California Zephyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
California Zephyr
Le California Zephyr devant les Book Cliffs (en) (Utah).
Le California Zephyr devant les Book Cliffs (en) (Utah).

Pays Ouest américain
Départ Chicago
Terminus San Francisco
Premier jour de circulation 19 mars 1949
(1re version)
Dernier jour de circulation 1970 (1re version)

Le California Zephyr est un train mythique américain, reliant Chicago à la Côte Ouest. Il symbolise la Conquête de l'Ouest, entreprise dès les XVIIe et XVIIIe siècles.

Historique[modifier | modifier le code]

Le California Zephyr à Altamont (Californie) avant son voyage inaugural en 1949.

Le CZ relie San Francisco à Chicago en trois jours en passant par la Californie, le Nevada, l'Utah, le Colorado, le Nebraska, l'Iowa et l'Illinois, en traversant des paysages uniques : déserts, forêts, canyons.

Le Vista-Dome coach « Silver Scout ».
Une Zephyrette (debout au centre, en uniforme bleu) en service au niveau inférieur d'une voiture-dôme du California Zephyr en 1967.

L’inauguration du CZ eut lieu le 19 mars 1949. À l'époque, ce train de luxe tout inox, ne comportant que des voitures-lits, des voitures-salons et des voitures-restaurants offrait les premières voitures panoramiques «Vista-Dome» permettant d’admirer le paysage depuis le toit des voitures. Son slogan publicitaire le désignait « comme le train dont on n'a jamais autant parlé ».

Le California Zephyr était un service conjoint des chemins de fer Chicago, Burlington and Quincy Railroad (CB&Q), du Denver and Rio Grande Western Railroad (D&RGW) et du Western Pacific Railroad (WP). Dans les années cinquante, il connut un vif succès et la liste de ses voyageurs comportait maintes étoiles d'Hollywood. Mais deux ennemis le guettaient : l'avion et l'automobile. Sa fréquentation fléchit considérablement à partir des années soixante. Plutôt que de le banaliser en lui adjoignant des voitures-fauteuils de la classe coach (du français « coche ») on préféra le supprimer purement et simplement, ce qui fut fait en 1970.

En 1971, lors du sauvetage par l'État des services ferroviaires voyageurs, abandonnés par les grandes compagnies privées pour cause de déficit, un nouveau train, le San Francisco Zéphyr, a été lancé par la National Railroad Passenger Corporation (Amtrak), mais durant les dix premières années, l’itinéraire du D&RGW était dédoublé sur le Union Pacific, car le D&RGW s'était opposé au passage des trains de l'Amtrak sur ses voies et a continué à exploiter son propre « Denver Zephyr » jusqu’en 1983, où il passa la main à Amtrak, et alors le train a repris son trajet et son nom original, mais n'a jamais retrouvé le niveau de luxe du légendaire CZ.

Départ et arrivée s'effectuent en gare d'Emeryville, en correspondance avec une navette de bus depuis (ou vers) le centre de San Francisco, assurée par Amtrak et intégrée au prix du billet.

Matériel[modifier | modifier le code]

Voiture panoramique du California Zephyr en 2012.

Les rames sont constituées de différents types de voitures. Deux à trois voitures sont attribuées aux voyageurs assis. Les sièges sont confortables et inclinables, avec une grande place pour étendre les jambes (mais le voyage dure plusieurs jours !). Ces voitures proposent deux étages. Des voitures sont réservées aux couchettes, simple, pour couple, ou pour famille. Enfin des voitures sont réservées aux bagages car aux États-Unis, dans certaines gares, un service d'enregistrement des bagages est assuré.

Itinéraire[modifier | modifier le code]

Une locomotive EMD FP7 et deux EMD SDP40F tirent le San Francisco Zephyr du côté est à travers le Yuba Gap en 1975.
Le California Zephyr dans la Sierra Nevada.

Chicago - Denver - Glenwood Springs - Emeryville (San Francisco)

Amtrak California Zephyr.svg

La ligne California Zephyr est connue pour la diversité des paysages qu'elle traverse :

Gares desservies[modifier | modifier le code]

Le California Zephyr arrivant en gare de Galesburg (Illinois) en 2008.
Le California Zephyr en gare d'Omaha (Nebraska) en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :