Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CDG.

La Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc (CDG), créée en 1959, est une institution financière publique qui gère l'épargne à long terme au Maroc. Compte tenu de ses atouts importants, il constitue également un important investisseur dans le pays, en particulier dans le secteur du tourisme. Il possède de nombreuses filiales opérant dans divers secteurs de l'économie[1].

[2]

Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG)
logo de Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc

Création
Fondateurs Drapeau : Maroc Mamoun Tahiri
Personnages clés Drapeau : Maroc Mustapha Bakkoury
Forme juridique Établissement public
Slogan Pour le Maroc Avenir
Siège social Rabat
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Drapeau : Maroc Abdellatif Zaghnoun (DG)
Effectif Plus de 5000 collaborateurs
Site web www.cdg.ma

Résultat net 672 millions de MAD (2016)

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1959 au lendemain de l’Indépendance du Maroc, la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc (CDG) a constitué pour les Pouvoirs Publics un organisme de sécurisation de l’épargne nationale via une gestion rigoureuse des dépôts. Le développement des ressources de la CDG depuis sa création s’est accompagné d’un élargissement de ses missions ainsi que d’une modernisation continue tant de ses modes de fonctionnement que de son organisation[3].

Au fil des années, la CDG s’est érigée en un véritable catalyseur d’investissements de long terme tout en développant un savoir-faire unique dans la réalisation de grands projets structurants. Son statut public et la nature des fonds à caractère privé qui lui sont confiés exigent une grande rigueur dans les règles de gestion et la sélection de ses investissements. La CDG a su conjuguer cette double mission en sécurisant l’épargne collectée tout en accompagnant le développement économique du Royaume. Cette mission duale constitue l’élément fondamental de l’identité de la CDG.

La vocation de la CDG est résumée dans sa devise: «œuvrer ensemble, pour le Maroc Avenir». Elle marque l’engagement du Groupe en faveur de la dynamique de progrès du pays, à travers la mobilisation de l’ensemble de ses leviers en matière de collecte et de protection de l’épargne, d’extension de la prévoyance sociale, de financement de l’économie, de conduite des grands projets d’infrastructures et d’appui aux politiques sectorielles.

La CDG a adopté en juin 2017 une nouvelle stratégie prévoyant de nouveaux positionnements en ligne avec les enjeux économiques du Maroc. Elle intervient désormais en tant qu’expert pour compte de l’Etat et d’acteurs tiers, en tant que financeur des collectivités territoriales et des PME et en tant qu’investisseur stratégique tourné vers le développement du tissu productif dans des secteurs clés de l’économie marocaine.

En 2016, dans le cadre de la COP 22 qui se tient alors à Marrakech, la CDG rejoint le think tank I4CE[4].

Dans le cadre de son plan stratégique 2022, la direction de la Caisse de dépôt et de gestion annonce, le 15 février 2019, la création de CDG Invest, une nouvelle branche dédiée à l’investissement[5].

En mai 2019, La Caisse des dépôts et de gestion lance « 212 Founders ». Un programme qui vise à aider les start-up locales en fournissant une aide financière allant de trois à dix millions de dirhams[6].

Polémique[modifier | modifier le code]

En 2014, l'organisation fait l'objet d'une enquête pour irrégularités techniques et financières. Ainsi le 15 octobre 2014, Anass Alami, son directeur général, est déféré devant la cour d’appel de Fès pour escroquerie, dilapidation de deniers publics et constitution de bande organisée[7]

Organisation[modifier | modifier le code]

Son organisation s’articule désormais autour de 4 grands domaines d’activité : Gestion de l’Epargne et Prévoyance / Développement Territorial / Tourisme / Banque, Finance et Investissement.

Directeurs[modifier | modifier le code]

Nom Début de mandat Fin de mandat
1 Mamoun Tahiri
2 Ahmed Bennani
3 Ahmed Benkirane
4 Hassan Ababou
5 Abdelkamel Reghaye
6 M’fadel Lahlou
7 Khalid El Kadiri
8 Mustapha Bakkoury
9 Anass Houir Alami 29 janvier 2015
10 Abdellatif Zaghnoun 29 janvier 2015 -------------------

Filiales[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « source PDF »
  2. « Groupe CDG Maroc », sur cdg.ma
  3. « Le rôle de la Caisse de dépôt et de gestion dans le développement des grands bassins économiques du Maroc », sur www.ecole.org (consulté le 22 mai 2019)
  4. « « Moi Jacques Roubaud, je ne suis ici que celui qui tient la plume… ». Absence/enquête/quête de la forme-roman dans le cycle d’Hortense Daniela TONONI 117 », dans Absence, enquête et quête dans le roman francophone, Peter Lang (ISBN 9783035260984, lire en ligne)
  5. Agence Ecofin, « Maroc: la Caisse de Dépôt et de Gestion se dote d’une branche d’investissement », sur Agence Ecofin (consulté le 22 mai 2019)
  6. « Maroc : la CDG au chevet des start-up avec le programme « 212 Founders » », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 22 mai 2019)
  7. « Maroc : une gestion pas vraiment béton pour la Caisse de dépôt et de gestion », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 22 mai 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]