Calligraphie tibétaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un mantra bouddhiste en écriture tibétaine

La calligraphie tibétaine s'est épanouie à l'époque où les lettrés indiens et tibétains effectuèrent la traduction de textes de la littérature sanskrite bouddhique, et que se rencontrent, au Tibet, des voyageurs et des lettrés du Gandhara, de l'Inde et de Chine[1].

Dans la tradition de l’écriture tibétaine et sanskrite, la plume est en bambou. La fabrication de la plume requiert une certaine expérience. La qualité de la calligraphie dépend celle de la plume. La coupe est différente selon si l’on écrit du sanskrit ou du tibétain, des majuscules ou des minuscules[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La calligraphie », in Actualité des religions 2003, nos 45-49, p. 22
  2. « Cours de calligraphie tibétaine: apprendre le matériel » (consulté le 7 août 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]