Calendrier Pirelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le calendrier Pirelli est un calendrier publicitaire publié depuis 1964 par la filiale britannique du groupe Pirelli.

Description[modifier | modifier le code]

Ce calendrier, souvent surnommé « Le Cal » ou « The Cal »[1], une idée à l'origine de la filiale marketing de la marque, basée en Angleterre[2], a un tirage limité de quelques milliers d'exemplaires. Il n’est pas vendu, mais seulement offert comme cadeau d’entreprise à des clients importants de Pirelli ou à des célébrités[1],[2]. Simple cadeau publicitaire à l’origine, le calendrier Pirelli est devenu un objet culte[1],[3], sans doute le calendrier le plus prestigieux au monde comme le confirment de nombreux photographes de mode ; Annie Leibovitz précise que travailler pour le Calendrier est comme entrer dans un « club exclusif, un très exclusif club. » Terry Richardson indique que c'est le plus grand moment de sa carrière. Le Calendrier se distingue par ses photographies consacrées à la beauté féminine, généralement considérées comme glamour, allant jusqu’au nu artistique, parfois osé.

Sa publication a cessé après l’édition 1974 par mesure d’économie à la suite de la récession mondiale qui a suivi le premier choc pétrolier. Il a été ressuscité dix ans plus tard et n’a plus cessé de paraître depuis.

Paraître dans ce calendrier est reçu comme une marque de distinction par les mannequins qui sont choisis, comme pour les photographes chargés de produire les photos.

Parmi les modèles qui ont eu l’honneur du calendrier, figurent Selma Blair, Lauren Bush, Naomi Campbell, Rachael Leigh Cook, Cindy Crawford, Milla Jovovich, Heidi Klum, Kate Moss, Brittany Murphy, Sienna Miller, Julia Stiles, Miranda Kerr, Isabeli Fontana, Eva Herzigova, Daria Werbowy, Elisa Sednaoui, Lara Stone, Natasha Poly, Baptiste Giabiconi, Laetitia Casta, Erin Wasson, Iris Strubegger, Julianne Moore, Gisele Bündchen, Doutzen Kroes, Agyness Deyn, Penélope Cruz, Amy Smart, Adriana Lima, Bridget Moynahan, Shannyn Sossamon, Mena Suvari, Tatiana Zavialova, Rosie Huntington-Whiteley pour n'en citer que quelque uns.

Photographes, lieux et modèles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Isabelle Girard, « L'essence de Pirelli », Madame Figaro, Le Figaro, vol. supplément au numéro 21253,‎ , p. 35 (ISSN 0246-5205)

    « Le calendrier Pirelli est plus qu'un calendrier : c'est un slogan, une référence, une institution - un objet glamour aussi, distribué à des personnalités triées sur le volet.. »

  2. a et b Géraldine Dormoy, « Le calendrier Pirelli au fil des ans », Café Mode, L'Express,‎ (consulté le 2 janvier 2014)
  3. Mario Sorrenti signe le calendrier Pirelli 2012 - Géraldine Dormoy, L'Express, 6 décembre 2011
  4. Photographie : Le calendrier Pirelli s'expose et sort son édition 98. Ma parole ! Mais ce sont des hommes... - Jean-Marie Wynant, Le Soir, 20 décembre 1997
  5. « Jennifer Lopez pose dans le calendrier Pirelli », People, sur nouvelobs.com, Le Nouvel Observateur,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  6. Le calendrier Pirelli édition 2009 - L'Express, 21 novembre 2008
  7. Le calendrier Pirelli édition 2010 - L'Express, 23 novembre 2009
  8. Karl Lagerfeld photographe pour Pirelli - Soraya Tadlaoui, L'Express, 8 mars 2010
  9. Le calendrier Pirelli 2011, en photo et vidéo ! - Benjamin Khaldi, TF1, 30 novembre 2010
  10. (en) Mario Sorrenti: Calendar Boy - Alessandra Codinha, WWD, 6 décembre 2011
  11. Marie-Caroline Bougère, « Adriana Lima enceinte dans le calendrier Pirelli 2013 », L'Express,‎  : « Ici l'Ange de Victoria's Secret, la mannequin brésilienne Adriana Lima, alors qu'elle était enceinte, en mai dernier. »
  12. « Calendrier Pirelli : l'inédit 1986 d'Helmut Newton pour 2014 ! », Le Point,‎  : « Pour cette année, pas de nouveau calendrier confié à un célèbre photographe, mais l'édition d'un calendrier Pirelli jamais sorti, celui de 1986 et réalisé par Helmut Newton. »
  13. Il n'y aura pas de femmes nues dans le calendrier Pirelli 2016 - Mathilde Laurelli, L'Express, 25 septembre 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Daverio, Pirelli : The Calendar, 50 Years and More, éditions Taschen (une édition grand-public et une autre « collector » tirée à 1 000 exemplaires), 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]