Camblanes-et-Meynac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camblanes-et-Meynac
La mairie.
La mairie.
Blason de Camblanes-et-Meynac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Bordeaux
Canton Créon
Intercommunalité Communauté de communes des Portes de l'Entre-deux-Mers
Maire
Mandat
Jean-Philippe Guillemot
2014-2020
Code postal 33360
Code commune 33085
Démographie
Gentilé Camblanais et Meynacais
Population
municipale
2 801 hab. (2014)
Densité 323 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 57″ nord, 0° 29′ 11″ ouest
Altitude Min. 2 m – Max. 80 m
Superficie 8,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Camblanes-et-Meynac

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Camblanes-et-Meynac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Camblanes-et-Meynac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Camblanes-et-Meynac
Liens
Site web www.camblanes-et-meynac.fr/

Camblanes-et-Meynac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux et de son unité urbaine, Camblanes-et-Meynac est située dans la région naturelle de l'Entre Deux Mers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Camblanes-et-Meynac
Latresne / Cénac
Villenave-d'Ornon
Cadaujac
Camblanes-et-Meynac

Saint-Caprais-de-Bordeaux
Quinsac / Cambes
Limites administratives de la commune

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de l'Aquitaine est de type océanique, qui se caractérise dans le Bordelais par des hivers très doux et des étés chauds. Les précipitations sont fréquentes et réparties tout au long de l'année avec 820 mm d'eau et environ 150 jours pluvieux par an. L'été, les précipitations sont souvent dues à des orages.

Les températures moyennes sont de 6,4 °C en janvier et de 20,9 °C en août avec une moyenne annuelle de 13,3 °C. La région connaît en moyenne 15 à 20 jours en été où les températures dépassent les 30 °C.

Mois Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc
Temp. max. moy. (°C) 9 11 14 16 19 23 26 26 23 18 13 10
Temp. min. moy. (°C) 2 3 4 6 10 13 15 15 12 9 5 3
Moyenne (°C) 6 7 9 11 15 18 21 21 18 14 9 7
Précipitations moy. (mm) 76 64 66 66 71 66 53 58 71 86 89 86
Source : The Weather Channel Météo France

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

À l'origine, Camblanes avait pour nom Camplanis. Le site est occupé depuis l'Antiquité : des vestiges romains ont été trouvés à proximité de l'actuelle église Sainte-Eulalie, notamment une mosaïque. L'histoire raconte qu'un viticulteur romain avait fait construire sa villa sur le territoire de la commune, alors entièrement recouvert de vignes, et pratiquait le commerce du vin ; il faisait descendre ses barriques au lieu-dit Port-Neuf, en bord de Garonne, d'où partaient ses bateaux.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1649, pendant la Fronde, les troupes du duc d'Épernon attaquèrent le village. Des habitants se réfugièrent dans le clocher de l'église Sainte-Eulalie. Une trentaine d'entre eux y périrent dans l'incendie allumé par les assaillants. D'autres tentèrent d'échapper aux flammes en se jetant dans le vide. Une douzaine de survivants furent sauvés par les habitants de la commune voisine de Quinsac venus à leur secours.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

A la Révolution, la paroisse de Sainte-Eulalie de Camblanes forme la commune de Camblanes et la paroisse de Saint-Pantaléon de Meynac, la commune de Meynac. En 1801, la commune de Meynac est rattachée à celle de Camblanes qui devient Camblanes-et-Meynac. La section A en est partiellement réunie à la commune de Villenave-d'Ornon[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune de Camblanes-et-Meynac fait partie de l'arrondissement de Bordeaux. À la suite du découpage territorial de 2014 entré en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015, la commune demeure dans le canton de Créon remodelé[2],[3]. Camblanes-et-Meynac fait également partie de la communauté de communes des Portes de l'Entre-deux-Mers, membre du Pays du Cœur de l'Entre-deux-Mers.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mai 1892 1920 Charles Dubern Rassemblement
conservateur
 
mars 1977 2014 Guy Trupin PS Vice-Président du Conseil Général
2014 en cours Jean-Philippe Guillemot[4] DVG Cadre supérieur

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Camblanes-et-Meynac sont appelés les Camblanais et Meynacais[6].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 801 habitants, en augmentation de 6,91 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 499 678 960 906 859 905 907 952 1 064
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 022 1 183 1 185 1 220 1 215 1 231 1 206 1 250 1 259
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 234 1 168 1 121 1 027 1 067 1 096 901 852 993
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 285 1 505 1 742 2 030 1 932 2 089 2 479 2 703 2 801
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Camblanes et Meynac abrite le lycée professionnel Flora-Tristan, dans lequel se croisent différentes sections comme le commerce, l’hôtellerie, la fleuristerie et d'autres. Le lycée regroupe actuellement environ 400 élèves. Le lycée est doté d'une section européenne espagnole permettant à ces élèves de partir à l'étranger (pour les bac pro commerce).

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'aire d'appellation premières-côtes-de-bordeaux (AOC) du vignoble de l'Entre-deux-Mers. Le château Latour Camblanes, premières-côtes-de-bordeaux, est une propriété viticole ayant appartenu aux marquis de Latresne puis, de 1800 à 1920, à l'armateur Justin Delpla (1766-1834) et à ses descendants (Mac Carthy, Daumas puis Dubern). Ce château remontant au XVIe siècle appartient depuis 1982 à la famille Castel.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Eugène Daumas, militaire, écrivain et homme politique français, époux de Catherine Caroline MacCarthy, est mort à Camblanes en 1871. Édouard Kargu, footballeur international, a résidé à Camblanes où il est mort en 2010.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Camblanes-et-Meynac Blason Écartelé d'or et de gueules, au premier à la lettre onciale C de gueules, au deuxième au colombier d’or ouverte du champ, essoré de sable et ajouré de six tourteaux du même ordonnés 1, 2 et 3, au troisième au cadran d’horloge d’or aux aiguilles de sable indiquant 11 h 18 et aux chiffres romains de même, au quatrième à la lettre onciale M de gueules ; sur le tout, de sable au cep de vigne de sinople, feuillé de quatre pièces du même et fruité de gueules à dextre et d’or à senestre, tuteuré d’argent ; le tout sommé d’un chef d’azur chargé d’un léopard d’or surmonté de trois étoiles d’argent rangées en fasce.
Devise 
Bet ceou, bet peys, boun vin, bounes gens (Beau ciel, beau pays, bon vin, bonnes gens).
Détails Blason officiel, présenté sur le site internet de la commune[12]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]