Camille Lebrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Camille Lebrun
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Pauline Guyot, dite Camille Lebrun, née à Paris le , morte à Paris 15e le , est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pauline Caroline Émilie Joséphine Guyot est née à Paris le 11 floréal an 13 (1er mai 1805), fille de Louise Pélagie Guyot[1].

À vingt-cinq ans, elle se retrouve seule avec sa mère, qui venait de perdre tout ce qu'elle possédait. Elle donne d'abord des leçons de piano et de chant, puis enseigne le français, l'anglais et l'italien. Elle se consacre ensuite entièrement à des travaux littéraires. Elle prend alors le pseudonyme de Camille Lebrun.

Elle a beaucoup écrit : romans, nouvelles, ouvrages d'éducation, traductions de l'anglais et de l'italien et de très nombreux articles en tous genres.

Elle a parfois utilisé d'autres pseudonymes : Fabien de Saint-Léger et Laure Dartigue.

Pauline Guyot est morte célibataire à son domicile, 249, rue de Vaugirard, Paris 15e, le 19 janvier 1886[2]. Son acte de décès précise qu'elle est surnommée Camille Lebrun.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le Dauphiné, Camille Lebrun, page de titre de l'édition originale parue chez Amyot, Paris, 1848.
  • Une Amitié de Femme, roman de mœurs, Paris, 1843
  • Histoire d'un mobilier, scènes de mœurs, Paris, 1844
  • Entretiens sur les sacrements de baptême et l'eucharistie, Le Mans, Sagnier et Bray, 1847, seul ouvrage publié sous son nom véritable.
  • Le Dauphiné, Paris, 1848
  • Le Miroir de la France, ouvrage historique, biographique, artistique, littéraire et descriptif, 1849, 1854. Le premier volume a été édité par livraisons mensuelles avec le sous-titre de Revue pour tous, et imprimé à Paris, de 1849 à 1850, le deuxième volume a été publié en 1854, et imprimé à Beauvais.

Ouvrages pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Julien Morel, ou l'aîné de la famille
  • Le Bracelet, ou l'étourdie corrigée, 1842
  • Amitié et Dévouement, ou trois mois à la Louisiane, 1845
  • La Famille Raimond
  • Les Vacances à Fontainebleau
  • Madeleine, ou la jeune montagnarde
  • Contes moraux
  • La Famille Aubry
  • Récréations
  • Petites histoires vraies
  • Le Royaume des nains
  • Une noble famille
  • La Marchande de fraises
  • La Veillée chez ma tante

Articles[modifier | modifier le code]

Nombreux articles littéraires, historiques, critiques, biographiques, etc. dans : la Revue britannique, la Revue contemporaine, la Libre conscience, le Musée des familles, la Gazette du village, le Journal des femmes, le Foyer domestique, le Journal des enfants, le Courrier des familles, le Journal des jeunes personnes, l'Ami de la jeunesse, le Magasin des demoiselles, la Biographie générale, de Didot, etc.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • L'Autriche en Italie, par Aurelio Bianchi-Giovini
  • L'Improvisatore, ou la vie en Italie, par Hans Christian Andersen
  • Les Mémoires de sir Hudson Lowe
  • Articles pour la Revue Britannique : Jacques Clair-de-Lune (scène maritime), Un Ouragan à Antigoa, La Sardaigne en 1849, Une Conspiration italienne (Burlamacchi), La Civilisation en Russie, etc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dr Hoefer (sous la direction de) : Nouvelle biographie générale, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Tome XXX. Lavoisier-Lettsom, Paris, 1854-1866, colonnes 170-171
  • Pierre Larousse : Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, vol.10, p. 294

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil reconstitué de Paris
  2. État civil de Paris, décès 15e arrondissement, acte n° 248 du 20/1/1886

Liens externes[modifier | modifier le code]