Camfranglais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camfranglais
Pays Cameroun
Classification par famille
langue mixte
Étendue langue individuelle
Type langues vivante

Le camfranglais est un argot camerounais à base de français, d'anglais et de langues camerounaises. Il est compréhensible par un locuteur français, à l'exception de certains termes empruntés à l'anglais et aux langues régionales du Cameroun.

Pour parler camfranglais, il n'est pas nécessaire de recourir systématiquement au terme de remplacement. En effet, le terme camfranglais spécifique et le terme français alternent comme deux synonymes. Il s'agit en fait d'un français « épicé » de termes anglophones ou régionaux, car faire appel à un terme camfranglais n’est pas une contrainte linguistique mais un choix discursif.

Quelques mots et expressions typiques[modifier | modifier le code]

  • On va all back au mboa : nous allons tous rentrer au pays .
  • Le mbom ci est trop chiche : Ce gars est ingrat.
  • Les ways fort  : Les histoires intéressantes.
  • Je wanda : Ça m'étonne!
  • Il fimba à mon cousin : il resemble à mon cousin.
  • Je vais te send au ngass : je vais t'envoyer en prison
Article détaillé : wikt:Annexe:Camfranglais.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hector Kamdem Fonkoua, A dictionary of Camfranglais, P. Lang Edition, Frankfurt am Main, 2015, 261 p. (ISBN 978-3-631-65943-4)
  • (en) Jean-Paul Kouega, Camfranglais : a glossary of common words, phrases and usages, LINCOM Europa, München, 2013, 322 p. (ISBN 978-3-86288-451-3)
  • Elisabeth Ngo Ngok-Graux, Le camfranglais, un parler urbain au Cameroun : attitudes, représentations, fonctionnement linguistique pour un apparentement typologique, Université de Provence, 2010, 2 vol., 513 p., 283 p. (thèse de Sciences du langage)
  • André-Marie Ntsobé, Edmond Biloa, George Echu, Le camfranglais : quelle parlure ? : étude linguistique et sociolinguistique, P. Lang, Frankfurt am Main ; Berlin ; Bern, 2008, 159 p. (ISBN 978-3-631-55117-2)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]