Caius Fannius Strabo (consul en -161)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Caius Fannius Strabo est un homme politique durant la République romaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

En -161, il est consul avec Marcus Valerius Messalla. Durant leur consulat, tous les philosophes et les rhéteurs étrangers (grecs essentiellement) sont expulsés de Rome[1]. Fannius propose également une loi somptuaire (lex sumptuaria) destinée à limiter les excès dans le train de vie des Romains[2], luxe dénoncé à l'époque par Caton le Censeur[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aulu-Gelle, Noctes Atticae, XV, 11 ; Suétone, De viris illustribus - De Grammaticis et rethoribus, 1
  2. Aulu-Gelle, II, 24; Macrobe, Saturnales, II, 13; Pline l'Ancien, Naturalis historia, X, 50, 71
  3. Polybe, Hoistoires, XXXI, 25