Caixin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caixin
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Hu ShuliVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité ÉditionVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.caixin.com
www.caixinglobal.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Caixin (chinois : 财新传媒) est un groupe média chinois dont le siège est situé à Pékin qui publie des informations financières et économiques et est connu pour ses investigations.

Le groupe est fondé est 2009 par la journaliste Hu Shuli, après son départ du magazine économique Caijing (en), qu'elle avait également fondé, en 1998[1],[2],[3].

Caixin a une ligne éditoriale plutôt progressiste et libérale[4] et dénonce des scandales de corruption, notamment les pratiques « douteuses » du groupe d'assurances Anbang et de son patron. Bien que Caijing était connu pour s'opposer régulièrement aux autorités chinoises, qui s'efforçait de faire museler sa rédaction[2], Caixin soutient la campagne anticorruption du président Xi Jinping[3]. En 2020, lors de la crise liée à l'épidémie de Covid-19 en Chine, le média est l'un des principaux diffuseurs de révélations sur la situation nationale[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Philip, « A Pékin, la pasionaria tourne la page », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Le Monde, « La rédactrice en chef du magazine chinois "Caijing" démissionne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a et b François Bougon, « La journaliste la plus redoutée de Chine, Hu Shuli, prend une semi-retraite », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Yi Lu, « What China's Newly Released Inequality Data Really Means », The Atlantic, .
  5. « Dopé au Coronavirus, le média chinois « Caixin » défie la censure », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 24 avril 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]