Callisto (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Callisto.
Diane et Callisto, par Titien (v. 1488-1490)

Dans la mythologie grecque, Callisto (en grec ancien Καλλιστώ / Kallistố, de καλλίστη / kallístê, « la plus belle ») est une nymphe d'une très grande beauté. Son ascendance est incertaine et certaines versions en font la fille de Lycaon (roi d'Arcadie) ou de Nyctée (fils de Poséidon).

Elle était une des suivantes d'Artémis (déesse de la chasse), qui avait exigé d'elle de faire vœu de chasteté. Zeus, maître des dieux et père d'Artémis, s'éprit d'elle et, comme il le faisait souvent pour mener à bien ses conquêtes féminines, il inventa une ruse pour la séduire. Un jour que la jeune nymphe était étendue sous un arbre, il s'approcha d'elle déguisé (selon certains) en Artémis ou (selon d'autres) en Apollon. Callisto ne se méfia pas et se retrouva enceinte.

Elle chercha à cacher son état à Artémis, qui ne supporterait pas, de la part d'une de ses suivantes, cette infraction aux règles de la chasteté. Mais un jour que Callisto se baignait dans la rivière, la déesse la surprit et découvrit la vérité.

Artémis entra alors dans une violente colère et la menaça de ses flèches redoutables, insensible au fait que Zeus pût être le principal coupable. Puis Hera, épouse de Zeus, la transforma en ourse, la condamnant à se cacher dans la montagne. Plus tard, Artémis, lors d'une de ses longues courses, aperçut l'ourse et lui décocha une flèche. Callisto mourut et Hermès, dépêché par Zeus, recueillit son enfant, un garçon nommé Arcas (qui devint après sa mort la constellation de la Petite Ourse).

Zeus, ému par le sort de la nymphe, la transforma en la constellation de la Grande Ourse.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :