Caius Marcius Figulus (consul en -64)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Caius Marcius Figulus
Fonctions
Sénateur romain
Consul
Préteur
Biographie
Nom dans la langue maternelle
Gaius Marcius FigulusVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Empire romain, République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Gens
Autres informations
Religion

Caius Marcius Figulus était un homme politique romain, sénateur, élu consul en 64 av. J.-C. aux côtés de Lucius Julius Caesar.

Biographie[modifier | modifier le code]

On ignore assez largement ses origines familiales. On suppose traditionnellement qu'il est né au sein de la gens Minucia, s'appelant à la naissance Gaius Minucius Thermus, mais qu'il fut adopté par un C. Marcius Figulus, petit-fils de Caius Marcius Figulus[1] pour éviter l'extinction d'une branche familiale dépourvue d'héritiers mâles. Il est élu au rang de préteur en 67 av. J.-C.[2] avant d'être élu consul en 64 av. J.-C., aux côtés de Lucius Julius Caesar. Au cours de son consulat, plusieurs lois sont passées, notamment concernant les guildes et les associations de commerçants, ainsi qu'au sujet du nombre de suivants qui pouvaient escorter un candidat lors des campagnes électorales[3]. Après son office, il refusa toute nomination en tant que promagistrat à Rome ou en tant que proconsulaire outremer[4].

Le 5 décembre 63 av. J.-C., il fait partie des sénateurs de rang consulaire qui s'exprimèrent en faveur de la peine de mort contre les conjurés de Catilina. Le jour suivant, il soutint la motion visant à accorder à Cicéron des actions de grâce publiques pour avoir sauvé la République[5]. A sa mort, sa famille lui fit ériger un tombeau somptueux[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Broughton 1986, p. 138.
  2. Broughton 1952, p. 143.
  3. Broughton 1952, p. 161.
  4. Gruen 1974, p. 22.
  5. (en) Francis X. Ryan, Rank and Participation in the Republican Senate, Stuttgart, F. Steiner, (ISBN 3-515-07093-1), p. 266.
  6. Gruen 1974, p. 135.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. 2 : 99 Β. C. - 31 Β. C., New York, American philological association, coll. « Philological monographs » (no XV.II),‎ (notice BnF no FRBNF31878141)
  • (en) Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. 3 : Supplement, New York, American philological association, coll. « Philological monographs » (no XV.III), (ISBN 0-89130-811-3)
  • (en) Erich S. Gruen, The Last Generation of the Roman Republic, Berkeley, University of California Press, (ISBN 0-520-20153-1)