Camilla Ravera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Camilla Ravera

Description de l'image Camilla Ravera.png.
Naissance
Acqui Terme, Piémont (Royaume d'Italie)
Décès (à 98 ans)
Rome, Latium (Italie)
Nationalité Drapeau d'Italie Italienne
Champs Syndicaliste
Renommé pour Fondation du Parti communiste italien

Camilla Ravera, née le à Acqui Terme, Piémont, et morte le à Rome, est une partisanne, syndicaliste et personnalité politique italienne, nommée sénatrice à vie de la République italienne en 1982.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Acqui Terme en 1889, Camilla Ravera est la fille d'un fonctionnaire du ministère des finances. Elle devient maîtresse d"école et s'inscrit au PSI en 1918. De 1919 à 1920, elle participe à la rédaction de la revue politique L'Ordine Nuovo (L'Ordre nouveau) d'Antonio Gramsci. Avec ce dernier, elle est cofondatrice en 1921 du Parti communiste italien. Elle est chargée de l’organisation féminine et fonde le journal La Compagna.

Quand Gramsci est emprisonné par le régime fasciste, elle est déléguée aux divers congrès du Comintern et rencontre Lénine et Staline. En 1930, elle est arrêtée à Arona et condamnée à quinze ans de prison par les autorités fascistes. Elle en effectue cinq en cellule puis elle est assignée à résidence à Ponza puis Ventotene.

En 1939, elle prend position contre le pacte Molotov-Ribbentrop ce qui lui vaut d'être exclue du PCI avec Umberto Terracini. Elle est réintégrée en 1945 et élue au conseil communal de Turin en 1946.

Elle est élue députée aux deux premières élections républicaines, pour les législatures de 1948 et 1953.

Sénateur à vie[modifier | modifier le code]

Le , Camilla Ravera est nommée sénatrice à vie par le président Sandro Pertini. Elle est la première femme en Italie à recevoir ce titre, suivie seulement par Rita Levi-Montalcini en 2001 et Elena Cattaneo en 2013.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]