Camille-Marcoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Camille Marcoux.

N.M. Camille-Marcoux
Image illustrative de l’article Camille-Marcoux
Arrivée du bateau à Godbout
Type Traversier / roulier
Histoire
Chantier naval Sorel
Lancement 1974
Statut Démantelé
Caractéristiques techniques
Longueur 94,5 m
Tirant d'eau 4,65 à 4,92 m
Tonnage 6 121,9 tonneaux
Propulsion 4 Diesel Ruxton Paxman
Puissance 7 061 kW
Caractéristiques commerciales
Passagers 600 passagers et 125 voitures
Carrière
Armateur Société des traversiers du Québec
Pavillon Drapeau du Canada Canada
IMO 7343578

Le N.M. Camille-Marcoux était un traversier permettant de franchir l'estuaire du Saint-Laurent, au Canada. Il a assuré pendant toute sa durée de vie utile la liaison Matane - Godbout et Matane - Baie-Comeau. Il a été construit en 1974 à Sorel. Il faisait partie de la flotte des traversiers de la Société des traversiers du Québec.

Il a été nommé ainsi en l'honneur de Camille Marcoux, qui fut le premier médecin originaire de la Basse-Côte-Nord.

En 2012, le Groupe maritime Verreault obtient le contrat d'entretien du Camille-Marcoux pour un montant de 2 258 679 $. Les travaux de cale sèche ont été exécutés au chantier des Méchins du 25 avril au 23 mai 2012[1].

En 2012, le gouvernement du Québec annonce que le N.M. Camille-Marcoux sera remplacé par un traversier neuf, dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2013-2023[2].

Son remplaçant, le N.M. Felix-Adrien Gauthier, est entré en service le 13 juillet 2015. Le Camille-Marcoux a temporairement repris du service en mai-juin 2016 afin d'assurer le service durant la cale sèche de garantie du nouveau navire.

Services[modifier | modifier le code]

  • Casse-croûte
  • Salon de détente et un salon-bar (télévision)
  • Boutique de souvenirs (été)
  • Téléphones cellulaires publics
  • Salle de dessin et vidéo pour enfants
  • Services d'animation (été)
  • Guichet automatique
  • Ascenseur

Galerie d'image[modifier | modifier le code]

Le traversier Camille-Marcoux à Godbout

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Radio-Canada : « Gaspésie : le Camille-Marcoux ira finalement en cale sèche aux Méchins »
  2. Carl Thériault, « Le nouveau Camille-Marcoux coûtera de 40 à 50 millions $ de moins », Le Soleil,‎ (ISSN 0319-0730, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]