Cameroon Tribune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cameroon Tribune
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Langue Français, anglais
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion Lundi à Vendredi ex. (Tous les jours ouvrables)
Date de fondation 1er juillet 1974
Ville d’édition Yaoundé

Site web www.cameroon-tribune.cm

Le Cameroon Tribune est un quotidien généraliste camerounais créé par le gouvernement en 1974[1].

Ce journal est longtemps resté le seul journal autorisé au Cameroun. À l'origine, il était publié en deux versions, une version francophone et une version anglophone. Néanmoins, les méventes l'ont obligé au milieu des années 1980 à fusionner les deux versions, en mêlant des articles en anglais et d'autres en français.

Réputé très proche de l'État camerounais, les Camerounais ont pendant un moment apporté peu de crédibilité aux annonces du Cameroon Tribune souvent surnommé le « journal des bonnes nouvelles » ou « la voix d'Etoudi » (Etoudi est le quartier de Yaoundé dans lequel est situé le palais présidentiel), il fait aujourd'hui la référence pour ce qui est de la publication des informations légales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Festus Eribo and Enoh Tanjong, Journalism and mass communication in Africa : Cameroon, Lexington Books, Lanham, 2002, p. 5 (ISBN 0-7391-0377-6)