Calcitonine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine image illustrant la pharmacie
Cet article est une ébauche concernant la médecine et la pharmacie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Calcitonine de saumon

La calcitonine est une hormone peptidique de 32 acides aminés. La majeure partie de calcitonine est produite chez l'homme par les cellules parafolliculaires de la thyroïde et chez plusieurs espèces animales par les corps ultimobranchiaux. La calcitonine participe au métabolisme phosphocalcique en s'opposant aux effets de l'hormone parathyroïdienne (PTH) du moins pour la calcémie. C'est une hormone hypocalcémiante et hypophosphorémiante. Elle a été retrouvée chez les poissons, les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Elle appartient à la famille des calcitonin-like proteins.

Structure[modifier | modifier le code]

La calcitonine est une hormone peptidique linéaire de 32 acides aminés. Sa structure est constituée d'une simple hélice alpha.
Exemples : séquences peptidiques de la calcitonine humaine et de saumon :

Humain : Cys-Gly-Asn-Leu-Ser-Thr-Cys-Met-Leu-Gly-Thr-Tyr-Thr-Gln-Asp-Phe-Asn-Lys-Phe-His-Thr-Phe-Pro-Gln-Thr-Ala-Ile-Gly-Val-Gly-Ala-Pro
Saumon : Cys-Ser-Asn-Leu-Ser-Thr-Cys-Val-Leu-Gly-Lys-Leu-Ser-Gln-Glu-Leu-His-Lys-Leu-Gln-Thr-Tyr-Pro-Arg-Thr-Asn-Thr-Gly-Ser-Gly-Thr-Pro

Les deux séquences diffèrent de 16 acides.

Fonction[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Spécifiquement, elle réduit la calcémie, taux sanguin de calcium (faible action), de deux manières :

  • principalement, elle inhibe les ostéoclastes, ce qui diminue la résorption osseuse (ostéolyse) et donc augmente le stockage du calcium dans l'os ;
  • elle augmente l'excrétion du calcium par les reins ainsi que le phosphore.

La sécrétion de calcitonine se solde donc par une hypocalcémie avec hypercalciurie ainsi qu'une hypophosphatémie avec hyperphosphaturie.

Le rôle physiologique de la calcitonine est controversée chez l'adulte (plus de croissance) mais est possible chez l'enfant. Ainsi, si la calcitonine est en excès ou qu'il n'y a pas de sécrétion, aucune véritable répercussion sera observée. Une thyroïdectomie ou un carcinome médullaire de la thyroïde n'entraîne donc pas de modifications majeures sur la calcémie.

La sécrétion est stimulé par une augmentation du calcium ionisé plasmatique. La gastrine peut également avoir un effet stimulateur mais à des doses supraphysiologiques.

La majeure partie de la calcitonine du corps humain est produite dans les cellules claires ou cellules C (appelées aussi cellules parafolliculaires) de la glande thyroïde.

La calcitonine est utilisée dans le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique.

La calcitonine est utilisée dans le diagnostic des cancers médullaires de la thyroïde.

La calcitonine de saumon est plus de 10 fois plus active que la calcitonine humaine[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joel F. Habener, Frederick R. Singer, Leonard J. Deftos, Robert M. Neer, John T. Potts, « Explanation for Unusual Potency of Salmon Calcitonin », Nature New Biology, vol. 232, no 29,‎ , p. 91-92 (ISSN 0028-0836, PMID 5285350, DOI 10.1038/10.1038/newbio232091a0, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]