Calice d'Ardagh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’art
Cet article est une ébauche concernant l’art.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le calice d'Ardagh.

Le calice d'Ardagh[1] est un calice découvert en 1868 en Irlande par deux jeunes garçons qui plantaient des pommes de terre.

Le calice était accompagné d'autres objets, une coupe de cuivre beaucoup plus simple et quatre broches celtiques très travaillées, l'ensemble constituant le « trésor d'Ardagh ». Dans la mesure où il était simplement enterrée dans le sol, il semblerait que son propriétaire l'ait cachée là à la hâte et ne soit jamais revenu le rechercher.

Cette coupe en argent finement décorée d'or et de cuivre date du VIIIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le calice a été découvert, accompagné du reste du « trésor d'Ardagh », en 1868 par Jim Quinn and Paddy Flanagan, alors qu'ils creusaient dans un champ de pommes de terre, situé au sud-ouest d'un rath (c'est-à-dire d'un ringfort), non loin du village d'Ardagh dans le comté de Limerick. Les autres objets de la trouvaille se trouvaient placés à l'intérieur du calice, simplement recouverts d'un plaque de pierre, ce qui laisse penser que leur propriétaire avait bien l'intention de revenir les chercher un peu plus tard. Les broches trouvées avec le calice montrent que ces objets n'ont pas été enterrés avant la période viking.

Description du calice proprement dit[modifier | modifier le code]

Le calice est une grande coupe à deux poignées, décorée d'or, de bronze doré, de laiton, d'étain et d'émail, et assemblée à partir de 354 éléments différents ; cette construction complexe est caractéristique de l'orfèvrerie irlandaise du début de l'ère chrétienne.

Le corps du calice est formé de deux parties hémisphériques en argent jointes par un rivet caché dans une bande de bronze doré. Le nom des apôtres est incisé dans une frise qui fait le tour du calice, sous une ceinture portant des inserts de fils d'or représentant des animaux, des oiseaux et des entrelacs géométriques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le calice d'Ardagh, sur expositions.bnf.fr. Consulté le 14 novembre 2012.

Sur les autres projets Wikimedia :