député du Var de 1885 à 1893 (extrême gauche).

Camille Raspail estInhumé à Paris au cimetière du Montparnasse avec son épouse née Sophie Olympe Cotte, mortee en 1897.

Source[modifier | modifier le code]

  • « Camille Raspail », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, [détail de l’édition]
  • Pierre Larousse, Grand Dictionnaire Universel du XIXe Siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Pautet, Le docteur Dupré, un Morvandiau extraordinaire, Éd. Mémoires Vivantes du Canton de Quarré-les-Tombes, 2015, 169 p., p. 50.